Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Statistiques 2011 sur la criminalité commise dans un contexte conjugal au Québec

Date de publication : 2012

Faits saillants

Stabilité des infractions en 2011

Selon les données du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (Programme DUC 2), les corps policiers ont enregistré 19 373 infractions contre la personne1 commises dans un contexte conjugal, c’est-à-dire que les victimes sont conjointes, ex-conjointes, amies intimes ou ex-amies intimes de l’auteur présumé. Comme il s’agit de 278 infractions de plus qu’en 2010, on peut donc parler de relative stabilité en 2011 pour cette forme de violence. Ainsi, après avoir augmenté de 8 % entre 2008 et 2010, le taux d’infractions par 100 000 habitants varie d’à peine 0,6 %, s’établissant à 277 (graphique 1).

1 Les infractions contre la personne considérées sont les homicides, les tentatives de meurtre, les voies de fait, les agressions sexuelles, les enlèvements, les séquestrations, le harcèlement criminel, les menaces et, depuis 2008, les appels téléphoniques indécents ou harcelants et l’intimidation.

Néanmoins, comme dans les années antérieures, les infractions commises dans un contexte conjugal composent près du quart de toutes les infractions contre la personne qui ont été enregistrées en 2011 au Québec.

Graphique 1 : Évolution du taux d'infractions dans un contexte conjugal, Québec, 2002 à 2011
Année Taux par 100 000 habitants
a : données actualisées
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
2002 258
2003 257
2004 256
2005 264
2006 267
2007 258
2008 255
2009 264
2010a 276
2011p 277

Sur le plan régional, seulement quatre régions affichent, comme l’ensemble du Québec, une variation inférieure à 1 % du taux d’infractions par 100 000 habitants, soit celles de Montréal, des Laurentides, de la Montérégie et du Bas-Saint-Laurent (tableau 1). Dix régions présentent des variations plus marquées, soit de 10 % ou plus. Pour cinq d’entre elles, il s’agit d’une hausse et, pour les cinq autres, d’une baisse. En nombres absolus, les hausses équivalent à un total de 507 infractions additionnelles et les baisses à 471 infractions de moins. Ainsi, même si dans plusieurs régions le taux et le nombre d’infractions varient passablement, les hausses neutralisent en bonne partie les baisses, ce qui explique que le taux est demeuré stable pour l’ensemble du Québec.

Taux d’infractions par 100 000 habitants

Le taux d’infractions par 100 000 habitants permet de comparer la fréquence des infractions que ce soit entre des années, entre des territoires ou entre des groupes de la population (sexe ou âge).

Ce taux est calculé de la façon suivante : (nombre d’infractions divisé par la taille de la population visée) multiplié par 100 000. Les données sur la population sont basées sur les estimations de Statistique Canada.

Tableau 1 : Nombre et taux d'infractions dans un contexte conjugal selon la région, Québec, 2010 et 2011
Région administrative 2010a
(nombre)
2011p
(nombre)
Différence 2011-2010
(nombre)
2010a (taux1)2011p (taux1)Variation du taux1 2011/2010
(en %)
* Données sur la criminalité incomplètes pour la région du Nord-du-Québec depuis 2007.
a : données actualisées
p : données provisoires
1. Taux par 100 000 habitants
Sources : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine22229775264,1353,533,9
Outaouais 1 0161 204 188322,2376,516,9
Abitibi-Témiscamingue461534 73364,3419,815,2
Estrie 518579 61190,6211,510,9
Laval9861 096110286,1313,59,6
Centre-du-Québec  44548742220,0238,68,5
Lanaudière1 2351 317 82306,7322,55,1
Saguenay–Lac-Saint-Jean543556 13225,3229,92,0
Montréal 5 4685 535 67319,4321,90,8
Laurentides 1 5921 61927333,5334,50,3
Montérégie 2 8352 849 14226,4225,0-0,6
Bas-Saint-Laurent 402399-3225,7223,9-0,8
Capitale-Nationale1 4221 279-143229,8204,6-10,9
Côte-Nord464402-62560,6483,1-13,8
Mauricie684579-105290,9245,9-15,5
Chaudière-Appalaches740592-148210,1167,0-20,5
Nord-du-Québec*6249-13192,5151,0-21,6
Ensemble du Québec 19 095 19 373 278275,6277,30,6

Violence plus marquée dans huit régions

Toujours sur le plan régional, on observe que huit régions affichent un taux d’infractions par 100 000 habitants supérieur à celui du Québec tandis que les neuf autres régions enregistrent un taux inférieur (graphique 2).

Plusieurs facteurs peuvent expliquer les variations régionales de la violence en contexte conjugal : des caractéristiques démographiques et socioéconomiques (le chômage, la défavorisation matérielle et sociale, le niveau de scolarité), certains déterminants de la santé (le soutien social, la consommation d’alcool, la perception de la santé ou la santé mentale) et les comportements de violence dans la région (les abus dans l’enfance, la délinquance et la criminalité violente). Seule une analyse spécifique pour chaque région permet de mieux comprendre le rôle de ces facteurs sur le niveau de violence et de déterminer des pistes d’intervention2.

2 Julie Laforest et Pierre Maurice, Violence conjugale dans la région de la Côte-Nord : ampleur du problème, facteurs explicatifs et pistes d'intervention, Institut national de santé publique du Québec, 2011, 56 pages + annexes.
http://www.inspq.qc.ca/publications/notice.asp?E=p&NumPublication=1245

Graphique 2 : Taux d’infractions dans un contexte conjugal selon la région, Québec, 2011p
Région Taux par 100 000 habitants
* Données sur la criminalité incomplètes pour la région du Nord-du-Québec depuis 2007.
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Nord-du-Québec* 151
Chaudière-Appalaches 167
Capitale-Nationale 205
Estrie 211
Bas-Saint-Laurent 224
Montérégie 225
Saguenay–Lac-Saint-Jean 230
Centre-du-Québec239
Mauricie 246
Ensemble du Québec 277
Laval 313
Montréal 322
Lanaudière 322
Laurentides 334
Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 353
Outaouais 376
Abitibi-Témiscamingue 420
Côte-Nord 483

Hausse des séquestrations, de l’intimidation et des voies de fait de niveau 3

En 2011, les séquestrations, l’intimidation et les voies de fait de niveau 3 connaissent une hausse de leur taux par 100 000 habitants qui varie de 21 à 26 % (tableau 2). Notons que les séquestrations augmentent presque annuellement depuis dix ans, le taux par 100 000 habitants pour ce crime étant passé de 4,3 en 2002 à 8,4 en 2011 et le nombre de 278 à 589.

