Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Données statistiques sur la desserte policière 2010

Date de publication : 2011

La desserte policière au 31 décembre 2010

Avant de présenter les données sur la desserte policière par les CPM et laSQ au 31 décembre 2010, il importe de rappeler quelques éléments essentiels à leur compréhension.

Ainsi, il faut savoir que le gouvernement du Québec a la responsabilité première d’assurer la protection de la population sur son territoire principalement par l’entremise de la SQ et des CPM.

À cette fin, la Loi sur la policeétablit pour certaines municipalités l’obligation d’être desservies par un CPM. C’est le cas des municipalités ayant une population de plus de 50 000 habitants et de celles faisant partie des communautés métropolitaines de Montréal et de Québec ainsi que des régions métropolitaines de recensement de Chicoutimi, de Hull, de Sherbrooke et de Trois-Rivières. Quant aux municipalités de moins de 50 000 habitants, elles doivent être desservies par la SQ sur la base d’ententes approuvées par le ministre de la Sécurité publique, à moins que ce dernier ne les ait autorisées à avoir leur propre CPM

1 Loi sur la police, L.R.Q., c. P-13.1, art.71-72

De plus, la Loi sur la police détermine six niveaux de service policier2,3 que doivent fournir les corps policiers en fonction de la taille de la population à desservir ou de leur situation géographique. Ainsi, un corps de police procure des services de :

2 Le tableau présentant les services policiers que doivent fournir les CPM et la SQ selon les six niveaux de service prévus par l’article 70 de la Loi sur la police est présenté à l’annexe 2.

3 Les activités des corps de police prennent de l’ampleur ou deviennent plus spécialisées lorsque le niveau de service s’élève. Par exemple, un service de police de niveau 1 pourra contrôler une foule pacifique alors que ceux des niveaux 5 et 6 devront maîtriser des foules avec risque élevé d’agitation, de débordement ou d’émeute.

  • niveau 1, s’il dessert moins de 100 000 habitants.
  • niveau 2, en plus des services de niveau 1, s’il dessert une population de 100 000 à 199 999 habitants. Il doit aussi fournir ce niveau de service s’il dessert une municipalité faisant partie d’une région métropolitaine de recensement ou d’une communauté métropolitaine susmentionnée, et ce, même si la population est inférieure à 100 000 habitants.
  • niveau 3, en plus des services de niveaux 1 et 2, s’il dessert une population de 200 000 à 499 000 habitants.
  • niveau 4, en plus des services de niveaux 1 à 3, s’il dessert de 500 000 à 999 999 habitants.
  • niveau 5, en plus des services de niveaux 1 à 4, s’il dessert 1 000 000 habitants ou plus.

La SQ rend les services de niveau 6. De plus, elle fournit les services policiers aux municipalités qui n’ont pas de CPM, en application d’ententes conclues entre le ministre de la Sécurité publique et la municipalité régionale de comté dont les municipalités concernées font partie. Elle assure aussi les services de niveaux supérieurs à celui requis d’un CPM. Enfin, la SQ a un rôle supplétif auprès des CPM lorsque ceux-ci ne peuvent rendre l’un des services qui relève de leur niveau de service.

Comme on le constate, au Québec, la police provinciale travaille en complémentarité avec les CPM afin d’être en mesure de fournir des services policiers complets à la population.

La population desservie au 31 décembre 2010

Au 31 décembre 2010, la SQ assurait l’ensemble des services policiers auprès d’un peu plus de 30 % de la population québécoise4 tandis que les CPM fournissaient des services du niveau requis par la Loi sur la police à près de 70 % de la population. Notons que cette répartition de la responsabilité de la protection policière auprès de la population est stable depuis 2005.

4. Excluant la population desservie par un corps ou service de police autochtone. Cette population équivaut à moins de 1 % de la population québécoise.

Sur le plan régional, deux régions étaient totalement desservies par un CPM alors que cinq l’étaient entièrement par la SQ (tableau 1). Dans les dix autres régions, les deux types de corps de police étaient responsables de procurer des services à une partie de la population. Dans ces régions, plus de la moitié de la population était desservie par un ou des CPM, à l’exception de la région du Bas-Saint-Laurent où 91 % de la population l’était par la SQ.

