Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Profil des femmes condamnées à une courte peine d’incarcération en 2010-2011

Date de publication : 2014

Les caractéristiques sociodémographiques

Le tableau 1 présente les données sociodémographiques du groupe cible et du groupe de comparaison. Les femmes du groupe cible sont âgées en moyenne de 37,9 ans et les femmes du groupe de comparaison ont, en moyenne, 38,9 ans. En ce qui a trait au fait d’avoir au moins une personne à charge, d’avoir complété leur secondaire et d’avoir un domicile fixe au moment du délit, les deux groupes sont comparables.

Fait à noter, les femmes du groupe cible sont moins nombreuses que les femmes du groupe de comparaison à avoir un emploi au moment du délit (respectivement 18 % et 24 %) et à être en couple (26 % et 35 %).

Tableau 1a : Données sociodémographiques pour le groupe cible et le groupe de comparaison (Moyenne et écart-type)
GroupeMoyenne du groupe cible (n=981) Écart-type du groupe cible (n=981) Moyenne du groupe de comparaison (n=312) Écart-type du groupe de comparaison (n=312) Total (n=1 293) moyenneTotal (n=1 293) écart-type
Âge 37.9 10.0538,9 10,738,110,6
Pourcentage de détenues ayant au moins une personne à charge au moment du délit 28,4 % 0.5 %30,5 % 0.5 %28,9 %0.5 %
Tableau 1b : Données sociodémographiques pour le groupe cible et le groupe de comparaison (Pourcentage et nombre)
Groupe Groupe cible (n=981) (en pourcentage) Groupe cible (n=981) (en nombre) Groupe de comparaison (n=312) (en pourcentage) Groupe de comparaison (n=312) (en nombre)Total (n=1293) (en pourcentage)Total (n=1293) (en nombre)
Avait un emploi au moment du délit18 17524 7419249
Secondaire complété au moment du délit (n=1 261)94 89395 294941 187
En couple au moment du délit (n=1 261)26 25835 11029368
Domicile fixe au moment du délit99 97699,7 31199,51 287

La santé physique et mentale

Le tableau 2 montre que les deux groupes sont similaires quant à l’ensemble des indicateurs de problèmes de santé physique et mentale. Notons que deux indicateurs sont davantage signalés dans les deux groupes, soit la prise de médication (51 %) et les problèmes suicidaires (31 %). La prise de médication touche 50 % des femmes du groupe cible et 54 % du groupe de comparaison. Aussi, 30 % des femmes du groupe cible ont une indication de problèmes suicidaires inscrite au dossier alors que c’est le cas pour 34 % des femmes du groupe de comparaison.

Tableau 2 : Indicateurs de problèmes de santé1
Problèmes de santéGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage Total (en nombre)
1 Pour ces indicateurs, plusieurs données manquantes ont été constatées. L’examen des données nous laisse croire que lorsqu’aucune entrée n’a été saisie, il y avait absence du problème. Les données manquantes ont donc été traitées comme des « non ».
Médication50 48754 16951656
Problèmes suicidaires30 29034 10731397
Troubles psychiatriques10 967 219117
Troubles dépressifs7 666 19785
Problèmes diabétiques5 504 13563
Problèmes cardiaques5 455 15560
Problèmes épileptiques4 363 10446
Narcomanie2 223 8230
Troubles psychologiques1 131 3116

Les indicateurs correctionnels

Le tableau 3 présente différents indicateurs correctionnels propres à la période fenêtre. Ainsi, toutes les peines exécutées entre le 1er avril 2010 et le 31 mars 2011 sont incluses dans les analyses.