Le harcèlement criminel connaît aussi une progression non négligeable de son taux par 100 000 habitants, soit de 10 %, ce qui équivaut à 221 infractions additionnelles. Il s’agit d’une troisième hausse annuelle consécutive pour ce crime.

Recul important des tentatives de meurtre

Les principales baisses sont surtout du côté des tentatives de meurtre et des appels téléphoniques indécents ou harcelants. Ainsi, avec 14 tentatives de meurtre de moins qu’en 2010, le taux par 100 000 habitants passe de 0,6 en 2010 à 0,4 en 2011, soit un recul de 36 %. Quant aux appels téléphoniques indécents ou harcelants, leur taux par 100 000 habitants a reculé de 15 %, ce qui équivaut à 50 crimes de moins. Enfin, soulignons que les homicides diminuent pour une troisième année consécutive, leur nombre s’établissant à 12 en 2011.

Voies de fait

Les voies de fait consistent à utiliser la force ou menacer d’utiliser la force, directement ou indirectement, contre une autre personne, sans son consentement.

Les voies de fait de niveau 1 sont moins susceptibles de causer des blessures. Les voies de fait de niveau 2 sont commises avec une arme ou causent des lésions corporelles. Les voies de fait de niveau 3 blessent, mutilent, défigurent la victime ou mettent sa vie en danger.

Tableau 2 : Nombre et taux d'infractions dans un contexte conjugal selon la catégorie d'infractions, Québec, 2010 et 2011
Catégorie d'infractions 2010a (nombre) 2011p (nombre)Différence
2011-2010 (nombre)
2010a (taux) 2011p (taux1)Variation du taux1
2011/2010
(en %)
1. Taux de 100 000 habitants
a : données actualisées
p : données provisoires
Sources : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Séquestration 462 589127 6,67 8,43 26,4
Intimidation 84 10521 1,21 1,50 24,0
Voie de fait de niveau 3 37 45  8 0,53 0,64 20,6
Harcèlement criminel 2 019 2 240221 29,14 32,06 10,0
Enlèvement 16 171 0,23 0,24 5,4
Menaces 2 616 2 63822 37,75 37,75 0,0
Voie de fait de niveau 1 10 647 10 68841 153,65 152,96 -0,4
Agression sexuelle444 429-15 6,41 6,14 -4,2
Voies de fait de niveau 2 2 371 2 288-83 34,22 32,75 -4,3
Homicide 13 12 -1 0,19 0,17 -8,5
Appels téléphoniques indécents ou harcelants 347 297 -50 5,01 4,25 -15,1
Tentative de meurtre 39 25-14 0,56 0,36 -36,4
Total 19 095 193 373 278 275,6 277,3 0,6

Voies de fait : de loin l’infraction la plus fréquente

Bien que les infractions présentent des variations différentes de leur taux par 100 000 habitants en 2011, leur importance relative demeure sensiblement la même qu’en 2010 (tableau 2). Ainsi, les voies de fait de niveau 1 sont, de loin, l’infraction la plus fréquente (10 688). Elles sont suivies principalement par les menaces (2 638), les voies de fait de niveau 2 (2 288) et le harcèlement criminel (2 240). Une petite partie des infractions sont des séquestrations (589), des agressions sexuelles (429) et des appels téléphoniques indécents ou harcelants (297). Enfin, les homicides (12), les tentatives de meurtre (25), les voies de fait de niveau 3 (45), les enlèvements (17) et l’intimidation (105) composent un total de 1 % des infractions déclarées.

Graphique 3 : Répartition des infractions dans un contexte conjugal selon la catégorie d’infractions, Québec, 2010a et 2011p
Infractions 2010a 2011p
a : données actualisées
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Appels téléphoniques indécents et harcelants 2 1
Agression sexuelle 2 2
Séquestration 2 3
Harcèlement criminel 11 12
Voies de fait de niveau 2 12 12
Menaces 14 14
Voies de fait de niveau 1 56 55
Autres infractions 1 1
Total 100 100

Les femmes encore les principales victimes

En 2011, le taux d’infractions par 100 000 habitants connaît une faible variation tant du côté des femmes (0,6 %) que des hommes (1,1 %). De plus, comme nous le constatons depuis que des statistiques policières sont publiées sur les crimes de violence en contexte conjugal, le nombre d’infractions par 100 000 femmes est largement supérieur à celui par 100 000 hommes (444 comparativement à 106) (graphique 4).

Notons que les statistiques policières ne permettent pas de déterminer si c’est parce qu’elles subissent plus de crimes ou parce qu’elles les signalent plus à la police que le taux d’infractions envers les femmes est supérieur à celui envers les hommes.

Il faut se référer aux résultats de l’Enquête sociale générale sur la victimisation (ESG) réalisée aux cinq ans par Statistique Canada pour obtenir certains éléments de réponse puisque cette enquête permet entre autres de mesurer la criminalité, qu'elle soit signalée ou non à la police.

Graphique 4 : Évolution du taux d’infractions dans un contexte conjugal selon le sexe, Québec, 2002 à 2011p
Année Femmes Hommes
a : données actualisées
b : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
2002 430,778,2
2003 425,382,7
2004 420,185,1
2005 432,588,2
2006 438,588,4
2007 423,089,0
2008 413,991,8
2009 427,895,8
2010a 442,0104,8
2011p 444,5105,9

Selon ces résultats, une proportion similaire d’hommes et de femmes déclarent avoir été victimes de violence conjugale, mais les victimes féminines sont en proportion plus nombreuses à subir des formes plus graves de violence ainsi que des actes de violence récurrents. Les résultats révèlent aussi que les deux tiers des victimes qui communiquent avec les services policiers sont agressées plus d’une fois et que les victimes de sexe féminin sont trois fois plus nombreuses que celles de sexe masculin à signaler l’incident aux services policiers3.

3 Statistique Canada, La violence familiale au Canada, janvier 2011, no 85-224-X au catalogue, p. 9, 10 et 12.

S’ils apportent un éclairage additionnel, les résultats précédents doivent toutefois être interprétés avec prudence. En effet, les données diffusées par Statistique Canada proviennent des réponses recueillies partout au Canada et sur un échantillon tout de même restreint. Par conséquent, ils ne reflètent peut-être pas totalement la réalité québécoise.

Quoi qu'il en soit, les données policières montrent que les femmes sont largement majoritaires parmi les victimes (81 %), leur nombre s’établissant à 15 720 comparativement à 3 653 pour les hommes.

