logo Québec

Ministère de la Sécurité publique

Les 20 ans de la Politique ministérielle en prévention de la criminalité : pour des milieux de vie plus sécuritaires

Semaine de la prévention de la criminalité

Du 7 au 13 novembre 2021

L’année 2021 marque les 20 ans de la Politique ministérielle en prévention de la criminalité : pour des milieux de vie plus sécuritaires. Ce thème met en lumière le leadership du ministère en faisant connaître les actions menées et les initiatives soutenues par le gouvernement du Québec.

Grâce à cette politique, des investissements majeurs soutiennent annuellement les organisations communautaires, municipales et autochtones dans l’amélioration de la sécurité de leurs milieux de vie selon leur réalité.

Les sommes accordées aux corps policiers, aux municipalités, aux organismes communautaires et aux communautés autochtones par des programmes visant la prévention de la criminalité totalisent plus de 10 M$ annuellement. Les actions mises en place par les partenaires sont essentielles et ont une incidence positive sur la sécurité des milieux de vie.

Objectifs

La Semaine de la prévention de la criminalité souligne :

  • L’implication des gens qui travaillent en première ligne, qu’ils soient policiers ou intervenants communautaires, et agissent directement auprès des personnes à risque de délinquance ou d’isolement social afin de mettre en place de meilleures pratiques pour des milieux de vie plus sécuritaires.
  • Certaines actions menées depuis l’entrée en vigueur de la Politique ministérielle en prévention de la criminalité : pour des milieux de vie plus sécuritaires et qui ont permis le développement d’une expertise toujours plus pointue et résolument tournée vers l’avenir, la prévention de la criminalité étant en constante évolution.
  • L’importance de la prévention de la criminalité pour assurer la sécurité des citoyens.

Puisque plusieurs sujets liés à la sécurité publique ont fait les manchettes cette année (les relations avec les Autochtones, l’exploitation sexuelle et la sécurité urbaine à Montréal (violences par armes à feu), ces priorités seront au cœur des informations diffusées.

Sensibiliser la population à l'importance de la prévention

Afin d’aider ses partenaires dans la prévention de la criminalité, le ministère propose de nombreux programmes de subvention. Les enjeux sont nombreux : intimidation, délinquance juvénile, sécurité des aînés, cybersécurité, fugue et exploitation sexuelle, n’en sont que quelques exemples.

Le meilleur moyen pour aider efficacement chaque communauté est de lui donner les moyens d’agir sur les problèmes qui lui sont propres. En effet, ce sont les actions locales, mises de l’avant par les corps policiers, les municipalités ou les organismes communautaires, et répondant à des besoins concrets, adaptés à chaque réalité, qui sont essentielles et qui changent la donne en ce qui a trait à la sécurité des milieux de vie.

Ce sont ces actions locales, imaginées par et pour les municipalités et les communautés, qui contribuent de façon importante à la prévention de la criminalité.

En cette Semaine de la prévention de la criminalité, voici des projets inspirants, pensés et réalisés par des organismes et des municipalités du Québec grâce au soutien financier du ministère de la Sécurité publique (MSP). Ces initiatives et les efforts constants des différentes organisations permettent d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Des projets inspirants

Problématique : exploitation sexuelle

L’importance grandissante des réseaux sociaux!

Malgré le développement de connaissances pratiques et théoriques, l’exploitation sexuelle demeure une problématique sociale et criminelle difficile à cerner, dont l’évaluation de l’ampleur est ardue compte tenu de sa nature clandestine et de ses particularités. Afin de mettre en place un filet de sécurité pour les personnes à risque d’être impliquées dans des dynamiques d’exploitation sexuelle, il importe de soutenir les initiatives de prévention et de formation dans le domaine. Des mesures et des ressources financières supplémentaires doivent être déployées pour repérer les personnes les plus vulnérables et intervenir efficacement en amont de ce phénomène et de ses conséquences graves. Devant l’importance sans cesse grandissante du monde numérique dans le quotidien des jeunes, il est également essentiel de reconnaître les réseaux sociaux comme un espace de vie à part entière où les actions de prévention doivent également se déployer.

À Québec, l’organisme Projet Intervention Prostitution Québec a reçu 63 000 $ en 2020-2021 pour mettre sur pied un projet de travailleur Web, à l’image des travailleurs de rue.