Pour les suivis dans la communauté, la probation et les travaux communautaires ont été les mesures les plus fréquentes pour les femmes du groupe cible (respectivement 41 % et 15 %). Toutefois, ce sont les femmes du groupe de comparaison qui ont le plus reçu de mesure de probation (58 %). En ce qui concerne les manquements en détention, les femmes du groupe cible en comptent moins que les femmes du groupe de comparaison. Les manquements les plus nombreux pour le groupe cible sont dus à un refus de respecter les règlements (16 %) et à de la violence physique (11 %). Pour ce qui est du refus de respecter les règlements, les femmes du groupe de comparaison ont eu un manquement dans 42 % des cas et dans une proportion de 27 % pour de la violence physique. Enfin, le groupe de comparaison se distingue du groupe cible pour des manquements liés à un trafic d’objets prohibés (respectivement 26 % et 9 %) et à de la nuisance dans les activités (16 % et 5 %).

Tableau 3a : Indicateurs correctionnels (Suivis dans la communauté) pour le groupe cible et le groupe de comparaison en 2010-2011
Suivis dans la communautéGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage) Total (en nombre)
Probation41 40158 18045581
Sursis8 8310 329115
Travaux communautaires15 1466 2013166
Permission de sortir3 251 2227
Tableau 3b : Indicateurs correctionnels (Statut) pour le groupe cible et le groupe de comparaison en 2010-2011
StatutGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre) Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage) Total (en nombre)
Prévenu17 1636 1914182
Peine continue78 76882 256791 024
Peine discontinue12 1221 210124
Tableau 3c : Indicateurs correctionnels (Manquements en détention) pour le groupe cible et le groupe de comparaison en 2010-2011
Manquements en détentionGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre) Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage) Total (en nombre)
Refus de respecter les règlements16 15442 13022284
Violence physique11 10627 8315189
Trafic d'objets prohibés9 8426 8013167
Nuisance lors d'activités5 5316 518104
Altération des biens1 112 7118
Actes obscènes1 51 318
Language menaçant0 00 000

L’historique des caractéristiques criminelles et judiciaires

Dans le rapport précédent, nous avions jugé qu’il était important de comparer les deux groupes sous l’angle de leur évolution criminelle et judiciaire. Un point de référence commun avait alors été fixé, soit la peine index, peine qui correspondait à la dernière peine infligée pendant la période fenêtre allant du 1er avril 2010 au 31 mars 2011, qu’elle ait été purgée dans sa totalité ou non. Les tableaux 4, 5 et 6 présentent les caractéristiques de la peine index.

Les délits à l’origine de la peine index

Le tableau 4 indique les délits qui sont à l’origine de la peine index pour chacun des deux groupes. Les femmes du groupe de comparaison ont commis chacune des délits dans une plus grande proportion que les femmes du groupe cible, sauf en ce qui a trait à la prostitution (1 % contre 4 %), à la nuisance publique (5 % contre 13 %), aux délits de la route (7 % contre 16 %) et aux délits liés à l’administration de la justice (37 % contre 54 %).

Tableau 4 : Nature du délit à l'origine de la sentence index commis par le groupe cible et le groupe de comparaison
DélitGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage) Total (en nombre)
Délits liés à l'administration de la justice54 53237 11750649
Vol20 20122 7021271
Délits de la route16 1597 2214181
Voies de fait13 12414 4413168
Nuisance publique13 1235 1511138
Menaces7 687 23791
Trafic de drogues6 6134 10513166
Escroquerie et fraude5 5010 31681
Possession de drogues5 529 28680
Délits contre l'État5 504 14564
Recel/Possession biens volés4 418 24565
Prostitution4 411 3344
Introduction par effraction2 2410 30454
Vol qualifié1 96 19228
Possession d'armes1 86 18226
Infractions sexuelles1 62 7113
Incendie criminel0 41 418
Enlèvement/Prise d'otage0 11 304
Homicide0 03 10110
Trafic d'armes0 00 000
Autres6 5614 458101

Ces mêmes délits ont été regroupés en cinq catégories. La catégorie des « crimes contre la propriété » inclut les incendies criminels, le vol, l’introduction par effraction et la nuisance publique; la catégorie des « crimes contre la personne » répertorie les infractions sexuelles, l’homicide, le vol qualifié, l’enlèvement, les voies de fait et les menaces; la catégorie des « crimes de marché » regroupe le recel, la possession et le trafic de drogues, la prostitution, l’escroquerie ainsi que la possession et le trafic d’armes; la catégorie des « délits de la route » inclut les délits de la route; enfin, la catégorie « autres » est constituée des délits liés à l’administration de la justice et des délits contre l’État. 