Les femmes composent la grande majorité des victimes de violence en contexte conjugal pour chaque catégorie d’infractions, en particulier les agressions sexuelles (99 %), les séquestrations (98 %), les enlèvements (94 %) et les homicides (92 %) (graphique 5). Elles sont un peu moins présentes parmi les victimes de voies de fait de niveau 2 (68 %) et d’appels téléphoniques indécents ou harcelants (76 %), ces infractions touchant donc un peu plus les hommes.

Graphique 5 : Proportion des femmes parmi les victimes par catégorie d’infractions, Québec, 2011p
Catégorie d'infractionsVictimes fémininesVictimes masculinesTotal des victimes% des femmes parmi les victimes
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Agression sexuelle423642999
Séquestration 5761358998
Enlèvement 1611794
Homicide11 11292
Intimidation921310588
Harcèlement criminel1 9452952 24087
Voies de fait de niveau 33874584
Menaces2 1704582 63882
Voies de fait de niveau 18 6482 04010 68881
Tentative de meurtre2052580
Appels téléphoniques indécents/harcelants2257229776
Voies de fait de niveau 21 5567322 28868
Total15 7203 65319 37381

Les femmes sont aussi très présentes parmi les victimes de chaque groupe d’âge (graphique 6). Leur proportion tend toutefois à diminuer lorsque l’âge augmente, sauf chez les 70 ans ou plus, où elle remonte un peu. Ainsi, alors que les femmes composent 91 % des victimes de 12 à 17 ans, elles ne sont plus que 65 % parmi celles de 60 ans à 69 ans. Le fait que, après 50 ans, la proportion de personnes veuves augmente plus rapidement chez les femmes que chez les hommes explique en partie la moins grande présence des femmes parmi les victimes plus âgées4.

4 Statistique Canada, Recensement de 2006.

Graphique 6 : Proportion des femmes parmi les victimes par groupe d'âge, Québec, 2011p
Groupe d'âgeVictimes fémininesVictimes masculinesTotal des victimes% des femmes parmi les victimes
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
12 à 178148089491
18 à 243 8715784 44987
24 à 292 4344932 92783
30 à 394 4891 0625 55181
40 à 492 8729293 80176
50 à 599503681 31872
60 à 6919710530265
70 et plus762910572
Total15 7033 64419 34781

Enfin, ajoutons que les femmes composent autour de 70 % des victimes, qu’elles soient conjointes, ex-conjointes ou amies, ex-amies intimes de l’auteur présumé.

Les 18 à 24 ans plus victimes de cette violence

En 2011, le taux d’infractions par 100 000 habitants progresse dans quelques groupes d’âge, surtout celui des jeunes de 12 à 17 ans (9 %) (tableau 3). Ce groupe d’âge affiche d’ailleurs la plus forte hausse du taux d’infractions pour la période de 2002 à 2011. À l’opposé, le taux d’infractions régresse dans trois groupes d’âge, en particulier chez les 60 ans et plus.

Malgré ces variations annuelles, les infractions dans un contexte conjugal sont principalement perpétrées à l’endroit des 18 à 24 ans, leur taux par 100 000 habitants atteignant 622,1. Suivent les 25 à 29 ans (553) et les 30 à 39 ans (514,3). Les taux d’infractions diminuent ensuite lorsque l’âge augmente.

Précisons que les personnes de 18 à 24 ans, de 25 à 29 ans et de 30 à 39 ans présentaient un taux d’infractions assez semblable avant l'année 2006. La situation a changé par la suite en raison d’une plus forte progression des infractions dans le groupe des 18 à 24 ans. En effet, le taux d’infractions à leur endroit a augmenté de 11,2 % de 2006 à 2011 comparativement à 6,4 % pour les 25 à 29 ans et 1,2 % pour les 30 à 39 ans.

Tableau 3 : Taux d’infractions par 100 000 habitants selon le groupe d’âge*, Québec, 2010 et 2011
Groupe d'âge 2010a2011p Variation 2011/2010
(en %)
* Exclut 26 victimes dont l’âge est inconnu ou non conforme à la réalité.
a : données actualisées
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
12 à 17 154,2168,0 9,0
18 à 24 611,6 622,1 1,7
24 à 29 538,2 553,0 2,8
30 à 39530,9 514,3 -3,1
40 à 49314,1 326,9 4,1
50 à 59105,1 108,5 3,3
60 à 6936,333,4 -7,9
70 et plus13,212,3 -6,5
Total 275,2276,9 0,6

Quel que soit le groupe d’âge, les victimes sont principalement l’objet de voies de fait, de menaces et de harcèlement criminel. On remarque cependant que celles de 12 à 17 ans sont un peu moins nombreuses en proportion à subir des voies de fait et plus nombreuses à être agressées sexuellement.

Les 12 à 17 ans plus victimes d’agression sexuelle, d’enlèvement et d’intimidation

Certains groupes d’âge sont davantage représentés parmi les victimes d’une infraction donnée que parmi l’ensemble des victimes (tableau 4). Ainsi, on relève que :

  • Les 12 à 17 ans sont surreprésentés parmi les victimes d’agression sexuelle, d’enlèvement et d’intimidation. En effet, alors que ces jeunes composent 4 % de toutes les victimes, leur proportion est nettement plus élevée parmi les victimes d’agression sexuelle (29 %), d’enlèvement (19 %) et d’intimidation (12 %).
  • Les 18 à 24 ans forment plus des deux tiers (69 %) des victimes d’enlèvement, mais moins du quart (23 %) de toutes les victimes. Ils sont aussi un peu plus nombreux en proportion parmi les victimes de séquestration (34 %) et de voies de fait de niveau 3 (31 %).
  • Les 25 à 29 ans ont une proportion deux fois plus élevée parmi les victimes d’homicide (34 %) que parmi toutes les victimes (15 %).
  • Les personnes de 40 à 49 ans sont presque deux fois plus nombreuses parmi les victimes de tentative de meurtre (36 % comparativement à 20 %).
  • Enfin, les 50 ans et plus composent 33 % des victimes d’homicide alors qu’ils représentent seulement 9 % de l’ensemble des victimes.
Tableau 4 : Répartition (en %) des victimes d'infractions dans un contexte conjugal selon le groupe d'âge*, par catégorie d'infractions, Québec, 2011p
Catégorie d'infractions12 à 1718 à 2425 à 2930 à 39 40 à 4950 et +Total Total (nombre)
* Exclut 26 victimes dont l’âge est inconnu ou non conforme à la réalité.
a : données actualisées
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 017348 833100 12
Tentative de meurtre 020201636810025
Agression sexuelle2921 1221125100429
Voies de niveau 3531132220910045
Voies de niveau 2323152920101002 282
Voies de niveau 14241629 19810010 673
Enlèvement1969 66 00 10016
Séquestration5341624147100589
Harcèlement criminel51915302291002 239
Menaces619142723111002 635
Appels téléphoniques indécents ou harassants3181334248100297
Intimidation12111433219100105
Total423152920910019 347

Les conjointes davantage victimes d’infractions graves

La gravité de la violence vécue dans un contexte conjugal diffère selon la relation avec l’auteur présumé (tableau 5).