Problématique : réinsertion sociale et Autochtones

Le Conseil de la Nation huronne-wendate a reçu 50 000 $ pour poursuivre le programme s’inspirant du programme TAPAJ en joignant des jeunes désaffiliés de la communauté. Ce programme vise à permettre aux « tapajeurs » de se procurer un travail à très bas seuil d’entrée et non qualifié, le tout accompagné d’un intervenant. L’objectif est de favoriser une intégration ou une réintégration socioprofessionnelle progressive.

Des programmes pour tous!

Programme de prévention et d'intervention en matière d'exploitation sexuelle des jeunes

  • Engagé dans la Stratégie pour prévenir et contrer l’exploitation sexuelle des jeunes 2016-2021, le MSP a remis 5,8 M$ sur 5 ans pour des projets visant spécifiquement les jeunes victimes ou en situation de vulnérabilité de 12 à 25 ans. Une somme de 250 k$ était réservée pour des projets autochtones
  • En 2020-2021, ce sont 28 organismes, dont 4 pour le volet autochtone, qui se sont partagé 1,75 M$.
  • À la suite des recommandations de la Commission spéciale sur l’exploitation sexuelle, le programme a été reconduit pour trois ans (2021-2024).

Programme de soutien aux municipalités en prévention de la criminalité

  • Afin de soutenir les organisations et municipalités (y compris les organisations autochtones) de 100 000 habitants et moins, le MSP a mis sur pied, en 2016, le Programme de soutien aux municipalités en prévention de la criminalité afin de les aider à mettre en place des mesures préventives qui répondent aux préoccupations locales et visant à maintenir des milieux de vie plus sécuritaires.
  • Reconduit en 2019 pour trois années supplémentaires, le programme est assorti d’une enveloppe budgétaire de 6,875 M $ sur trois ans.
  • En 2020-2021, il a permis de soutenir 38 organisations municipales, dans 13 régions du Québec.

Programme Prévention jeunesse

  • C’est pour joindre les jeunes en difficulté sociale ou en situation de vulnérabilité, mais surtout pour répondre à leurs besoins que le MSP a mis sur pied le programme Prévention jeunesse. Il encourage la mise en commun d’expertises multiples d’un milieu donné pour intervenir auprès des jeunes vulnérables en finançant des actions collectives.
  • De 2016 à 2019, une première cohorte de 12 projets a reçu 125 000 $ par année, pendant trois ans, pour mener à bien ses initiatives. Le programme a aussi été reconduit de 2019 à 2022. Une nouvelle cohorte de 12 projets a été sélectionnée.

Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité

  • Depuis 1999, une somme de 1,25M$ provenant du partage des produits de la criminalité est partagée entre différents organismes communautaires œuvrant en prévention de la criminalité auprès des jeunes de 12 à 25 ans à risque de délinquance ou de victimisation. Depuis 2017-2018, le budget du programme est bonifié de 750 000$ pour un total de 2 M$.
  • Pour l’année 2020-2021, ce sont 41 organismes qui ont bénéficié de ce programme pour mettre en œuvre 49 projets dans différentes régions du Québec.

Programme de prévention de la délinquance par les sports, les arts et la culture

Ce programme s’inscrit dans les objectifs du Fonds d’action contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs de Sécurité publique Canada. Il soutient les organisations qui souhaitent mettre en place ou bonifier l’offre de services en matière d’activités sportives, artistiques ou culturelles pour des jeunes vulnérables sur un territoire circonscrit comme solution de rechange à la délinquance et à l’adhésion aux gangs de rue, tout en favorisant le développement de leurs compétences.

  • En 2020-2021, 21 organismes se sont partagé une première enveloppe de 1,5 M$.

Vous voulez des idées?

Faits saillants

  • Une partie des sommes provenant des produits de la criminalité est destinée à financer des projets en prévention de la criminalité.
  • Chaque année, depuis 1999, le MSP remet 1,25 M$ de l’argent ainsi récupéré à des organismes communautaires œuvrant en travail de rue. Ce budget est bonifié de 750 k$ depuis 2017-2018.
  • En 2020-2021, un nouveau programme a permis de financer des projets visant à prévenir et à combattre la violence liée aux armes à feu et aux gangs en permettant aux jeunes de développer leurs facteurs de protection par le biais des sports, des arts ou de la culture.
  • Les sommes accordées aux corps policiers, aux municipalités, aux organismes communautaires et aux communautés autochtones par le biais des programmes visant la prévention de la criminalité totalisent plus de 10,8 M$ pour 2020-2021 et dépasseront la barre des 10 M$ pour l'année 2021-2022.

Pour de l’information supplémentaire :



Matériel à télécharger

En savoir plus

Pour plus d'information, communiquez avec nous au 1 877 324-1190.