Le tableau 5 indique que pour 34 % des femmes du groupe cible, le délit à l’origine de la peine index est un crime contre la propriété. Elles ont commis davantage de délits de la route (16 %) comparativement aux femmes du groupe de comparaison (7 %). Notons que, pour les femmes du groupe cible, le délit à l’origine la peine index est moins un crime de marché ou un crime contre la personne que dans le cas du groupe de comparaison.

Tableau 5 : Délits commis à l'origine de la sentence index en 5 catégories
Catégories d'infractionsGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage Total (en nombre)
Crimes contre la propriété34 32933 10233431
Crimes de marché23 22351 16030383
Crimes  contre la personne17 16428 8719251
Délits de la route16 1597 2214181
Autres59 57748 15156728

Les caractéristiques de la peine index

Le tableau 6 présente les caractéristiques de la peine index. Le nombre de jours imposés au groupe de comparaison (646,5) est, bien entendu, plus élevé que dans le cas des femmes du groupe cible (38,5). Il en est de même pour le nombre de chefs d’accusation (3,6 contre 2,8). Pour 93 % des femmes du du groupe cible, la peine index était purgée en détention alors que c’était le cas pour 92 % des femmes du groupe de comparaison.

Rappelons ici que la peine index est un point de référence que nous avions fixé. De ce fait, il est possible que la peine index soit purgée dans la communauté

Tableau 6a : Caractéristiques de la peine index (Moyenne et écart-type) pour le groupe cible et le groupe comparaison
Sentence indexMoyenne du groupe cible Écart-type du groupe cible Moyenne du groupe de comparaisonÉcart-type du groupe de comparaisonTotal (moyenne)Total (écart-type)
1 Cette variable est approximative.
Nombre de jours de la peine index1 (N=1062)38,5 54.6 %646,5 2 250,5 %213,31 237,3 %
Nombre de chefs d'accusation pour la peine index2,8 2.7 %3.6 4.0 %2.93.1 %
Tableau 6b : Caractéristiques de la sentence index (Nombre et pourcentage) pour le groupe cible et le groupe comparaison
Sentence indexGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage Total (en nombre)
Indication de peine en détention93 91492 287931 201
Indication d'une première peine29 28827 8429372

L’historique des délits

La détermination d’une peine index sert de point de référence temporel dans le but de documenter l’historique délictuel et judiciaire des deux groupes pour les onze dernières années. Bien entendu, lors de la période fenêtre allant du 1er avril 2010 au 31 mars 2011, certaines personnes dans les deux groupes purgeaient leur première peine. Aucune donnée historique n’est donc disponible dans leur cas.

Les délits pour lesquels les deux groupes ont été antérieurement condamnés sont présentés au tableau 7. Historiquement, les femmes du groupe de comparaison ont commis tous les types de délits dans des proportions plus grandes que les femmes du groupe cible, à l’exception des infractions sexuelles (1 % contre 2 %), des voies de fait (27 % contre 28 %) et de la prostitution (12 % et 14 %).