Si les CPM desservaient une plus forte proportion de la population, la SQ était responsable de la protection d’une population dispersée sur un territoire beaucoup plus vaste. Ainsi, alors que les CPM étaient actifs dans 103 municipalités, la SQ était le seul corps policier présent dans plus de 1 000 villes, municipalités et territoires répartis dans 86 municipalités régionales de comté (MRC) ou territoires équivalents à une MRC.

Tableau 1- Répartition de la population desservie selon le type de corps de police et région administrative, Québec, 2010
Région Population desservie -CPM Population desservie -SQ Pourcentage de la population de la région - CPM Pourcentage de la population de la région - SQ  Nombre de CPM
Source : Décret de population 1069-2010.
5.La population desservie par un corps ou service de police autochtone est exclue. Cette population équivaut à moins de 1 % de la population québécoise.
6.La population des municipalités de Bois-des-Filion (9 540) et de Sainte-Anne-des-Plaines (13 700) a été incluse dans la région de Lanaudière puisque ces villes sont desservies par le Service de police de Terrebonne.
Total de la population desservie par les CPM et la SQ : 7 843 306
Bas-Saint-Laurent 19 011 182 109 9,5 90,51
Saguenay—Lac-Saint-Jean 145 452 126 882 53,4 46,61
Capitale-Nationale 547 153 146 248 78,9 21.11
Mauricie 130 407 129 942 50,1 49,91
Estrie 187 625 122 407 60,5 39,52
Montréal 1 916 864 0 100 01
Outaouais 306 961 55 949 84,6 15,42
Abitibi-Témiscamingue 0 143 819 0 1000
Côte-Nord 0 87 464 0 1000
Nord-du-Québec 0 15 351 0 1000
Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 0 92 133 0 1000
Chaudières-Appalaches 205 903 200 693 50,6 49,44
Laval 399 400 0 100 01
Lanaudière6 278 121 209 237 57,1 42,94
Laurentides 359 767 504 568 64,8 35,28
Montérégie 929 014 504 568 64,8 35,27
Centre-du-Québec 0 232 300 0 1000
Total  5 425 678 2 417 628 69,2 30,833

Les corps de police municipaux selon le niveau de service

Trente-trois CPM étaient actifs au 31 décembre 2010. Dix-sept d’entre eux offraient des services policiers dans une seule municipalité (desserte unique). Les 16 autres desservaient plus d’une municipalité (desserte multiple) en vertu d’une entente entre les municipalités pour partager les services d’un seul CPM7.

7. La liste détaillée des CPM selon le type de desserte et le niveau de service est présentée à l’annexe I.

La répartition des CPM selon le niveau de service montre que le tiers (11) d’entre eux assuraient des services policiers de niveau 1 (tableau 2). De ce nombre, 3 couvraient des municipalités dont la taille de la population était de 50 000 à 99 999 habitants. Les 8 autres desservaient une population inférieure à 50 000 personnes habitant dans des municipalités autorisées à maintenir leur propre corps de police.

Dix-sept CPM fournissaient des services policiers de niveau 2 dont 6 parce la population desservie était de 100 000 à 199 999 habitants et 11 parce qu’ils couvraient des municipalités faisant partie des communautés métropolitaines de Montréal et de Québec ou des régions métropolitaines de recensement de Chicoutimi, de Hull, de Sherbrooke et de Trois-Rivières. Rappelons que les corps de police desservant ces municipalités sont tenus de fournir des services de ce niveau, même si la population est inférieure à 100 000 habitants, en raison de leur proximité des grands centres urbains.

Seulement trois CPM, soit Gatineau, Laval et Longueuil, fournissaient des services de niveau 3. Enfin, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) et le SPVM, qui desservaient tous les deux plusieurs municipalités, offraient respectivement le niveau de service 4 et 5.

