Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

La criminalité au Québec en 2014 : principales tendances

Faits saillants

  • En 2014, le taux global de criminalité au Québec est de 3 423 infractions par 100 000 habitants. Cela représente un recul de 9,8 % par rapport à 2013. C'est le plus bas taux enregistré depuis 1979, soit l'année à laquelle la province a commencé à compiler les données sur la criminalité. De ce fait, le Québec est la province qui affiche le plus bas taux de criminalité au Canada.
  • L'indice global de gravité de la criminalité est en baisse constante depuis près d'une décennie, affichant une diminution de 37,3 % par rapport au seuil de 2006.
  • Pour la même période, l’indice de gravité des crimes violents a reculé de 30,1 %. Ce recul est attribuable à la baisse de 36,5 % du nombre de vols qualifiés par rapport à 2006.
  • La diminution de l’indice de gravité des crimes sans violence (-40,7 %) s’explique par la baisse des infractions contre la propriété. Cette grande catégorie affiche un recul de 44,7 % du taux d’infractions et atteint un seuil historique avec 2 075 infractions par 100 000 habitants. Cette baisse s’explique par la diminution des taux d’introductions par effraction et des différentes catégories de vols.
  • Le taux d’infractions contre la personne diminue constamment depuis une décennie, soit de 14,2 % depuis 2005. En 2014, cela représente 2 344 infractions de moins que l’année précédente.
  • Parmi les infractions contre la personne, la catégorie des autres infractions d’ordre sexuel, comprenant notamment le leurre d’un enfant au moyen d’un ordinateur, est la seule à afficher une hausse substantielle de 6,2 % par rapport à l’année précédente. Ce type de délit augmente depuis 2008.
  • La catégorie des autres infractions au Code criminel a diminué de 17,9 % par rapport à 2013. Cette catégorie comprend notamment sept nouvelles infractions relatives au terrorisme qui sont entrées en vigueur en 2013, à la suite de l’adoption du projet de loi S-7.
  • En 2014, le taux d’infractions liées à la prostitution a chuté de 46,7 % par rapport à l’année précédente.