  • Les conjointes, qui forment 45 % de toutes les victimes, sont en proportion plus nombreuses à subir des infractions susceptibles de causer des blessures ou la mort. En effet, elles composent 75 % des victimes d’homicide, 67 % des victimes de voies de fait de niveau 3 et 64 % des victimes de tentative de meurtre. Elles sont aussi très présentes parmi les victimes de voies de fait de niveau 1 et de niveau 2 .
  • Les ex-conjointes sont pour leur part davantage représentées parmi les victimes d’appels téléphoniques indécents ou harcelants (73 % comparativement à 37 %), de harcèlement criminel (71 %), d’intimidation (62 %) et de menaces (58 %).
  • Quant aux amis et ex-amis intimes de la victime, qui composent 18 % de toutes les victimes, ils sont davantage présents parmi les victimes d’enlèvement (47 %) et d’agression sexuelle (39 %).
Tableau 5 : Répartition (en %) des victimes dans un contexte conjugal selon la relation avec l’auteur présumé, par catégorie d’infractions, Québec, 2011p
Catégorie d'infractionsConjoint Ex-conjointAmi et ex-ami intimeTotal Total (nombre)
p : données provisoires
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 75178100 12
Tentative de meurtre 6428810025
Agression sexuelle 342739100429
Voies de niveau 367151810045
Voies de niveau 25924171002 288
Voies de niveau 159271410010 688
Enlèvement2429 4710017
Séquestration483220100589
Harcèlement criminel471251002 240
Menaces2258201002 638
Appels téléphoniques indécents ou harcelants37324100297
Intimidation116227100105
Total45171810019 373

Plus de blessées parmi les conjointes

Un peu plus de quatre victimes sur dix (42 %) ont été blessées. Cette proportion est sensiblement la même pour les deux sexes et pour presque chaque groupe d’âge, sauf pour les victimes de 12 à 17 ans qui sont un peu moins nombreuses en proportion à avoir subi des blessures (34 %).

La gravité de la blessure diffère toutefois selon la relation de la victime avec l’auteur présumé. Ainsi, plus de la moitié (54 %) des victimes d’un conjoint ont été blessées comparativement à 28 des ex-conjointes et à 39 % des amies intimes. Cette situation s’explique par le fait que, comme nous l’avons constaté précédemment, les conjointes ont subi des violences pouvant causer des blessures dans une proportion plus élevée que les ex-conjointes ou les amies ou ex-amies intimes.

La force physique de l’agresseur, à elle seule, a causé des blessures à 77 % des victimes. Pour les autres victimes (23 %), les principales armes utilisées ont été un objet contondant (234 victimes), un couteau (199), un autre objet pointu (79), une arme à feu (14) et le feu (8).

Notes méthodologiques

Source de données

Les statistiques présentées dans ce bulletin d’information sont issues des données sur la criminalité déclarée par les corps policiers au Programme de déclaration uniforme de la criminalité fondé sur l’affaire (DUC 2). La majorité des corps de police desservant le Québec, soit l’ensemble des services de police municipaux, la Sûreté du Québec et certains corps de police autochtones, se servent du programme DUC 2. Ces statistiques sont couramment utilisées pour dresser le portrait de la criminalité et en tracer l’évolution.

Extraction des données

Les données de 2011 sont celles enregistrées avant le 1er avril 2012. Elles comprennent tous les dossiers que les corps policiers participant au Programme DUC 2 ont ouverts ou traités en 2011.

Ces statistiques ne reflètent donc qu’une partie de la criminalité, soit celle signalée ou connue des autorités policières et enregistrée dans les dossiers officiels.

Au moment de l’extraction des données de 2011, celles de 2010 ont été actualisées afin de tenir compte de toutes les modifications qui ont été apportées à ces données en 2011.

Dénombrement des infractions

Conformément aux règles de déclaration du Programme DUC 2, les organisations policières peuvent enregistrer jusqu’à quatre infractions commises lors d’un même événement. Toutefois, seule l’infraction la plus grave de chaque événement est comptabilisée dans les statistiques du présent rapport.

Précisons que le dénombrement des infractions varie selon les types de crimes. Dans le cas de la plupart des crimes contre la personne, une infraction est calculée pour chaque victime d’un tel crime lors de l’événement criminel. Pour les autres délits, une seule infraction est comptabilisée pour chaque événement criminel.

Tableaux complémentaires

Tableau A : Nombre d'infractions et taux par 100 000 habitants selon la catégorie d'infractions

Nombre d'infractions dans un contexte conjugal selon la catégorie d'infractions, Québec, 2001 à 2011
Catégorie d’infractions2001200220032004200520062007200820092010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
- : les données sur ces infractions ne sont pas accessibles pour ces années.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 21 25 19 24 15 20 12 12 17 13 12
Tentative de meurtre 44 61 40 55 47 40 37 22 29 39 25
Agression sexuelle 320 370 322 361 367 397 357 390 412 444 429
Voies de fait de niveau 3 75 55 58 57 46 47 28 52 65 37 45
Voies de fait de niveau 2 1 662 1 829 1 936 1 969 2 118 2 166 2 253 2 185 2 214 2 371 2 288
Voies de fait de niveau 1 9 496 9 263 9 197 8 959 9 375 9 595 9 517 9 584 9 829 10 647 10 688
Enlèvement 27 23 17 13 32 30 18 10 18 16 17
Séquestration 223 278 286 356 377 415 445 416 477 462 589
Harcèlement criminel 1 619 1 826 1 989 2 107 2 181 2 221 2 048 1 900 1 957 2 019 2 240
Menaces 3 037 2 841 2 851 2 899 2 929 2 925 2 687 2 601 2 604 2 616 2 638
Appels téléphoniques indécents ou harassants - - - - - - - 155 432 347 297
Intimidation - - - - - - - 26 77 84 105
Total 16 524 16 571 16 715 16 800 17 487 17 856 17 404 17 353 18 131 19 095 19 373
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 habitants selon la catégorie d'infractions, Québec, 2001 à 2011
Catégorie d’infractions2001200220032004200520062007200820092010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
- : les données sur ces infractions ne sont pas accessibles pour ces années.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 0,3 0,4 0,3 0,4 0,2 0,3 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2
Tentative de meurtre 0,7 0,9 0,6 0,8 0,7 0,6 0,5 0,3 0,4 0,6 0,4
Agression sexuelle 5,0 5,8 5,0 5,5 5,5 5,9 5,3 5,7 6,0 6,4 6,1
Voies de fait de niveau 3 1,2 0,9 0,9 0,9 0,7 0,7 0,4 0,8 0,9 0,5 0,6
Voies de fait de niveau 2 26,1 28,5 29,8 30,0 31,9 32,3 33,5 32,1 32,2 34,2 32,7
Voies de fait de niveau 1 149,1 144,2 141,6 136,4 141,3 143,3 141,3 140,9 143,2 153,7 153,0
Enlèvement 0,4 0,4 0,3 0,2 0,5 0,4 0,3 0,1 0,3 0,2 0,2
Séquestration 3,5 4,3 4,4 5,4 5,7 6,2 6,6 6,1 6,9 6,7 8,4
Harcèlement criminel 25,4 28,4 30,6 32,1 32,9 33,2 30,4 27,9 28,5 29,1 32,1
Menaces 47,7 44,2 43,9 44,1 44,1 43,7 39,9 38,3 37,9 37,8 37,8
Appels tél. indécents ou harassants - - - - - - - 2,3 6,3 5,0 4,3
Intimidation - - - - - - - 0,4 1,1 1,2 1,5
Total 259,4 257,9 257,3 255,7 263,6 266,6 258,4 255,2 264,1 275,6 277,3

