Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Principaux sinistres survenus au Québec

Glissement de terrain

Un glissement de terrain est un mouvement vers le bas d’une pente, d’une masse de sol ou de roc le long d’une surface de rupture, qui s’amorce dans un talus sous l’effet de la gravité.

En langage courant, on parle surtout de glissement, d’éboulis, d’éboulement ou encore d’effondrement. Les glissements de terrain se produisent le plus souvent dans les dépôts meubles, mais particulièrement dans les sols argileux communément appelés « glaise » et sur le bord des cours d’eau.

Au Québec, on dénombre annuellement des centaines de glissements de terrain, pour la très grande majorité dans les sols argileux. Ceux-ci sont généralement de faible superficie. Environ une centaine de cas d’instabilité de pente ou de glissements de terrain par année font l’objet d’un signalement auprès des autorités municipales parce qu’ils menacent la sécurité des personnes ou les biens essentiels.

Certains cas de glissements de terrain peuvent causer des sinistres plus ou moins importants. Bien que de tels événements arrivent rarement, des bâtiments peuvent être directement entraînés par des glissements de terrain ou être frappés par des débris de glissements, et entraîner parfois des décès, comme ce fut le cas à Saint-Jude en 2010  (7,95 Mo). La carte ci-dessous dresse un inventaire des principaux sinistres provoqués par des glissements de terrain au Québec.

Séisme
Vents violents
Érosion et la submersion côtières
Inondation

Dernière mise à jour : 23 février 2018