Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique
Navigation Recherche

Projets subventionnés en prévention de la criminalité 2017-2018

Retour au bilan des projets subventionnés

Les subventions proviennent du Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité.

Subventions accordées
Organisme Titre du projetRésuméMontant 2017-2018
Action Jeunesse de l’Ouest-de-l’Île L’Aut’Gang – North Side L’organisme demande le soutien financier pour maintenir un travailleur de rue pour le territoire de Pierrefonds-Est et Roxboro. Le travail de rue permet une approche qui s’adapte à la réalité des jeunes. Il contribue à prévenir des actes de petite délinquance posés par des jeunes n’ayant pas développé de sentiment d’appartenance.
Visitez le site Internet
40 482 $
Action Jeunesse de l’Ouest-de-l’Île L’Aut’Gang – South Side Le projet l'Aut'Gang South Side vise à prévenir la délinquance, à créer des liens de confiance avec les jeunes de 12 à 25 ans et, dans la mesure du possible, à intervenir auprès d'eux lorsqu'ils vivent des difficultés. Intervenant dans le secteur sud de l'Ouest-de-l'Île de Montréal, le travailleur de rue mobilisera les jeunes de milieux ciblés pour mettre en place diverses activités. Les jeunes se verront offrir un environnement stimulant et positif qui les valorisera dans leur communauté. La stabilité du service de travail de rue est essentielle au maintien du lien de confiance qu'ont les jeunes envers cette personne-ressource.
Visitez le site Internet
36 719 $
Adojeune inc. Travail de proximité : Gatineau Le rôle du travailleur de rue sera de poursuivre la création de liens significatifs avec les jeunes à risque de délinquance.
Visitez le site Internet
35 000 $
Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière Travail de proximité : Lévis L'organisme souhaite poursuivre le travail de rue auprès des jeunes ciblés de 12 à 25 ans à risque de délinquance, ceux qui vendent ou consomment des drogues, les auteurs, témoins ou victimes d'intimidation dans le secteur des Chutes-de-la-Chaudière.
Visitez le site Internet
19 492 $
Alternative jeunesse Mont-Sainte-Anne TAG – Travail de rue Côte-de-Beaupré Ce financement va permettre d’embaucher un second travailleur de rue afin de répondre aux besoins des jeunes de 12 à 25 ans vivant des difficultés permanentes ou temporaires, afin de contribuer à leur mieux-être. Cet élargissement du service va permettre d’offrir plus d’écoute, de soutien, d’information, d’accompagnement et de référencement auprès des personnes plus vulnérables de la Côte-de-Beaupré.
Visitez le site Internet
34 499 $
Association culturelle, sociale et âge d’or de Kazabazua Être et Devenir L'organisme souhaite poursuivre le travail de sensibilisation et le développement de la relation de confiance établie avec les jeunes des municipalités de Kazabazua, Lac-Sainte-Marie, Denholm et Low. La contribution financière permettra de défrayer une partie du salaire de cinq travailleurs de proximité afin de répondre aux besoins de la communauté. Les travailleurs iront à la rencontre des jeunes, créeront un contact avec eux et débuteront le processus de MSSM (Modified Social Stress Model) afin d'identifier leurs facteurs de protection et de réaliser un plan individualisé. De plus, le programme de mentorat de l'organisme sera modifié afin d'inclure davantage d'entreprises locales qui travaillent en partenariat avec les intervenants. Cela va encourager les jeunes à échapper à la pauvreté et à compléter leurs études secondaires. 41 087 $
Association des groupes de jeunes des Hauts-Reliefs Travail de proximité : Ham-Nord Toujours désireuse de répondre aux besoins exprimés par les municipalités qu'elle dessert, la Maison des Jeunes, en collaboration avec ces municipalités, désire maintenir l'embauche d'un travailleur de rue afin de répondre aux besoins exprimés, tout en agissant directement dans ces milieux, et ainsi poursuivre le mandat de diminution des phénomènes de délinquance rencontrés lors de l'an un du projet. Cette présence au quotidien et en continu permet l'établissement de liens significatifs entre les jeunes des Hauts-Reliefs, la Maison des Jeunes et les ressources régionales disponibles. 41 290 $
Centre aide et prévention jeunesse de Lévis Travail de proximité : Lévis Le projet vise à poursuivre les efforts débutés en 2015-2016 afin de déployer un filet de sécurité autour des jeunes et de leur réseau. L'intervenant va solidifier les relations développées avec les jeunes de 12-15 ans fréquentant des écoles ciblées et les secteurs HLM où ils demeurent. L'organisme souhaite continuer d'augmenter significativement les facteurs de protection reliés à la famille ainsi qu'à l'école et, d'autre part, amoindrir les facteurs de risque reliés au groupe de pairs et aux caractéristiques personnelles. Les liens personnalisés avec les divers intervenants scolaires et avec les familles des jeunes vont se maintenir et se développer. De par sa présence soutenue dans les milieux de vie, la travailleuse de rue est en mesure de voir venir les situations conflictuelles et d'en prévenir l'escalade.