Tableau B : Nombre d'infractions selon la catégorie d'infractions et le sexe des victimes

Nombre d'infractions dans un contexte conjugal chez les femmes, selon la catégorie d'infractions, Québec, 2001 à 2011
Catégorie d’infractions 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009a 2010a2011p
a : données actualisées.
p : données provisoire.
- : Les données sur ces infractions ne sont pas accessibles pour ces années.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 14 21 15 23 13 13 11 9 15 1111
Tentative de meurtre 37 45 30 4137 3130 1724 3420
Agression sexuelle 311 349 309354 359 384349 385 398436423
Voies de fait de niveau 3 6448 50 46 42 38 25 43 553638
Voies de fait de niveau 2 1 211 1 379 1 435 1 445 1 578 1 590 1 631 1 556 1 562 1 6511 556
Voies de fait de niveau 1 8 179 8 044 7 867 7 638 7 941 8 114 7 950 7 970 8 1438 6988 648
Enlèvement  21 21 15 13 27 27 18 10 16 1616
Séquestration 216 271 275 346 366 406 436 400 460454576
Harcèlement criminel 1 413 1 566 1 718 1 812 1 886 1 941 1 787 1 638 1 698 1 7581 945
Menaces 2 511 2 366 2 365 2 340 2 365 2 405 2 214 2 119 2 152 2 0892 170
Appels téléphoniques indécents ou harassants - - - - - - - 109 299
258225
Intimidation - - - - - - - 23 65 7292
Total 13 977 14 110 14 079 14 058 14 614 14 949 14 452 14 279 14 88715 51315 720
Nombre d'infractions dans un contexte conjugal chez les hommes, selon la catégorie d'infractions, Québec, 2001 à 2011
Catégorie d’infractions 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009a 2010a2011p
a : données actualisées.
p : données provisoire.
- : Les données sur ces infractions ne sont pas accessibles pour ces années.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 74 4 1 2 71 3 221
Tentative de meurtre 7 1610 14 10 9 7 5 5 55
Agression sexuelle 921 13 7 8 13 85 14 86
Voies de fait de niveau 3 11 7 8 11 4 9 3 9 1017
Voies de fait de niveau 2 451 450 501 524 540 576 622 629 652720732
Voies de fait de niveau 1 1 317 1 219 1 330 1 321 1 434 1 481 1 567 1 614 1 686 1 9492 040
Enlèvement 6 2 2 0 5 3 0 0 201
Séquestration 77 1110 11 9 9 16 17813
Harcèlement criminel 206 260 271 295 295 280 261 262 259 261295
Menaces 526 475 486 559 564 520 473 482 452527468
Appels téléphoniques indécents ou harassants - - - - - - - 46 133 8972
Intimidation - - - - - - - 3 12 1213
Total 2 547 2 461 2 636 2 742 2 873 2 907 2 952 3 074 3 2443 5823 653

Tableau C : Taux d'infractions par 100 000 habitants selon la catégorie d'infractions, par sexe

Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 femmes selon la catégorie d'infractions, Québec, 2001 à 2011
Catégorie d’infractions 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
- : Les données sur ces infractions ne sont pas accessibles pour ces années.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 0,4 0,6 0,5 0,7 0,4 0,4 0,3 0,3 0,40,30,3
Tentative de meurtre 1,1 1,4 0,9 1,2 1,1 0,9 0,9 0,5 0,71,00,6
Agression sexuelle 9,6 10,7 9,3 10,6 10,6 11,3 10,2 11,2 11,412,412,0
Voies de fait de niveau 3 2,0 1,5 1,5 1,4 1,2 1,1 0,7 1,2 1,61,01,1
Voies de fait de niveau 2 37,3 42,1 43,3 43,2 46,7 46,6 47,7 45,1 44,947,044,0
Voies de fait de niveau 1 252,1 245,5 237,7 228,2 235,0 238,0 232,7 231,0 234,0247,8244,5
Enlèvement 0,6 0,6 0,5 0,4 0,80,8 0,5 0,3 0,50,50,5
Séquestration 6,7 8,38,3 10,3 10,8 11,9 12,811,613,212,916,3
Harcèlement criminel 43,6 47,8 51,9 54,1 55,8 56,9 52,3 47,5 48,850,155,0
Menaces 77,4 72,2 71,4 69,9 70,0 70,6 64,8 61,4 61,859,561,4
Appels téléphoniques indécents ou harassants - - - - - - - 3,2 8,67,46,4
Intimidation - - - - - - - 0,7 1,92,12,6
Total 430,8 430,7 425,3 420,1 432,5 438,5 423,0 413,9 427,8442,0444,5
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 hommes selon la catégorie d'infractions, Québec, 2001 à 2011
Catégorie d’infractions 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
- : Les données sur ces infractions ne sont pas accessibles pour ces années.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Homicide 0,2 0,1 0,1 0,0 0,1 0,2 0,0 0,1 0,10,10,0
Tentative de meurtre 0,2 0,5 0,3 0,4 0,3 0,3 0,2 0,1 0,1 0,10,1
Agression sexuelle 0,3 0,7 0,4 0,2 0,2 0,4 0,2 0,1 0,4 0,20,2
Voies de fait de niveau 3 0,4 0,2 0,3 0,3 0,1 0,3 0,1 0,3 0,3 0,00,2
Voies de fait de niveau 2 14,4 14,3 15,7 16,3 16,6 17,5 18,7 18,8 19,3 21,121,2
Voies de fait de niveau 1 42,1 38,7 41,7 41,0 44,0 45,0 47,2 48,2 49,8 57,059,1
Enlèvement 0,2 0,1 0,1 0,0 0,2 0,1 0,0 0,0 0,1 0,00,0
Séquestration 0,2 0,2 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3 0,5 0,50,20,4
Harcèlement criminel 6,6 8,3 8,5 9,2 9,1 8,5 7,9 7,8 7,6 7,68,5
Menaces 16,8 15,1 15,3 17,3 17,3 15,8 14,3 14,4 13,3 15,413,6
Appels téléphoniques indécents ou harassants - - - - - - - 1,4 3,9 2,62,1
Intimidation 0,1 0,40,40,4
Total 81,5 78,2 82,7 85,1 88,2 88,4 89,0 91,8 95,8104,8105,9