Tableau 2a - Corps de police de niveau 1 desservant moins de 50 000 habitants, 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
Bromont 7 396
Mont-Tremblant (desserte multiple) 9 453
Sainte-Adèle 11 709
Sainte-Marie 12 319
Rivière-du-Loup 19 011
Thetford-Mines 25 411
Saint-Georges 30 779
Memphrémagog (desserte multiple) 32 832
Total 148 910
Tableau 2b - Corps de police de niveau 1 desservant 50 000 à 99 999 habitants, 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
Granby 62 559
Saint-Jérôme 68 097
Saint-Jean-sur-Richelieu 92 348
Total 223 044
Tableau 2c - Corps de police de niveau 2 desservant moins de 100 000 habitants (CPM visés par l'article 71 de la Loi sur la police), 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
L'Assomption (desserte multiple) 22 678
Saint-Eustache 43 653
Mascouche  40 063
Deux-Montagnes (desserte multiple) 44 555
MRC Les Collines-de-l'Outaouais (desserte multiple) 46 041
Mirabel (desserte multiple) 52 805
Blainville 52 525
Châteauguay (desserte multiple) 74 263
Thérèse-De Blainville (desserte multiple) 76 970
Repentigny (desserte multiple) 87 119
Roussillon (desserte multiple) 99 459
Total 640 131
Tableau 2d - Corps de police de niveau 2 desservant 100 000 à 199 999 habitants, 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
Terrebonne (desserte multiple) 128 261
Trois-Rivières 130 407
Lévis 137 394
Saguenay (desserte multiple) 145 452
Sherbrooke 154 793
Richelieu-Saint-Laurent (desserte multiple) 190 136
Total 886 343
Tableau 2e - Corps de police de niveau 3 desservant de 200 000 habitants à 499 999 habitants, 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
Gatineau  260 920
Laval 399 400
Longueuil (desserte multiple) 402 953
Total 1 063 273
Tableau 2f - Corps de police de niveau 4 desservant de 500 000 habitants à 999 999 habitants, 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
Québec (desserte multiple) 547 153
Tableau 2g - Corps de police de niveau 5 desservant 1 000 000 habitants ou plus, 31 décembre 2010*
MunicipalitéPopulation
Montréal (desserte multiple) 1 916 864

Population desservie par un CPM : 5 425 678

*Source : Décret de population 1069-2010.

Le personnel dans les corps de police

Chaque année, le ministère de la Sécurité publique demande aux corps de police de remplir un questionnaire afin de recueillir des données sur l’administration des activités policières. Les données sur le personnel dans les corps de police sont issues des réponses à ce questionnaire.

Comme pour toute compilation statistique, il y a lieu d’être prudent quant à l’interprétation et à la comparaison de certaines données. En effet, les corps de police diffèrent par les territoires qu’ils couvrent, les clientèles qu’ils desservent ainsi que par le niveau de service qu’ils ont l’obligation d’offrir aux citoyens.

L’effectif autorisé

L’effectif autorisé représente le nombre minimal de postes prévus par un corps de police pour fournir les services policiers en conformité avec la Loi sur la police.

Comme l’illustre le graphique 1, l’effectif autorisé dans les CPM et à la SQ atteignait 18 417 postes au 31 décembre 2010. Près de 8 sur 10 (78 %) étaient des postes policiers tandis que les autres étaient des postes civils. Les CPM et la SQ détenaient respectivement un total de 11 163 et 7 254 postes autorisés et, dans ces deux types de corps policiers, 8 postes autorisés sur 10 étaient des postes policiers.

Graphique 1 - Répartition de l'effectif policier et civil autorisé selon le type de corps de police,Québec, 2010
Poste policier  Poste civilTotal
CPM 8 8672 29611 163
SQ 5 5271 7277 254
Total 14 3944 02318 417

Lorsqu’on répartit uniquement l’effectif policier autorisé (14 394) entre les corps policiers, on remarque que 38 % des postes étaient affectés à la SQ, 31 % au SPVM et 31 % dans les autres CPM (graphique 2). Cette répartition est la même qu’en 2009 bien que le nombre de postes policiers à la SQ ait un peu augmenté en 2010 (80 postes additionnels).