Visitez le site Internet
20 000 $
Centre d’Intervention-Jeunesse des Maskoutains Travail de proximité : Saint-Hyacinthe L’aide financière permettra le maintien d'un travailleur de rue lié au secteur jeunesse en collaboration avec le comité local de prévention de la toxicomanie. Sa présence accrue sur les heures de dîner, après l'école et en soirée a pour objectif de renforcer les facteurs de protection en lien avec l'adhésion des jeunes vulnérables à la criminalité/délinquance et d'améliorer les passerelles de référencement vers les ressources jeunesse concernées. La création d'un lien significatif par le travailleur de rue dans un contexte non répressif dans des espaces occupés par les jeunes permettra le renforcement de leurs compétences sociales et le développement de leur esprit critique afin d'être mieux outillés dans leurs décisions en ce qui a trait à la consommation et aux actes de petite délinquance.
Visitez le site Internet
41 272 $
Coalition sherbrookoise pour le travail de rue Travail de rue : Au centre de la prévention de la délinquance Le projet vise à prévenir la délinquance auprès des jeunes de 12 à 25 ans, dans le centre-ville de Sherbrooke, par l'intensification de la présence du travail de rue le soir et la nuit. Avec le soutien des partenaires du secteur, le travailleur de rue intégrera les milieux où les facteurs de risque sont nombreux, tels les lieux de consommation (bars, parcs et rues), dans l'objectif de développer des liens de confiance avec les jeunes. Ces liens permettront de tisser un filet de sécurité favorisant l'amélioration de leurs conditions de vie ainsi qu'une meilleure sécurité du milieu. 46 952 $
Comité du travail de rue d’Alma Travail de rue – Lac-Saint-Jean Est L'organisme souhaite jouer un rôle prépondérant auprès des jeunes en voie de sortir du Centre jeunesse Alma. Par le biais d'un travailleur de rue désigné spécifiquement à cette clientèle, l'objectif du projet est d'assurer l'accessibilité aux ressources spécialisées et de les accompagner dans leur démarche d'insertion ou de réinsertion sociale.
Visitez le site Internet
25 748 $
Corporation Jeunesse Memphrémagog Équipe Ressources-Relais L'organisme souhaite augmenter et consolider le travail de proximité auprès des jeunes. Il est important de maintenir les liens existants tout en déployant des efforts pour en créer d'autres avec les jeunes. Les problèmes liés, par exemple, à l'abandon scolaire, à la pauvreté, à la consommation de drogues et d'alcool et à un milieu de vie inadéquat constituent des facteurs de risque importants pouvant les mener à commettre des actes criminels et, ainsi, à détériorer le milieu de vie de la région. Les interventions se feront dans la continuité de celles entamées depuis 2015-2016, et ce dans un constant souci d'amélioration.
Visitez le site Internet
42 000 $
Dopamine Travail de rue Hochelaga-Maisonneuve Les interventions consistent avant tout à intervenir auprès des jeunes du quartier, là où ils sont dans leurs milieux de vie. L’approche humaine et chaleureuse préconisée par Dopamine contribue à situer le jeune au centre de tout le processus de changement et d’amélioration de sa qualité de vie. Basées sur la confiance et le respect, les stratégies d’intervention mises de l’avant reconnaissent pleinement chaque personne soutenue dans ses capacités individuelles, ses choix et dans les différentes réalités qui l’entourent. Cette subvention permettra de consolider le travail de rue au sein de l’organisme pour les années à venir.