Tableau 7 : Délits pour lesquels les femmes des groupes cible et de comparaison ont été condamnées (historique)
DélitGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage) Total (en nombre)
Délits liés à l'administration de la justice53 52454 16954693
Vol33 32039 12234442
Nuisance publique32 31034 10732417
Voies de fait28 27127 8528356
Délits de la route20 20124 7621277
Possession de drogues15 14424 7617220
Escroquerie et fraude14 14125 7917220
Menaces14 14117 5415195
Porstitution14 13712 3613173
Délits contre l'État14 13417 5314187
Recel/Possession biens volés10 9521 6412159
Introduction par effraction10 9419 5812152
Trafic de drogues9 9319 6012153
Vol qualifié5 5011 34684
Possession d'armes2 215 16337
Infractions sexuelles2 161 3119
Incendie criminel1 92 5114
Enlèvement/Prise d'otage1 71 219
Homicide0 01 202
Trafic d'armes0 00 000
Autres11 11023 7314183

Suivant la même classification qu’au tableau 5, le tableau 8 indique l’historique des délits regroupés en cinq catégories. Les femmes du groupe de comparaison ont des proportions plus élevées dans tous les types de crimes.

Tableau 8 : Catégories de délits pour lesquelles les femmes des groupes cibles et de comparaison ont été condamnées (historique)
DélitsGroupe cible (en pourcentage) Groupe cible (en nombre)Groupe de comparaison (en pourcentage) Groupe de comparaison (en nombre)Total (en pourcentage Total (en nombre)
Crimes contre la propriété50 48953 16651655
Crimes de marché41 40052 16243562
Crimes  contre la personne33 32835 10834436
Délits de la route20 20124 7621277
Autres56 54657 17856724

Les caractéristiques de l’historique des peines

Le tableau 9 présente les différentes caractéristiques de l’historique des peines. Les femmes du groupe cible sont légèrement plus âgées à leur première peine, elles se sont vu infliger, en moyenne, moins de peines en détention (3,6 contre 5,1), elles ont reçu moins de chefs d’accusation (11,1 contre 16,9) et la durée carcérale est moindre (70,7 mois contre 82,3 mois) que les femmes du groupe de comparaison.

Tableau 9 : Historique sentenciel pour le groupe cible et le groupe comparaison
Moyenne du groupe cible Écart-type du groupe cibleMoyenne du groupe de comparaison Écart-type du groupe de comparaisonTotal (moyenne) Total (écart-type)
Âge première peine
(N=921)
29,7 8,628,9 8,729,58,6
Nombre de peines de détention3,6 6,75,1 8,74,07,2
Nombre de suivis en communauté0,9 1,31,0 1,50,91,4
Nombre de chefs d'accusation11,1 17,816,9 26,112,520,3
Jours de peines en détention total
(N=1 120)
172,13 428,9621,7 1 155,0284,3712,2
Durée de la carrière carcérale (mois)70,7 80,882,3 86,073,582,2

L’analyse du risque de récidive

Tout comme dans le rapport précédent, une évaluation du risque de récidive a été menée pour chaque femme de l’échantillon.

Après le calcul du risque de récidive, cinq groupes comportant chacun 20 % de l’échantillon ont été créés. Le premier groupe (risque de récidive très élevé) comporte tous les individus ayant une note inférieure ou égale à -4; le deuxième (risque de récidive élevé) contient tous ceux ayant reçu un score entre -3 et 1; le troisième (risque de récidive modéré) compte ceux dont les les scores se situent entre 2 et 5; le quatrième (risque de récidive faible) comporte ceux dont les scores se situent entre 6 et 9; le cinquième groupe (risque de récidive très faible) inclut ceux dont les scores s’élèvent à 10 et plus.

Le groupe cible a, en moyenne, un risque de récidive de 5,3 (médiane = 6; écart type = 5,1). Le groupe de comparaison a un risque de récidive moyen de 4,9 (médiane = 5; écart-type = 7,2).

La composition des sous-groupes

Les nouvelles détenues

Ce sous-groupe est constitué de 394 femmes pour qui la peine index, donc la dernière peine reçue entre le 1er avril 2010 et le 31 mars 2011, est la première peine de détention à vie.

Les régulières

Ce sous-groupe est formé des femmes (N = 345) dont la peine index est d’une durée de moins de six mois et qui ont un minimum de deux peines de détention de moins de six mois dans leur historique.

