Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Radicalisation

Plan d’action gouvernemental

Afin de répondre de façon concertée au phénomène de la radicalisation, le gouvernement du Québec a dévoilé, le 10 juin 2015, le Plan d’action gouvernemental 2015-2018 « La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble ».

Ce plan d’action, qui prévoyait à l’origine 59 mesures, en contient maintenant 61 réparties en quatre axes, soit agir, prévenir, détecter et vivre ensemble. Il découle de travaux réalisés par un comité de travail interministériel sur le dépistage et la prévention de la radicalisation menant à la violence, dont la mise sur pied avait été annoncée par le premier ministre en novembre 2014. 

Sous la coordination du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, ce comité interministériel réunit neuf ministères, dont le ministère de la Sécurité publique (MSP), de même que deux organismes gouvernementaux. Le MSP est responsable de la mise en œuvre de 33 mesures en collaboration avec la Sûreté du Québec et l’École nationale de police du Québec.

Mesures en matière de sécurité publique

Parmi les principales mesures réalisées jusqu’à présent, soulignons :

  • L’établissement d’un partenariat entre le MSP, la Ville de Montréal et le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) afin de rendre disponibles à l’ensemble de la population québécoise l’expertise et les services offerts par le CPRMV. Un soutien financier de 1,5 million de dollars sur deux ans a été accordé par le MSP au CPRMV. 
  • La mise en service d’une ligne téléphonique sans frais gérée par le CPRMV sur l’ensemble du territoire québécois qui permet à toute personne qui observe ou estime observer des signes de radicalisation dans son milieu ou qui est préoccupée par ce phénomène, de s’adresser de façon confidentielle à des intervenants multidisciplinaires.
  • L’ajout d’activités de formation en matière de lutte contre la radicalisation menant à la violence au programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie de l’École nationale de police du Québec.
  • La signature d’une déclaration conjointe, en novembre 2015, par le ministre de la Sécurité publique et le ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice et de la Promotion de Bruxelles de la Communauté française de Belgique, exprimant leur volonté d’amorcer une coopération en matière de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent.
  • L’élaboration par la Sûreté du Québec d’une formation en ligne et d’une vidéo de sensibilisation à l’intention des premiers répondants sur le phénomène de la radicalisation et de l’extrémisme violent.
  • La tenue de plusieurs activités de sensibilisation auprès du personnel des services correctionnels en matière de radicalisation et d’extrémisme violent, dont une séance de formation donnée par le CPRMV. 
  • La mise sur pied d’un comité de coordination et de suivi présidé par le MSP et réunissant des intervenants du milieu policier et d’autres domaines liés à la sécurité publique afin d’assurer la cohérence des actions de même que le partage d’expériences en matière de lutte contre la radicalisation menant à la violence. 
  • L’ajout, en février 2016, d’un volet radicalisation au programme de financement Prévention Jeunesse, qui a permis d’octroyer jusqu’à présent un soutien financier aux YMCA du Québec de même qu’à l’organisme PACT de rue. 

Vous pouvez consulter le Plan d’action gouvernemental de lutte contre la radicalisation menant à la violence de même que le bilan de sa mise en œuvre sur le site Internet du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence

Pour obtenir des informations supplémentaires sur la problématique de la radicalisation ou faire une demande d’assistance en toute confidentialité concernant toute situation à risque impliquant une personne radicalisée ou en voie de l’être, il est possible de joindre sans frais, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence aux numéros suivants : 

Montréal : 514 687-7141
Ailleurs au Québec : 1 877 687-7141

Dernières nouvelles