logo Québec

Ministère de la Sécurité publique

Programme Parcours

Parmi les programmes offerts, mentionnons le programme Parcours, conçu par le Centre international de criminologie comparée (CICC) à la demande des Services correctionnels. Ce programme s’adresse à des individus présentant un risque de récidive élevé ou très élevé et vise la prise de conscience et la responsabilisation. Plus spécifiquement, il a pour objectif de développer chez la personne contrevenante la reconnaissance des conséquences de ses actes, l’établissement de certains facteurs relatifs à sa délinquance et la prise en considération de moyens socialement acceptables pour répondre à ses besoins.

En ce qui concerne les besoins propres à la clientèle féminine, le contenu du programme Parcours a été féminisé et les exemples ont été adaptés à la délinquance des femmes. Quant à la clientèle autochtone, l’avis d’un expert portant sur l’applicabilité du programme Parcours à cette clientèle laisse entendre que le programme répond déjà à plusieurs problématiques propres aux Autochtones. Il est cependant recommandé que les modules soient révisés pour dresser une série d’exemples faisant appel aux réalités vécues et partagées par les membres des Premières Nations. Le défi consiste à conscientiser les personnes contrevenantes qui ne sont pas prêtes à participer aux programmes et aux services spécialisés adaptés à leur problématique de délinquance. Le programme Parcours a été conçu pour être offert en établissement de détention. Toutefois, les Services correctionnels ont fait adapter une version du programme pour les personnes contrevenantes suivies dans la communauté.

Par ailleurs, depuis plusieurs années, les conseillers en milieu carcéral élaborent des programmes, des services et des activités dans les établissements de détention du Québec. La collecte de données réalisée en 2008, qui visait à inventorier l’ensemble des programmes et des services dans les établissements de détention, a permis de constater qu’il existe un large éventail de programmes et de services dans la majorité des établissements de détention.

À cet effet, la contribution du Fonds de soutien à la réinsertion sociale (FSRS) est essentielle parce qu’elle permet d’offrir des services et des activités de soutien à la réinsertion sociale des personnes incarcérées.

Par ailleurs, le Plan d’action gouvernemental 2010-2013 pour la réinsertion sociale des personnes contrevenantes contient expressément des mesures visant à améliorer les différents programmes, services et activités.

Dernière mise à jour : 27 juin 2014