Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Philosophie et énoncé de principes en matière de sécurité

Les Services correctionnels doivent assurer avec respect et dignité l'encadrement et l'accompagnement de toute personne qui leur est confiée.

Pour préserver l'équilibre entre leur mandat et leurs besoins en matière de sécurité, les Services correctionnels favorisent des approches et des méthodes d'intervention adaptées à leur mission. C’est pourquoi ils ont publié leur Philosophie et énoncé de principes des Services correctionnels en matière de sécurité.

Il est en effet aujourd’hui reconnu que la sécurité ne doit pas être réduite uniquement à des moyens de contrôle, mais qu’elle doit viser les rapports entre les membres du personnel, la clientèle correctionnelle et les intervenants communautaires. Les études démontrent que la création d’un environnement sécuritaire passe notamment par la qualité des relations entre la clientèle correctionnelle et les intervenants. Ainsi, un climat favorisant des relations positives diminue la tension et la manifestation de comportements violents.

L’objectif de la Philosophie et énoncé de principes des Services correctionnels en matière de sécurité est de créer et maintenir un environnement sécuritaire qui permet au personnel et à la population correctionnelle d’évoluer dans un milieu propice à la prise en charge de leurs responsabilités respectives. Les principes sont les suivants :

  • Une atmosphère de respect pour tous : entretenir des relations positives avec la population correctionnelle est une condition essentielle au respect, propice à l'apprentissage et à la prise en charge de la personne;
  • Des responsabilités à partager : tant la population correctionnelle que les intervenants sont appelés à assumer une pleine responsabilité à l'égard des gestes qu'ils posent quand il s'agit de la protection des personnes;
  • Des méthodes d'intervention adaptées : les Services correctionnels incitent leur personnel à s'en tenir aux mesures les moins restrictives possible, par une évaluation préalable de la menace et du niveau de risque qu'elle représente, soit pour l'individu soit pour autrui.

Dernière mise à jour : 22 novembre 2017