Graphique 2 – Répartition de l’effectif policier autorisé selon le niveau de service et le type de corps de police, Québec, 2010

Graphique illustrant les données du tableau ci-dessous

Graphique 2 - Répartition de l'effectif policier autorisé selon le niveau de service et le type de corps de police, Québec, 2010 
Type de corps de police Nombre
SQ 5 527
SPVM 4 407
Autres CPM
Niveau 1 497
Niveau 2 1 812
Niveau 3 1 431
SPVQ 720
Total 14 394

En 2010, on comptait 98 postes policiers autorisés de plus qu’en 2009 comparativement à deux postes civils, faisant un peu augmenter le ratio de postes policiers par rapport aux postes civils (3,56 à 3,58). Depuis 2001, le nombre de policiers autorisés dans les CPM et à la SQ s’est accru un peu chaque année, enregistrant une hausse totale de 10 % en 10 ans (graphique 3). Lorsqu’on met en relation ce nombre avec la taille de la population, on constate toutefois que l’augmentation est moins importante. En effet, le nombre de policiers par 100 000 habitants est passé de 178 en 2001 à 184 en 2010, soit une hausse de 3 %. Par comparaison, au Canada, l’effectif policier a augmenté de 21 % au cours de cette période et le taux de policiers par 100 000 habitants, de 10 %8.

8. Au Canada, le nombre de policiers dans les secteurs municipal, provincial, fédéral et autres est passé de 57 076 en 2001 à 69 299 en 2010 et le nombre de policiers par 100 000 habitants, de 184 à 203. 
Source : Statistique Canada, Les ressources policières au Canada 2010, tableau 1.

Graphique 3 - Évolution de l'effectif policier autorisé à la SQ et dans les CPM, Québec 2001 à 2010
Année Nombre de policiers autorisés
2001 13 135
2002 13 309
2003 13 402
2004 13 599
2005 13 719
2006 13 925
2007 14 095
2008 14 171
2009 14 296
2010 14 394

L’effectif permanent

L’effectif permanent diffère de l’effectif autorisé en ce sens qu’il représente les personnes qui occupent un poste autorisé. La taille de l’effectif permanent peut être moins élevée que celle de l’effectif autorisé, par exemple lorsque des postes autorisés sont vacants et non comblés par du personnel temporaire. À l’inverse, la taille de l’effectif permanent peut dépasser celle de l’effectif autorisé lorsque du personnel temporaire est embauché, même si tous les postes autorisés sont comblés.

Au 31 décembre 2010, l’effectif permanent (policier et civil) était un peu moins élevé (18 011) que l’effectif autorisé (18 417). Cette situation était surtout attribuable au fait que les postes civils permanents (3 647) étaient moins nombreux que les postes civils autorisés (4 023).

L’effectif policier permanent

Du côté des policiers, le nombre de postes permanents (14 364) était presque le même que le nombre de postes autorisés (14 394). Examinons le portrait général des policiers permanents du Québec au 31 décembre 2010.

L’activité policière

Selon les données provenant des CPM et de la SQ, un peu plus des deux tiers (67 %) des policiers permanents travaillaient à la gendarmerie9, 14 % étaient affectés au soutien opérationnel10 et 13 % aux enquêtes (graphique 4). Les autres policiers travaillaient dans le secteur des relations communautaires et de la prévention (3 %), à la direction (2 %) et à l’administration (1 %).

9. Ce secteur d’activité est responsable d’effectuer la surveillance du territoire 24 heures sur 24, de répondre aux appels des citoyens, de procéder aux enquêtes de base, d’effectuer des activités de relations communautaires et de prévention et d’appliquer les lois et les règlements (Code criminel, Code de la sécurité routière, règlements municipaux, etc.).

10. Le soutien opérationnel comprend notamment les activités suivantes : détention des suspects, identité judiciaire, pièces à conviction, renseignements criminels et liaison judiciaire.

 

Graphique 4 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon l'activité policière, Québec, 2010
Nombre  Pourcentage
Direction 281 1,956 %
Administration 222 1,546 %
Gendarmerie 9 575 66,660 %
Relations communautaires et prévention 391 2,722 %
Soutien opérationnel 2 058 14,327 %
Enquêtes 1 837 12,789 %
Total 14 364 100
Le groupe d’âge

Les policiers permanents des CPM et de la SQ étaient principalement âgés de 35 à 44 ans (36 %), de 25 à 34 ans (32 %) et de 45 à 54 ans (26 %). La proportion de ceux de 24 ans et moins et de 55 ans et plus était assez faible, soit respectivement 4 % et 2 % (graphique 5).