Les mixtes

Le sous-groupe des mixtes est composé de 85 femmes dont l’historique est composé à la fois de courtes et de longues peines de détention.

Les résultats de cette section sont présentés pour les trois sous-groupes et, dans un but de référence, les tableaux présentent de nouveau les résultats du groupe de comparaison.

Les caractéristiques sociodémographiques

Les caractéristiques sociodémographiques présentées au tableau 10 montrent que, en moyenne, les nouvelles détenues sont les plus jeunes à la date du classement (36 ans), alors que les mixtes sont les plus âgées (43 ans). Les nouvelles détenues sont nettement plus nombreuses à avoir au moins une personne à charge (37,3 %), alors que cette proportion tourne autour de 17,5 % pour les deux autres sous-groupes. Les nouvelles détenues se démarquent également quant au fait d’occuper un emploi au moment du délit (27 %) tandis que c’est le cas pour 11 % des régulières et des mixtes.

Tableau 10a : Données sociodémographiques (Moyenne et écart-type)
Moyenne des nouvelles détenues Écart-type des nouvelles détenues Moyenne des détenues régulières Écart-type des détenues régulières Moyenne des groupes mixtesÉcart-type des groupes mixtesMoyenne du groupe de comparaisonÉcart-type du groupe de comparaisonTotal
(moyenne)
Total
(écart-type)
Âge à la date du classement
(N=1 136)
36,1 11,538,7 9,743,27,938,910,738,210,7
Pourcentage de détenues ayant au moins une personne à charge au moment du délit
(N=1 136)
37,3 0,517,4 0,517,70,430,50,527,90,45
Tableau 10b : Données sociodémographiques (Pourcentage et nombre)
StatutGroupe nouveaux détenus
(en pourcentage)
Groupe nouveaux détenus
(en nombre)
Groupe détenus réguliers
(en pourcentage)
Groupe détenus réguliers
(en nombre)
Groupe mixte de détenus
(en pourcentage)
Groupe mixte de détenus
(en moyenne)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Emploi au moment du délit
(N=1 136)
27 10711 38119247427107
Secondaire complété au moment du délit
(N=1 108)
95 35892 31294799529495358
En couple au moment du délit
(N=1 135)
26 10226 8833283511026102
Domicile fixe au moment du délit
(N=1 136)
100 393100 34410085100311100393

La santé physique et mentale

Les indicateurs de problèmes de santé sont présentés dans le tableau 11. Peu de différences entre les trois sous-groupes peuvent être constatées. Toutefois, les nouvelles détenues ont moins d’indicateurs de problèmes suicidaires (24 %) que les régulières et les mixtes (respectivement 33 % et 34 %). Aussi, les femmes du sous-groupe des mixtes sont plus nombreuses à prendre une médication (64 %) alors que c’est le cas pour 51 % des régulières et 44 % des nouvelles détenues. Mentionnons que 15 % des régulières ont des troubles psychiatriques.

Tableau 11 : La santé physique et mentale
Problèmes de santéGroupe nouvelles détenues
(en pourcentage)
Groupe nouvelles détenues
(en nombre)
Groupe détenues régulières
(en pourcentage)
Groupe détenues régulières
(en nombre)
Groupe mixte
(en pourcentage)
Groupe mixte
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage
Total
(en nombre)
Médication4417551 17764 545416951575
Problèmes suicidaires249533 11434 293410730345
Troubles psychiatriques51815 5111 9721999
Troubles dépressifs6236 217 6619669
Problèmes diabétiques5195 176 5413554
Problèmes cardiaques4165 176 5515553
Problèmes épileptiques3134 145 4310441
Narcomanie134 134 338227
Troubles psychologiques271 32 213115

