Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Les jeunes et le taxage au Québec

Date de publication : 2002

En 2001-2002, le ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP) a voulu en savoir plus sur ce phénomène et a choisi de cibler la thématique du taxage chez les jeunes dans le cadre du Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité. Le MSP souhaitait inscrire les projets dans une démarche structurée d'intervention telle que préconisée par la Politique ministérielle en prévention de la criminalité rendue publique en novembre 2001. Cette démarche vise notamment à s'assurer que le choix des mesures préventives à mettre de l'avant pour contrer la criminalité s'appuie sur un diagnostic local bien articulé des problèmes auxquels on souhaite s'attaquer.

Après avoir effectué une sollicitation auprès d'un grand nombre d'organismes, le Ministère a octroyé du financement à 34 organismes à but non lucratif pour qu'ils réalisent, dans une première phase, un diagnostic sur le taxage auprès des jeunes de la communauté, à partir d'un même questionnaire d'enquête. Cette initiative a permis de recueillir des données auprès de 16 600 jeunes, garçons et filles, de niveau primaire, secondaire I à III et secondaire IV et V à travers le Québec, auxquels s'ajoutent les jeunes hors milieu scolaire. Ces informations suffisent pour dresser un portrait québécois de la situation. En outre, le nombre important de répondants permet d'interpréter les résultats, privilège rarement rencontré, comme étant issus d'un sondage de victimisation pour ce qui est des questions qui s'adressent aux jeunes victimes, et comme un sondage de délinquance autorévélée lorsque les jeunes taxeurs sont interpellés.

Le présent rapport fournit une compilation et une analyse des résultats obtenus dans le but de présenter un portrait de l'ampleur de la problématique du taxage chez les jeunes et de la façon dont le phénomène se produit, tant du point de vue des victimes que des auteurs de gestes de taxage. Les organismes ayant participé à la première étape de la démarche ont été invités à analyser leurs données locales de manière à préciser le diagnostic qui les concerne plus spécifiquement, ce qui devait les amener, dans une deuxième étape, à élaborer des plans d'action visant à mettre sur pied des mesures préventives.

Consulter en ligne

Télécharger en format PDF