Graphique 5 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon le groupe d'âge, Québec, 2010
Groupe d'âge Nombre  Pourcentage
24 ans et moins 532 4
25 à 34 ans 4 600 32
35 à 44 ans 5 179 36
45 à 54 ans 3 711 26
55 ans et plus 342 2
Total 14 364 100

La répartition des policiers permanents selon le groupe d’âge est assez stable depuis 2001. On note tout de même une légère baisse des policiers de moins de 25 ans et, à l’inverse, une légère augmentation de ceux de 45 à 54 ans (tableau 3).

Tableau 3 - Répartition en l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon le groupe d'âge, Québec, 2001 à 2010
Groupe d'âge 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007200820092010
24 ans et moins 5,8 5,7 4,94,5 4,8 4,8 5,2 4,74,33,7
25 à 34 ans 33,6 34,3 34,133,9 34,033,7 33,4 33,232,732,0
35 à 44 ans 35,435,6 36,5 37,337,6 37,5 37,436,736,036,1
45 à 54 ans 22,8 21,8 21,6 21,020,4 20,821,322,824,525,8
55 ans et plus 2,32,5 2,9 3,2 3,1 3,2 2,62,52,52,4
Total 100 100 100100 100 100100100100100
Le sexe

Un peu plus des trois quarts (76 %) des policiers permanents des CPM et de la SQ étaient composés d’hommes. Cette profession, traditionnellement occupée par des hommes, attire néanmoins de plus en plus de femmes. Ces dernières ont en effet vu augmenter leur présence au cours des dernières années. Ainsi, alors qu’elles composaient 15 % des policiers permanents en 2001, cette proportion a augmenté annuellement pour atteindre 24 % en 201011.

11. Le nombre de policières permanentes est passé de 1 926 en 2001 à 3 447 en 2010, soit une augmentation de près de 80 %. En ce qui a trait aux policiers permanents masculins, leur nombre est plutôt stable, ayant varié entre 10 917 et 11 067 pendant cette période.

Tableau 4 - Proportion (%) des femmes parmi l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM, Québec, 2001 à 2010 
Groupe d'âge 20012002 2003 20042005 2006 2007200820092010
24 ans et moins 34,8 37,3 40,6 43,3 39,0 36,8 35,536,637,737,0
25 à 34 ans 23,5 24,7 26,2 28,4 30,3 31,8 32,734,034,434,9
35 à 44 ans 13,1 14,9 16,5 17,5 18,3 19,4 20,3 21,021,922,7
45 à 54 ans 1,1 1,6 2,2 3,4 4,2 5,7 7,48,710,612,5
55 ans et plus 0,0 0,0 0,3 0,7 0,5 0,7 0,50,61,11,8
Total 14,8 16,3 17,4 18,9 19,9 20,9 22,0 22,723,424,0

Lorsqu’on considère la répartition de l’effectif policier permanent selon le sexe et le groupe d’âge, on peut prévoir que les femmes continueront d’accroître leur présence dans ce corps d’emploi puisque leur proportion est nettement plus importante parmi les policiers plus jeunes que parmi les plus âgés (graphique 6).

Graphique 6 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon le sexe, par groupe d'âge, Québec, 2010 
Groupe d'âge Pourcentage
Femmes Hommes Total
24 ans et moins 37 63100
25 à 34 ans 35 65100
35 à 44 ans 23 77100
45 à 54 ans 13 87100
55 ans et plus 2 98100
Total 24 76100

Sur le plan des responsabilités, on constate que 90 % du personnel d’encadrement ou de supervision étaient des hommes. Ces derniers étaient donc surreprésentés dans ces fonctions puisqu’ils formaient 76 % des policiers. Cette situation s’explique en partie par le fait qu’ils étaient, comme nous l’avons mentionné précédemment, plus âgés que les femmes et, par conséquent, plus expérimentés qu’elles. Notons que les hommes occupaient ces fonctions quelle que soit l’activité policière, notamment à la direction (93 %) et au soutien opérationnel (93 %). Les activités policières affichant les plus fortes proportions de femmes en situation d’encadrement et de supervision étaient les relations communautaires et la prévention (21 %) ainsi que l’administration (16 %).