Les indicateurs correctionnels

Le tableau 12 présente plusieurs indicateurs correctionnels de la période fenêtre située entre le 1er avril 2010 et le 31 mars 2011. Pour les suivis dans la communauté, les femmes du sous-groupe des mixtes ont été plus nombreuses à être en probation (60 %). Les nouvelles détenues (20 %) sont celles qui ont le plus purgé une peine de manière discontinue entre le 1er avril 2010 et le 31 mars 2011. Le sous-groupe des mixtes a commis plus de manquements, notamment par rapport aux nouvelles détenues (25 % contre 10 %), que les nouvelles détenues dans les cas de refus de respecter les règlements et de trafic d’objets prohibés (16 % contre 5 %). Toutefois, dans les cas de violence physique, ce sont les régulières qui ont eu le plus de manquements (17 %).

Tableau 12a : Suivis dans la communauté pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2011
Suivi dans la communautéNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Probation2810951 17560 515818045515
Libération conditionnelle140 11 12270776
Sursis11445 1711 910329102
Travaux communautaires114518 6116 1462012140
Permission de sortir4151 31 112221
Tableau 12b : Statut de la population pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2011
StatutNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Prévenus124622 7614 1261913153
Peine continue6927285 29293 798225679899
Peine discontinue20778 274 31210109
Tableau 12c : Manquements en détention pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2011
Manquement en détentionNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Refus de respecter les règlements103920 6925 214213023259
Violence physique62417 579 8278315172
Trafic d'objets prohibés52112 4016 14268014155
Nuisance lors d'activités288 287 61651893
Altération des biens132 61 127117
Actes obscènes001 22 21317
Langage menaçant000 00 00000

L'historique des sous-groupes

Les données historiques ont été analysées en prenant comme point de référence la peine index, c’est-à-dire la dernière peine, purgée dans sa totalité ou non, pour la période fenêtre du 1er avril 2010 au 31 mars 2011. Les tableaux 13, 14 et 15 fournissent les précisions sur cette dernière peine.

Les délits à l’origine de la peine index

Le tableau 13 présente tous les délits commis à l’origine de la peine index. Le sous groupe des nouvelles détenues se distingue des autres sous-groupes issus du groupe cible, car les nouvelles détenues ont commis plus de délits de la route (29 %), de trafic de drogues (10 %) d’autres délits (8 %), mais notamment moins de vols (13 %) et de délits liés à l’administration de la justice (38 %). Les régulières sont plus nombreuses à avoir la prostitution comme délit à la peine index (10 %).

Tableau 13 : Nature des délits à l'origine de la peine index
DélitNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Délits liés à l'administration de la justice38 15168 23365553711749556
Vol13 5225 853227227021234
Trafic de drogues10 403 10653410514160
Délits de la route29 1136 192272214156
Voies de fait9 3714 471513144412141
Nuisance publique13 5112 43161451511123
Menaces6 248 2665723778
Escroquerie et fraude5 215 17651031774
Possession de drogues5 206 1954928671
Délits contre l'État5 186 2065414557
Recel/Possession biens volés3 133 1276824555
Introduction par infraction2 73 9221030448
Prostitution1 510 332213443
Vol qualifié1 31 411619227
Possession d'armes1 51 200618225
Infractions sexuelles1 31 30027113
Homicide0 00 000310110
Incendie criminel1 20 1111418
Enlèvement/Prise d'otage0 00 1001304
Trafic d'armes0 00 0000000
Autres8 323 9431445889

Le tableau 14 indique les délits, répartis en cinq catégories, qui sont à l’origine de la peine index. Comme l’indique le tableau précédent, les nouvelles détenues sont plus nombreuses à avoir commis un délit de la route à la peine index (29 %). Pour 70 % des régulières, il s’agit d’un délit de la catégorie « autres ». Les mixtes se distinguent, quant à elles, par les crimes contre la propriété (49 %). Dans le cas des crimes de marché, les proportions sont similaires pour les trois sous-groupes.

