Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Projet de surveillance des contrevenants

Il s’agit d’un appareil d'authentification biométrique comprenant un lecteur biométrique du réseau veineux du doigt permettant de recueillir les données biométriques d'une personne dans un but d’authentification. Un module de géolocalisation est également intégré à l’appareil afin de s’assurer de l’emplacement exact de l’appareil. Un logiciel déclenche les vérifications d'authentification en émettant un signal de demande d'authentification et transmet un signal d'état associé aux données biométriques et de localisation recueillies. Ces données sont enregistrées dans un serveur qui transmet ensuite l’information au logiciel.

Unité de vérification

L’unité de vérification est appelée Terminal d’authentification et de localisation (TAL).

Le TAL des Services correctionnels (SC) du ministère de la Sécurité publique (MSP) est un module physique, de type boîtier, permettant aux SC de s’assurer de l’identité et de la localisation d’un sursitaire, soit une personne purgeant une peine dans la collectivité, qui est sous leur responsabilité.

Composition du Terminal d’authentification et de localisation (TAL)

Le TAL est composé d’éléments technologiques et comprend sommairement :

  • Une interface de reconnaissance biométrique non invasive1 (lecteur biométrique)
    • Lecture de la configuration du réseau veineux du doigt2

  • Au moins un module de localisation GNSS
    • GPS ou autre
    • Une interface de connexion d’antenne

  • Un module de communication téléphonique
    • Filaire et/ou cellulaire

  • Un système de gestion
    • Système d’exploitation
    • Processeur
    • Mémoire interne encryptée
    • Horloge interne

  • Au moins un détecteur de mouvement
  • Au moins un détecteur d’intrusion
  • Une interface de communication avec l’utilisateur (visuel et sonore)
  • Une interface de communication physique avec le serveur
  • Une gestion de l’énergie
    • Connexion sur courant alternatif
    • Pile rechargeable
    • Une carte réseau

1. Aucun tissu humain n’est prélevé sur le sursitaire.

2. La configuration du réseau veineux du doigt est un moyen beaucoup plus précis que les empreintes digitales communes pour identifier un sursitaire.

Fonctionnement

Après avoir enregistré la configuration du réseau veineux du doigt d’un sursitaire, le système est activé et une communication est établie entre le TAL et le serveur du MSP. Cette communication se produit à intervalles.

De façon aléatoire, le TAL demandera au sursitaire, en ayant recours à des indicateurs sonores et visuels, de procéder à son authentification au moyen du lecteur biométrique.

À intervalles, le TAL validera sa position par différents moyens.

Le TAL travaille de façon autonome.

Schéma

Prototype

Photo du TAL dans une version bêta présentant l’interface utilisateur.

 

Dernière mise à jour : 07 janvier 2020