Graphique 7 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon le sexe, par fonction, Québec, 2010
Nombre de femmesNombre d'hommesTotalPourcentage de femmesPourcentage d'hommesTotal
Postes d'encadrement ou de supervision 265 2 366 2 631 10 90 100
Autres postes 3 182 8 551 11 733 27 73 100
Total 3 447 10 917 14 364 24 76 100

Le graphique 8 qui répartit l’effectif policier selon le sexe pour chaque activité policière montre que le volet relations communautaires et prévention constituait l’activité policière regroupant de loin la plus forte proportion de femmes policières (46 %). C’est sans doute une des raisons qui expliquent que ce secteur présentait la plus forte proportion de femmes occupant des postes d’encadrement ou de supervision.

Graphique 8 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon le sexe, par activité, Québec, 2010 
Activité
Pourcentage de femmes Pourcentage d'hommes Total
Direction 16 84100
Gendarmerie 25 75100
Enquêtes 22 78100
Soutien opérationnel 17 83100
Relations communautaires et prévention 46 54100
Administration 20 80100
Total 24 76100
Les années de service

L’examen de la répartition des policiers permanents selon le nombre d’années de service reconnues montre que près du quart (24 %) d’entre eux étaient potentiellement admissibles à la retraite au 31 décembre 2010, ayant cumulé de 21 années de service ou plus (graphique 9).

Graphique 9 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon le nombre d'années de service, Québec, 2010
Années de service reconnues Nombre  Pourcentage
Moins de 6 ans 2 906 20
6 à 10 ans 2 889 20
11 à 15 ans 2 659 19
16 à 20 ans 2 477 17
21 à 25 ans 2 272 16
26 ans et plus 1 161 8
Total 14 364 100

Cette proportion est semblable à celles des premières années de la décennie. En 2001, 27 % des policiers avaient 21 ans de service ou plus, cette proportion ayant diminué ensuite jusqu’en 2005, où elle n’était plus que de 18 %. Depuis 2006, on observe une nouvelle tendance à la hausse des policiers potentiellement admissibles à la retraite. Il faut toutefois souligner une différence notable par rapport à la situation du début de la décennie : les policiers comptant 26 ans de service ou plus ne représentent plus que le tiers des retraités potentiels alors qu’ils en composaient plus de la moitié en 2001 (tableau 5).

Les policiers ayant 26 ans de service ou plus ne sont pas les seuls à avoir enregistré une baisse dans l’effectif policier depuis 2001. En effet, ceux ayant cumulé 5 années de service ou moins ont vu leur proportion passer de 28 % en 2001 à 20 % en 2010. Par conséquent, les policiers cumulant de 6 à 25 ans de service étaient proportionnellement plus nombreux (72 %) qu’en 2001 (57 %).

Tableau 5 - Répartition de l'effectif policier permanent selon le nombre d'années de service, Québec, 2001 à 2010
Années de service 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 200820092010
5 ans et moins 28,1 34,2 26,6 26,2 30,2 24,2 24,2 22,122,020,2
6 à 10 ans 17,1 14,9 15,6 16,6 18,7 22,0 21,8 22,621,020,1
11 à 15 ans 19,1 18,7 21,9 18,9 16,7 15,9 16,115,216,618,5
16 à 20 ans 8,3 8,6 12,0 16,5 16,7 17,9 18,1 19,818,117,2
21 à 25 ans 12,6 10,2 8,1 7,3 6,2 7,3 8,6 10,914,115,8
26 ans et plus 14,813,4 15,8 14,5 11,5 12,7 11,2 9,48,28,1
Total 100100 100 100 100 100 100 100100100

L'effectif civil permanent

On dénombrait 3 647 civils permanents11 à la SQ et dans les CPM au 31 décembre 2010, soit 20 de moins qu’en 2009. Chaque civil permanent assistait 3,9 policiers permanents dans leurs fonctions. Ce ratio, qui est stable depuis neuf ans, était plus élevé qu’au Canada, où on trouvait un civil pour 2,5 policiers12.