Tableau D : Taux d'infractions par 100 000 habitants selon le groupe d'âge, par sexe

Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 femmes selon le groupe d'âge, Québec, 2001 à 2011
Groupe d'âge 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
12 à 17 188,1 201,7 196,9 201,8 208,4 247,9 249,9 244,7 268,6288,5313,3
18 à 24 895,8 857,1 876,8 910,5 975,7 1 029,4 972,7 968,7 1 055,81 090,01105,6
25 à 29 867,7 902,3 912,0 869,2 919,9 910,4 888,5 865,6 885,3906,1940,9
30 à 39 854,5 873,8 850,4 836,0 870,1 853,8 846,3 814,4 831,0879,4852,3
40 à 49 432,2 438,3 437,5 451,4 461,6 478,9 476,4 476,4 478,4487,9504,2
50 à 59 136,7 151,8 159,3 145,2 141,1 151,6 143,3 145,0 151,0150,0155,1
60 à 69 57,4 52,9 55,6 51,8 55,155,9 45,4 47,3 46,145,942,2
70 ou plus 17,0 18,014,2 18,9 15,4 16,0 16,316,016,518,915,4
Total 430,8 430,7 425,3 420,1 432,5 438,5 423,0 413,9 427,8441,4444,0
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 hommes selon le groupe d'âge, Québec, 2001 à 2011
Groupe d'âge 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
12 à 17 24,9 20,3 21,4 19,0 19,4 16,5 20,5 19,1 17,926,029,4
18 à 24 105,6 98,0 96,6 100,0 109,8 111,1 120,8 127,9 128,6 153,3158,3
25 à 29 128,7 136,5 120,4 135,0 154,5 143,7 158,4 166,9 179,6 186,1182,2
30 à 39 150,5 147,9 161,2 173,8 169,3 173,5 173,6 175,7 170,5 198,9192,2
40 à 49 96,0 89,5 110,0 110,1 114,2 120,6 122,2 128,5 136,0 146,3156,6
50 à 59 43,2 46,2 46,7 48,9 51,4 53,1 48,9 52,0 66,5 59,261,1
60 à 69 24,0 22,0 22,6 17,2 22,4 22,5 18,1 16,6 19,4 26,024,0
70 ou plus 10,0 8,5 10,3 8,0 10,8 7,9 8,3 9,9 11,45,28,1
Total 81,5 78,2 82,7 85,1 88,2 88,4 89,0 91,8 95,8104,5105,6
Taux1 total d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 habitants selon le groupe d'âge, Québec, 2001 à 2011
Groupe d'âge 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010a2011p
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
12 à 17 104,4 108,8 107,1 108,3 111,7 129,5 132,4 129,4 140,3154,2168,0
18 à 24 490,8 467,2 476,2 494,8 532,4 559,3 536,8 538,8 581,9611,6622,1
25 à 29 488,9 509,7 506,0 493,4 528,5 519,6 515,9 509,2 524,8538,2553,0
30 à 39 494,7 503,7 498,4 497,7 511,8 505,9 501,6 487,3 492,7530,9514,3
40 à 49 263,7 264,0 273,6 280,1 286,9 298,4 297,3 300,3 304,6314,1326,9
50 à 59 90,5 99,8 103,8 97,8 96,9 103,0 96,7 99,1 109,2105,1108,5
60 à 69 41,4 38,1 39,8 35,2 39,439,8 32,2 32,4 33,136,333,4
70 ou plus 14,3 14,312,6 14,6 13,6 12,8 13,013,514,413,212,3
Total 259,4 257,9 257,3 255,7 263,6 266,6 258,4 255,2 264,1275,2276,9