Tableau 14 : Caractéristiques des délits à l'origine de la peine index
DélitNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Crimes contre la propriété27 10537 12849423310233377
Crimes de marché23 9024 8424205116031354
Crimes contre la personne13 5219 641916288719219
Délits de la route29 1136 192272214156
Autres44 17570 24366564815155625

Les caractéristiques de la peine index

Le tableau 15 montre les caractéristiques de la peine index. Le nombre moyen de jours de peine de détention pour la peine index est plus élevé pour les femmes issues du sous-groupe des mixtes (64,2). Aussi, ce sont ces femmes qui ont eu le plus de chefs d’accusation (3,1). Toutefois, la peine index a été purgée en détention dans 96 % des cas pour les femmes du sous-groupe des nouvelles détenues, 94 % pour les régulières et 92 % dans le cas des femmes du sous-groupe mixte.

Rappelons que la peine index a été établie pour fixer un point de repère dans le temps et pour étudier l’historique des individus. Les tableaux qui suivent indiquent les résultats de ces analyses.

Tableau 15a : Caractéristiques de la peine index (Moyenne et écart-type)
Peine indexMoyenne des nouvelles détenues Écart-type des nouvelles détenues Moyenne des détenues régulières Écart-type des détenues régulières Moyenne des groupes mixtesÉcart-type des groupes mixtesMoyenne du groupe de comparaisonÉcart-type du groupe de comparaisonTotal
(moyenne)
Total
(écart-type)
Nombre de jours de la peine index
(N= 14 616)
35,9 53,433,7 47,864,272,6646,52 250,5234,21 308,2
Nombre de chefs d'accusation peine index
(N= 14 616)
2,5 2,82,9 2,53,12,93,6433,1
Tableau 15b : Caractéristiques de la peine index (Pourcentage et nombre)
Peine indexGroupe nouvelles détenues
(en pourcentage)
Groupe nouvelles détenues
(en nombre)
Groupe détenues régulières
(en pourcentage)
Groupe détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en moyenne)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Indication d'une peine en détention
(N= 14 613)
96 37794 323927892287941 065
Indication de première peine
(N= 14 616)
73 2880 000278433372

L’historique des délits

Le tableau 16 répertorie tous les délits commis historiquement et pour lesquels les femmes des différents sous-groupes ont reçu une peine de détention ou encore dans la communauté. Les résultats indiquent que les femmes du sous-groupe des mixtes ont commis chaque type de délit dans une plus grande proportion que les autres sous-groupes, sauf pour la prostitution (29 %) qui a été commise par un plus grand pourcentage des régulières (32 %). En fait, non seulement les femmes des mixtes ont commis les délits dans une plus grande proportion, mais, de plus, elles se distinguent nettement des autres sous-groupes, notamment en matière de vol qualifié (27 %), de recel/possession de biens volés (34 %), de vol (73 %), d’introduction par effraction (36 %), de voies de fait (60 %), de nuisance publique (75 %) et d’autres délits (44 %).

Tableau 16 : Délits commis historiquement
DélitNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Délits liés à l'administration de la justice10 4192316968254 16954608
Vol8 3352179736239 12235396
Nuisance publique3 1156194756434 10733376
Voies de fait8 3043149605127 8528315
Délits de la route2 934118514324 7622246
Possession de drogues4 162483383224 7618207
Escroquerie et fraude5 202174383225 7918205
Menaces6 222378312617 5416180
Introduction par effraction3 121242363119 5813143
Trafic de drogues3 121346272319 6012141
Délits contre l'État2 72484383217 5315176
Prostitution0 132109292512 3615171
Recel/Possession biens volés2 81552342921 6413153
Vol qualifié0 0723272311 34780
Possession d'armes1 2310545 16332
Infractions sexuelles0 0311541 3218
Incendie criminel0 014652 5114
Enlèvement/Prise d'otage0 001651 218
Homicide0 000001 202
Trafic d'armes0 000000 000
Autres1 51654443723 7315169

Le tableau 17 présente les pourcentages de délits commis historiquement en cinq catégories. Les résultats montrent que le sous-groupe des mixtes participe à tous les types de délits dans une proportion plus grande que les deux autres sous-groupes.