11. Les données sur l’effectif civil des CPM et de la SQ par fonction sont accessibles uniquement pour l’effectif civil permanent, c’est-à-dire pour les civils qui étaient en poste au 31 décembre 2010.

12. Source : Statistique Canada, Les ressources policières au Canada 2010, tableau 1 (No 85-225-X au catalogue).

Au regard de l’effectif civil permanent, on constate que la majorité (71 %) des employés faisait partie du personnel de soutien (graphique 10). Suivaient les techniciens (11 %), les professionnels (10 %) et les cadres (8).

Graphique 10 - Répartition de l'effectif policier permanent à la SQ et dans les CPM selon la fonction occupée, Québec, 2010 
Nombre Pourcentage
Cadre 288 7,9
Professionnel 376 10,3
Technicien 388 10,6
Personnel de soutien 2 595 71,2
Total 3 647 100

La répartition du personnel civil selon la fonction occupée s’est quelque peu modifiée depuis 2001. En effet, la proportion de cadres a doublé, passant de 4 % à 8 % et les proportions de personnes occupant des emplois de professionnels et de techniciens ont légèrement augmenté. En raison de ces changements, le personnel de soutien a vu sa proportion parmi l’effectif civil diminuer.

Tableau 6 - Répartition de l'effectif civil permanent à la SQ et dans les CPM selon la fonction, Québec, 2001 à 2010
Fonction occupée 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 200820092010
% % % % % % %%%%
* En 2001 et 2002, les techniciens étaient comptabilisés dans la fonction « personnel de soutien ».
Cadre 4,1 4,5 4,5 4,9 5,5 5,8 7,37,67,67,9
Professionnel 8,8 9,4 9,5 9,9 10,2 10,1 10,410,210,010,3
Technicien* - - 8,6 9,7 10,5 10,1 9,6 10,310,310,6
Personnel de soutien 87,1 86,1 77,4 75,6 73,8 74,0 72,771,972,171,2
Total 100100 100 100 100 100 100100100100

Contrairement aux femmes policières qui étaient minoritaires dans leur corps d’emploi quelle que soit l’activité policière, le graphique 11 montre que les femmes formaient la grande majorité (7 %) de l’effectif civil et qu’elles étaient majoritaires, peu importe la fonction. En effet, elles composaient les trois quarts (75 %) du personnel de soutien, 69 % des techniciens, 58 % des professionnels et plus de la moitié (55 %) du personnel d’encadrement.

Graphique 11 - Proportion des femmes parmi l'effectif civil permanent à la SQ et dans les CPM, par fonction, Québec, 2010 
Fonction occupée
Nombre de femmes Nombre d'hommes Total Pourcentage de femmesPourcentage d'hommesTotal
Cadre 159 12928855,244,8100
Professionnel 219 15737658,241,8100
Technicien 266 12238868,631,4100
Personnel de soutien 1 940 6552 59574,825,2100
Total 2 584 1 0633 64770,929,1100

Annexe 1 : Liste des corps de police municipaux au 31 décembre 2010

Tableau A - Corps de police municipaux à desserte unique selon le niveau de service (17)
Corps de police Population du décret 1069-2010Niveau de service*
* En vertu des articles 70 et 71 de la Loi sur la police.
Bromont 7 3961
Granby 62 5591
Rivière-du-Loup 19 0111
Saint-Georges 30 7791
Saint-Jean-sur-Richelieu 92 3481
Saint-Jérôme 68 0971
Sainte-Adèle 11 7091
Sainte-Marie 12 3191
Thetford Mines 25 4111
Blainville 52 5252
Lévis 137 3942
Mascouche 40 0632
Saint-Eustache 43 6532
Sherbrooke 154 7932
Trois-Rivières 130 4072
Gatineau 260 9203
Laval 399 4003
Tableau B - Corps de police municipaux à desserte multiple selon le niveau de service (16)
Corps de policePopulationNiveau de serviceMunicipalités desservies
Memphrémagog (régie) 32 832 1  
  • Austin (1 641)
  • Magog (25 433)
  • Orford (3 250)
  • Sainte-Catherine-de-Hatley (2 508)
 
Mont-Tremblant 9 453 1  
  • Lac-Tremblant-Nord (24)
  • Mont-Tremblant (9 429)
 