Tableau E : Nombre d'infractions et taux par 100 000 habitants selon la région

Nombre d'infractions dans un contexte conjugal selon la région, Québec, 2001 à 2011
Région 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 20092010a2011p
a : données actualisées.
p : données provisoires.
1. Les données présentées pour cette région en 2007, 2008, 2009 et 2010 excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 329 298 376 323 374 373 355 343 349402399
Saguenay–Lac-Saint-Jean 429 435452 451 395 490 471 473 543 543556
Capitale-Nationale 1 074 1 032 942 947 1 060 1 393 1 367 1 301 1 4081 4221 279
Mauricie 428 372 412 460 533 593 560 523 599684579
Estrie 391 429 505 523 509 567 466 421 506518579
Montréal 6 442 6 541 6 129 6 003 6 252 5 668 5 499 5 6015 5015 4685 535
Outaouais 982 993 958 1 083 870 988 963 1 007 1 006 1 0161 204
Abitibi-Témiscamingue 282 319 305 383 405 368 372 353 398461534
Côte-Nord 236 212 301 290 330 345 366 478445464402
Nord-du-Québec1 193 201 139 139 184 168 49 48 396249
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 232 236 214 215 216 195 240 212 194222297
Chaudière-Appalaches 389 406 436 387 386 515 538 572 593740592
Laval 744 705 837 807 836 972 925 778 8569861 096
Lanaudière 677 710 801 798 825 921 939 1 011 1 1031 2351 317
Laurentides 779 766 968 1 023 1 197 1 286 1 248 1 2651 4551 5921 619
Montérégie 2 529 2 529 2 460 2 562 2 604 2 551 2 611 2 515 2 7022 8352 849
Centre-du-Québec 388 387 480 406 511 463 435 452434445487
Total 16 524 16 571 16 715 16 800 17 487 17 856 17 404 17 353 18 13119 09519 373
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 habitants selon la région, Québec, 2001 à 2011
Région 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 20092010a2011p
1. Taux par 100 000 habitants (population basée sur les estimations de Statistique Canada).
a : données actualisées.
p : données provisoires.
2. Les données présentées pour cette région en 2007, 2008, 2009 et 2010 excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 184,5 166,8 210,3 180,4 208,3 207,7 198,4 192,2 195,7225,7223,9
Saguenay–Lac-Saint-Jean 173,6 177,9 185,5 185,7 162,9 202,3 195,1 196,2 225,7225,3229,9
Capitale-Nationale 188,4 178,6 161,4 160,4 178,3 232,3 227,3 214,1 229,6229,8204,6
Mauricie 186,5 162,7 179,4 199,3 229,7 254,4 239,4 222,7 255,0290,9245,9
Estrie 156,3 169,3 196,8 201,4 193,6 213,9 175,9 157,6 187,7190,6211,5
Montréal 403,9 401,8 374,2 365,3 381,0 344,9 332,1 335,3 325,0319,4321,9
Outaouais 358,5 356,2 336,1 372,3 293,0 328,1 318,1 328,0 323,2322,2376,5
Abitibi-Témiscamingue 220,6 254,9 244,1 306,6 323,6 292,7 296,2 280,1 315,0364,3419,8
Côte-Nord 275,7 253,2 360,6 347,6 395,3 413,9 439,1 576,1 538,0560,6483,1
Nord-du-Québec2 650,3 664,2 455,0 449,0 591,9 538,3 156,0 151,4 121,6192,5151,0
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 264,6 274,5 249,4 249,8 251,3 226,8 281,8 250,0 229,3264,1353,5
Chaudière-Appalaches 115,7 120,1 128,0 112,8 111,7 148,1 154,2 163,5 168,8210,1167,0
Laval 245,6 231,8 270,3 256,2 260,6 298,1 281,8 232,9 252,0286,1313,5
Lanaudière 201,1 209,0 230,5 223,6 223,7 243,4 244,0 258,0 277,4306,7322,5
Laurentides 193,8 188,5 232,0 238,9 272,5 286,5 273,6 272,4 309,1333,5334,5
Montérégie 224,5 223,9 214,3 219,2 219,1 211,3 215,2 204,9 218,2226,4225,0
Centre-du-Québec 203,2 201,2 247,9 207,5 259,3 233,4 219,2 226,2 215,6220,0238,6
Total 259,4 257,9 257,3 255,7 263,6 266,6 258,4 255,2 264,1275,6277,3

Tableau F : Nombre d'infractions et taux par 100 000 habitants selon le sexe, par région

Nombre d'infractions dans un contexte conjugal selon le sexe, par région, Québec, 2010 et 2011
Région Infractions envers les femmes (2010a)  Infractions envers les femmes (2011p) Infractions envers les hommes (2010a) Infractions envers les hommes (2011p)
a : données actualisées.
p : données provisoires.
1. Les données présentées pour la région du Nord-du-Québec excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 325 326 77 73
Saguenay–Lac-Saint-Jean 445 459 98 97
Capitale-Nationale 1 176 1 081 246 198
Mauricie 590 501 94 78
Estrie 435 494 83 85
Montréal 4 511 4 580 957 955
Outaouais 836 959 180 245
Abitibi-Témiscamingue 365 442 96 92
Côte-Nord 369 337 95 65
Nord-du-Québec1 50 42 12 7
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 182 244 40 53
Chaudière-Appalaches 611 487 129 105
Laval 774 845 212 251
Lanaudière 955 980 280 337
Laurentides 1 231 1 232 361 387
Montérégie 2 290 2 320 545 529
Centre-du-Québec 368 391 77 96
Total 15 513 15 720 3 582 3 653
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 habitants selon le sexe, par région, Québec, 2010 et 2011
Région Infractions envers les femmes (2010a) Infractions envers les femmes (2011p) Infractions envers les hommes (2010a) Infractions envers les hommes (2011p)
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
a : données actualisées.
p : données provisoires.
2. Les données présentées pour la région du Nord-du-Québec excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 361,2 362,2 87,4 82,8
Saguenay–Lac-Saint-Jean 368,2 378,3 81,6 80,5
Capitale-Nationale 371,7 338,8 81,3 64,7
Mauricie 491,0 416,3 81,7 67,8
Estrie 316,4 356,9 61,8 62,8
Montréal 514,7 521,6 114,5 113,5
Outaouais 526,2 595,9 115,0 154,2
Abitibi-Témiscamingue 582,2 701,5150,3 143,3
Côte-Nord 911,4 827,6 224,7 153,0
Nord-du-Québec2 321,5 267,3 72,0 41,8
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 425,0 569,2 97,0 128,8
Chaudière-Appalaches 347,9 275,5 73,0 59,1
Laval 440,4 474,4 125,5 146,3
Lanaudière 474,1 479,0 139,2 165,4
Laurentides 513,4 506,5 151,9 160,7
Montérégie 361,1 361,8 88,2 84,7
Centre-du-Québec 363,3 382,8 76,2 94,1
Total 442,0 444,5 104,8 105,9

Tableau G : Nombre d'infractions et taux par 100 000 habitants selon le groupe d'âge, par région

