logo Québec

Ministère de la Sécurité publique

Profil de la population correctionnelle 2017-2018

Profil de la population correctionnelle

Nombre de personnes

44 673 personnes accusées ou condamnées ont été prises en charge par les Services correctionnels du Québec [+ 10 %].1

  • En établissement de détention : 24 262 personnes
  • Dans la communauté : 14 378 personnes
  • En détention et dans la communauté : 6 033 personnes
  • 14 % sont des femmes

Origine

  • 2,5 % sont des Inuits
  • 3,2 % sont des Autochtones des Premières Nations

Âge

Moyenne d’âge : 25 à 49 ans

La proportion de jeunes adultes diminue de deux points de pourcentage par rapport à 2016‑2017.

Santé

Certains présentent des problèmes de santé physique ou mentale. Près du tiers prennent des médicaments d’ordonnance.

Intégration sociale

Ces personnes montrent une faible intégration sociale, une forte proportion d’entre elles sont célibataires et ont un faible taux de scolarisation.

Personnes incarcérées

Nombre de peines et de personnes

  • 19 586 nouvelles peines d’incarcération [+ 2 %]
  • 30 295 personnes détenues au moins un jour

Type de peines imposées

  • 58 % de courtes peines [- 1 pt]
  • 20 % de longues peines

Durée moyenne des séjours

  • Longues peines : 172 jours
  • Courtes peines : 43 jours
  • Détention provisoire : 27 jours
  • Peines discontinues : 22 jours

Taux d’incarcération

  • 443 personnes détenues/100 000 habitants

Les Inuits, les personnes sans diplôme, les personnes vivant seules et les célibataires présentent des taux d’incarcération nettement plus élevés.

Infractions liées à la détention

Les infractions les plus fréquentes sont la possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, le défaut de se conformer à une ordonnance de probation et l’omission de se conformer à un engagement.

Population moyenne quotidienne

  • 4 835 personnes incarcérées [- 4,6 %]
  • 42 % en détention provisoire, majoritairement détenues dans les établissements de détention de :
    • Rivière‑des‑Prairies
    • Montréal
    • Québec (secteur masculin)

  • 36 % purgent une longue peine dans les établissements de détention de :
    • Montréal
    • Québec (secteur masculin)
    • Saint-Jérôme

  • Le samedi soir, il y a en moyenne 591 personnes détenues purgeant une peine discontinue [+ 14 %]

Personnes suivies dans la communauté

Nombre de suivis et de personnes2

  • 27 017 suivis dans la communauté [+ 6 %]
  • 20 411 personnes ont été suivies dans la communauté au moins un jour [+ 13 %]
  • 43 % découlent d’une ordonnance d’heures de service communautaire
  • 40 % découlent d’une probation avec surveillance

Nombre moyen de dossiers actifs3

  • 13 803 suivis de probation [+ 843 dossiers]
  • 8 791 suivis d’heures de service communautaire [+ 1 178 dossiers]
  • 2 564 suivis pour les autres mesures [- 27 dossiers]

Environ le tiers des suivis des emprisonnements avec sursis et des heures de service communautaire ont été révoqués.

Direction des services professionnels correctionnels (DSPC)

La majorité des suivis pour une mesure sentencielle4 sont assurés par les DSPC des régions de Lanaudière, de Laval, de la Montérégie et de Montréal. Pour ces DSPC, le nombre de suivis est supérieur à celui de 2016‑2017.

Cinq DSPC ont fait la majorité des suivis pour une mesure correctionnelle : Montérégie Nord‑Est, Laval‑Lanaudière, Estrie, Québec‑Charlevoix et Laurentides.

Durée moyenne des suivis

  • Probation : 560 jours
  • Service communautaire : 344 jours
  • Emprisonnements avec sursis et libérations conditionnelles : 250 jours

Infractions commises ayant mené à une mesure sentencielle

Trois infractions se démarquent :

  • Les voies de fait
  • Les agressions armées et l’infliction de lésions corporelles
  • Le défaut de se conformer à une ordonnance de probation

Taux de suivi – Mesures sentencielles

298 personnes suivies/100 000 habitants :

  • Les Inuits ont des taux de suivis nettement plus élevés.
  • Les personnes âgées de 25 à 49 ans ont des taux de suivis nettement plus élevés.
  • Les personnes sans diplôme ont des taux de suivis nettement plus élevés.
  • Les célibataires ont des taux de suivis nettement plus élevés.

Notes :

1. Les données sont celles de 2017-2018.
L’information entre crochets indique la variation par rapport aux données de 2016-2017.
La variation des pourcentages est calculée en point de pourcentage (pt ou pts).

2. Une personne peut avoir fait l'objet de plusieurs suivis au cours de l'année (par exemple un sursis suivi d'une probation).

3. Une personne peut avoir fait l'objet de plusieurs suivis au cours de l'année (par exemple un sursis suivi d'une probation).

4. Mesure sentencielle : probation, sursis ou travaux communautaires. Mesure correctionnelle : permission de sortir et libération conditionnelle.

Télécharger en format PDF