Châteauguay 74 263 2  
  • Beauharnois (12 227)
  • Châteauguay (45 648)
  • Léry (2 357)
  • Mercier (11 430)
  • Saint-Isidore (paroisse) (2 601)
 
L'Assomption/Saint-Sulpice 22 678 2  
  • L'Assomption (19 366)
  • Saint-Sulpice (3 312)
 
Mirabel 52 805 2  
  • Mirabel (40 083)
  • Saint-Colomban (12 722)
 
MRC Les Collines-de-l'Outaouais 46 041 2  
  • Cantley (9 424)
  • Chelsea (7 036)
  • L'Ange-Gardien (82005) (4 743)
  • La Pêche (7 975)
  • Notre-Dame-de-la-Salette (800)
  • Pontiac (5 691)
  • Val-des-Monts (10 372)
 
Région de Deux-Montagnes 44 555 2  
  • Deux-Montagnes (17 693)
  • Pointe-Calumet (7 055)
  • Sainte-Marthe-sur-le-Lac (14 315)
  • Saint-Joseph-du-Lac (5 492)
 
Région de Roussillon (régie) 99 459 2  
  • Candiac (19 113)
  • Delson (7 659)
  • La Prairie (23 617)
  • Saint-Constant (24 749)
  • Sainte-Catherine (16 764)
  • Saint-Mathieu (1 953)
  • Saint-Philippe (5 604)
 
Repentigny 87 119 2  
  • Charlemagne (5 820)
  • Repentigny (81 299)
 
Richelieu Saint-Laurent (régie) 190 036 2  
  • Beloeil (20 277)
  • Calixa-Lavallée (520)
  • Carignan (8 084)
  • Chambly (24 996)
  • Contrecoeur (6 131)
  • McMasterville (5 658)
  • Mont-Saint-Hilaire (17 414)
  • Otterburn Park (8 543)
  • Richelieu (5 491)
  • Saint-Amable (10 337)
  • Saint-Basile-le-Grand (16 590)
  • Sainte-Julie (29 318)
  • Saint-Jean-Baptiste (3 139)
  • Saint-Mathias-sur-Richelieu (4 568)
  • Saint-Mathieu-de-Beloeil (2 562)
  • Varennes (20 889)
  • Verchères (5 519)
 
Saguenay 145 452 2  
  • Larouche (1 310)
  • Saguenay (144 142)
 
Terrebonne 128 261 2  
  • Bois-des-Fillions (9 540)
  • Sainte-Anne-des-Plaines (13 700)
  • Terrebonne (105 021)
 
Thérèse-De Blainville (régie) 76 970 2  
  • Boisbriand (26 794)
  • Lorraine (9 600)
  • Rosemère (14 288)
  • Sainte-Thérèse (26 288)
 
Longueuil 402 953 3  
  • Boucherville (41 179)
  • Brossard (78 666)
  • Longueuil (235 310)
  • Saint-Bruno-de-Montarville (25 804)
  • Saint-Lambert (ville) (21 994)
 
Québec 547 153 4  
  • L'Ancienne-Lorette (16 695)
  • Notre-Dame-des-Anges (427)
  • Québec (511 919)
  • Saint-Augustin-de-Desmaures (18 112)
 
Montréal 1 916 864 5  
  • Baie-D'Urfé (3 881)
  • Beaconsfield (19 816)
  • Côte-Saint-Luc (32 703)
  • Dollard-Des Ormeaux (49 902)
  • Dorval (18 615)
  • Hampstead (7 311)
  • Kirkland (20 787)
  • L'Île-Dorval (0)
  • Montréal (1 677 012)
  • Montréal-Est (3 876)
  • Montréal-Ouest (5 256)
  • Mont-Royal (19 423)
  • Ponte-Claire (31 125)
  • Sainte-Anne-de-Bellevue (5 335)
  • Senneville (995)
  • Westmount (20 827)
 
Population desservie par les 17 corps de police municipaux à desserte unique : 1 548 784
Population desservie par les 16 corps de police municipaux à desserte multiple : 3 876 894
Population desservie par les corps de police municipaux : 5 425 67
Population desservie par la Sûreté du Québec : 2 417 628
Population totale desservie : 7 843 306