Nombre d'infractions dans un contexte conjugal selon le groupe d’âge, par région, Québec, 2011
Région12 à 1718 à 2425 à 2930 à 3940 à 4950 à 5960 à 6970 ou plusTotal
1. Les données présentées pour la région du Nord-du-Québec excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 14 82 64 113 82 36 6 2 399
Saguenay – Lac-Saint-Jean 44 135 78 164 83 32 14 4 554
Capitale-Nationale 74 271 171 360 287 86 22 8 1 279
Mauricie 35 131 98 148 110 42 12 3 579
Estrie 27 150 86 173 105 29 5 4 579
Montréal 185 1 366 953 1 549 1 017 339 74 28 5 511
Outaouais 68 302 166 343 230 68 21 6 1 204
Abitibi-Témiscamingue 37 120 94 180 79 21 2 1 534
Côte-Nord 21 112 75 94 67 30 1 2 402
Nord-du-Québec1 3 7 12 12 11 4 0 0 49
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 18 65 40 92 55 17 9 1 297
Chaudière-Appalaches 27 113 82 159 149 45 16 1 592
Laval 39 247 146 321 235 81 16 11 1 096
Lanaudière 53 259 171 437 275 106 15 1 1 317
Laurentides 84 356 233 421 339 151 22 13 1 619
Montérégie 145 631 372 841 583 206 55 16 2 849
Centre-du-Québec 20 102 86 144 94 25 12 4 487
Total 894 4 449 2 927 5 551 3 801 1 318 302 105 19 347
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 habitants selon le groupe d’âge, par région, Québec, 2011
Région12 à 1718 à 2425 à 2930 à 3940 à 4950 à 5960 à 6970 ou plusTotal
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
2. Les données présentées pour la région du Nord-du-Québec excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 113,0 497,2 608,1 530,2 314,9 99,0 21,2 7,5 223,9
Saguenay – Lac-Saint-Jean 243,2 561,4 500,0 533,4 227,6 65,4 39,6 12,3 229,1
Capitale-Nationale 183,2 447,2 324,4 379,6 296,2 77,9 25,2 9,8 204,6
Mauricie 215,4 592,7 624,8 531,5 319,0 90,6 33,4 8,1 245,9
Estrie 126,9 532,1 405,2 462,7 252,4 59,9 12,6 11,1 211,5
Montréal 166,0 750,9 561,5 479,1 356,6 134,5 40,3 13,2 320,5
Outaouais 261,7 864,9 694,4 690,7 395,4 118,3 53,7 19,6 376,5
Abitibi-Témiscamingue 329,3 885,2 1 144,2 1 056,6 370,9 85,3 12,0 6,8 419,8
Côte-Nord 298,7 1 323,7 1 469,4 803,8 452,7 184,9 9,1 22,4 483,1
Nord-du-Québec2 72,8 143,4 404,7 198,5 204,4 85,7 0,0 0,0 151,0
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 301,0 909,2 1 027,7 1 041,9 412,9 94,4 64,9 7,7 353,5
Chaudière-Appalaches 99,1 327,8 355,7 317,6 261,0 68,7 30,8 2,2 167,0
Laval 131,3 683,9 581,1 592,3 375,5 141,8 39,2 25,0 313,5
Lanaudière 149,5 606,8 675,3 728,6 383,3 139,4 27,8 2,3 322,5
Laurentides 199,3 717,0 804,4 603,9 392,3 168,0 34,0 24,7 334,5
Montérégie 136,0 485,7 442,3 447,8 265,3 91,5 32,4 11,2 225,0
Centre-du-Québec 120,0 509,5 652,6 500,1 297,8 66,9 40,7 14,8 238,6
Total 168,0 622,1 553,0 514,3 326,9 108,5 33,4 12,3 276,9

Tableau H : Nombre d'infractions et taux par 100 000 habitants selon la catégorie d'infractions, par région

Nombre d'infractions dans un contexte conjugal selon la catégorie d'infractions, par région, Québec, 2011
Région Meurtre
et
tentative de meurtre
Agression sexuelle Voies de fait Enlèvement et séquestration Harcèlement criminel Menaces Appels télép. indécents ou harassants
et intimidation
Total
1. Les données présentées pour la région du Nord-du-Québec excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 0 9 242 16 80 39 13 399
Saguenay – Lac-Saint-Jean 0 19 307 37 99 79 15 556
Capitale-Nationale 2 24 808 17 205 195 28 1 279
Mauricie 1 20 379 31 72 62 14 579
Estrie 0 18 317 22 110 89 23 579
Montréal 11 100 4 041 174 496 627 86 5 535
Outaouais 3 27 808 39 136 157 34 1 204
Abitibi-Témiscamingue 1 9 344 17 81 71 11 534
Côte-Nord 0 8 269 15 39 62 9 402
Nord-du-Québec1 1 1 33 3 5 6 0 49
Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine 0 4 156 20 58 42 17 297
Chaudière-Appalaches 4 21 380 32 73 72 10 592
Laval 0 26809 23 65 168 5 1 096
Lanaudière 4 23 910 48 146 163 23 1 317
Laurentides 3 32 1 084 26 195 249 30 1 619
Montérégie 6 76 1 838 70 325 462 72 2 849
Centre-du-Québec 1 12 296 16 55 95 12 487
Total 37 429 13 021 606 2 240 2 638 402 19 373
Taux1 d'infractions dans un contexte conjugal par 100 000 habitants selon la catégorie d'infractions, par région, Québec, 2011
Région Meurtre
et
tentative de meurtre
Agression sexuelle Voies de fait Enlèvement et séquestration Harcèlement criminel Menaces Appels télép. indécents ou harassants
et intimidation
Total
1. Population basée sur les estimations de Statistique Canada.
2. Les données présentées pour la région du Nord-du-Québec excluent celles de l'administration régionale Kativik.
Source : Ministère de la Sécurité publique. Données du Programme DUC 2.
Bas-Saint-Laurent 0,0 5,0 135,8 9,0 44,9 21,9 7,3 223,9
Saguenay – Lac-Saint-Jean 0,0 7,9 127,0 15,3 40,9 32,7 6,2 229,9
Capitale-Nationale 0,3 3,8 129,3 2,7 32,8 31,2 4,5 204,6
Mauricie 0,4 8,5 161,0 13,2 30,6 26,3 5,9 245,9
Estrie 0,0 6,6 115,8 8,0 40,2 32,5 8,4 211,5
Montréal 0,6 5,8 235,0 10,1 28,8 36,5 5,0 321,9
Outaouais 0,9 8,4 252,7 12,2 42,5 49,1 10,6 376,5
Abitibi-Témiscamingue 0,8 7,1 270,4 13,4 63,7 55,8 8,6 419,8
Côte-Nord 0,0 9,6 323,3 18,0 46,9 74,5 10,8 483,1
Nord-du-Québec2 3,1 3,1 101,7 9,2 15,4 18,5 0,0 151,0
Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine 0,0 4,8 185,7 23,8 69,0 50,0 20,2 353,5
Chaudière-Appalaches 1,1 5,9107,2 9,0 20,6 20,3 2,8 167,0
Laval 0,0 7,4 231,4 6,6 18,6 48,0 1,4313,5
Lanaudière 1,05,6 222,8 11,8 35,7 39,9 5,6 322,5
Laurentides 0,6 6,6 224,0 5,4 40,3 51,4 6,2 334,5
Montérégie 0,5 6,0 145,2 5,5 25,736,5 5,7 225,0
Centre-du-Québec 0,5 5,9 145,0 7,8 26,9 46,5 5,9 238,6
Total 0,5 6,1 186,4 8,7 32,1 37,8 5,8 277,3

Dernière mise à jour : 26 juillet 2012