Tableau 17 : Catégories de délits
DélitNouvelles détenues
(en pourcentage)
Nouvelles détenues
(en nombre)
Détenues régulières
(en pourcentage)
Détenues régulières
(en nombre)
Groupes mixtes
(en pourcentage)
Groupes mixtes
(en nombre)
Groupe de comparaison
(en pourcentage)
Groupe de comparaison
(en nombre)
Total
(en pourcentage)
Total
(en nombre)
Crimes contre la propriété12 4781 27895815316650572
Crimes de marché12 4767 23188755216245515
Crimes contre la personne9 3754 18568583510834388
Délits de la route2 934 1185143247622246
Autres12 4992 31999845717855630

Les caractéristiques de l’historique des peines

Les caractéristiques de l’historique des peines sont présentées au tableau 18. Ce qui retient l’attention est notamment l’âge des nouvelles détenues à leur première peine qui est supérieur aux autres sous-groupes (30,5 ans). Les femmes du sous-groupe des mixtes ont, quant à elles, l’historique criminel plus chargé, et ce, même en examinant le groupe de comparaison. De fait, les femmes constituant les mixtes ont, en moyenne, reçu leur première peine à vie (en détention ou en communauté) au plus bas âge (27,8 ans), ont eu le plus grand nombre de peines en détention (12,2), le plus grand nombre de peines en communauté (1,7), le plus grand nombre de chefs d’accusation (37,2), le plus grand nombre de jours de peine en détention total (1 112,5) et la plus longue « carrière carcérale » (177,6 mois). Rappelons que la durée de la « carrière carcérale » a été calculée en soustrayant la date de la première peine de la date de la peine index.

Tableau 18 : Historique des peines
Moyenne des nouvelles détenuesÉcart-type des nouvelles détenuesMoyenne des détenues régulièresÉcart-type des détenues régulièresMoyenne des groupes mixtesÉcart-type des groupes mixtesMoyenne du groupe de comparaison Écart-type du groupe de comparaisonTotal
(moyenne)
Total
(écart-type)
1 En détention ou en communauté.
Âge à la première peine à vie1
(N=767)
30,5 10,4298,127,86,5 28,98,7298,5
Nombre de peines de détention
(N=1 136)
non applicable non applicable6,87,312,210,4 5,18,74,47,6
Nombre de suivis en communauté
(N=1 136)
0,5 0,91,11,51,71,8 1,01,50,91,4
Nombre de chefs d'accusation
(N=1 136)
0,9 1,919,619,437,223,3 16,926,113,721,3
Jours de peines en détention au total
(N=989)
non applicablenon applicable 140,7179,61 112,5820,6621,7 1 155,0318,9751,1
Durée de la carrière carcérale (en mois)
(N=1 136)
15,937,1 109,476,7177,667,582,3 86,074,683,6

L’analyse du risque pour les trois sous-groupes de la population cible

Une analyse des estimations du risque de récidive a été effectuée pour les trois sous groupes du groupe cible. En moyenne, les nouvelles détenues ont un risque de récidive de 8,8 (médiane = 8, écart-type = 3,6) indiquant un risque faible. Les régulières ont, en moyenne, un risque de récidive de 2,6 (médiane = 2, écart-type = 4,3) indiquant un risque modéré. Le sous-groupe mixte a, pour sa part, un risque de récidive moyen de 0,2 (médiane = 0, écart-type = 7,2), indiquant un risque élevé. Finalement, comme précédemment mentionné, le groupe de comparaison a un risque de récidive moyen de 4,9 (médiane = 5, écart-type = 7,2) indiquant un risque modéré.

Dernière mise à jour : 08 juillet 2014