Visitez le site Internet
38 411 $
En tout C.A.S (Concertation, Aide, Soutien) jeunesse Prévenir par le travail de rue la criminalité chez les 12 à 25 ans dans la MRC Rimouski-Neigette Prévenir la criminalité chez les jeunes de 12 à 25 ans dans la MRC Rimouski-Neigette, par la présence de travailleurs de rue qui ont un lien de confiance solide avec les jeunes que les approches traditionnelles n’arrivent pas à atteindre. L'organisme vise également à sensibiliser les jeunes aux conséquences de leurs actes pour eux et leurs victimes ainsi que pour leurs proches et la communauté tout entière, et, par le fait même, à décourager ce type d'agir. À l'aide de stratégies diverses, ils auront aussi un impact sur la réinsertion sociale de jeunes criminalisés dans l'objectif d'éviter la récidive. La capacité des travailleurs de rue à entrer en contact avec la population cible dans des lieux souvent inaccessibles par d'autres types d'interventions, de se faire accepter des jeunes et de leurs groupes et d'avoir une influence positive sur eux, en fait une approche unique, complémentaire et indispensable.
Visitez le site Internet
25 000 $
Fédération des communautés culturelles de l’Estrie Agir pour mieux grandir... la suite L'organisme va poursuivre une intervention de proximité dans les Habitations Goupil-Triest et Genest-Delorme afin de travailler auprès des jeunes et leurs familles. Ces milieux sont habités en grande proportion par des familles immigrantes qui sont vulnérables sur divers plans, ce qui augmente les facteurs de risque de délinquance chez les jeunes de ces milieux. Plusieurs familles vivent avec de faibles revenus et peu de ressources. Ces milieux sont parfois stigmatisés et mal perçus par le voisinage, mais l'organisme espère pouvoir changer les choses par le travail de proximité.
Visitez le site Internet
33 528 $
L’Exit de Waterloo Impact de rue Haute-Yamaska La présente subvention va permettre de prolonger le mandat du travailleur de rue dédié au 12-25 ans sur le territoire de la Haute-Yamaska. Ses priorités d'action se situent principalement dans les secteurs défavorisés des villes de Granby et de Waterloo. Il étendra l'intervention de proximité dans les milieux « jeunesse » où il y a présentement un manque de service et où il y a une forte concentration de comportements délinquants. 38 035 $
La Corporation de l’Entre-Jeunes de Rivière-du-Loup TRIP – MRC Les travailleurs de rue vont sensibiliser les jeunes de la MRC de Rivière-du-Loup à adopter et à maintenir des comportements sécuritaires et non abusifs en regard de leur santé mentale et physique. Ils effectueront des actions à caractère informatif, préventif et éducatif tant auprès des jeunes que de leur entourage, dans le but d'améliorer la qualité de vie de tous.
Visitez le site Internet
25 000 $
La maison des jeunes de Montmagny inc. Travail de proximité : Montmagny – L’Islet L'objectif de ce projet est de maintenir en place un service de travail de proximité pour les Magnymontois en difficulté. En 2017-2018, le travail de rue va s'inscrire dans la continuité en raison des bons résultats obtenus par l'approche actuelle. Le lien de confiance entre les jeunes et le travailleur de rue se développe considérablement et s’approfondit d'une génération à l'autre. L'approche entreprise par le travailleur de rue permet d’acquérir de saines habitudes de vie. Elle rend possible la mise en œuvre de projets de sensibilisation et de promotion auprès de la clientèle cible.
Visitez le site Internet
40 000 $
La Maison des jeunes St-Rémi Inc. Travail de proximité : Saint-Rémi Le financement va permettre de poursuivre le travail de milieu déjà en place et de maintenir en poste un travailleur de milieu d'expérience sur le territoire. Les actions seront en continuité de celles déjà entamées, puisque les résultats démontrent un impact réel sur les jeunes de la MRC des Jardins-de-Napierville.
Visitez le site Internet
15 871 $
La Société Saint-Vincent de Paul de Québec Travail de proximité : Québec L'organisme souhaite utiliser la roulotte le Marginal afin de rejoindre des jeunes près des écoles secondaires. Cela va permettre au jeune de parler, de ventiler sur certaines situations et de manger quelque chose, tout cela en présence d'adultes sains. Ce contact avec les jeunes va permettre de poursuivre les activités de prévention en matière de délinquance et de faire du référencement vers d'autres organismes.
Visitez le site Internet
16 525 $
LaRue Bécancour inc. Travail de proximité : Bécancour Le projet s'inscrit dans la continuité des années précédentes, c'est-à-dire qu’il vise d'augmenter les facteurs de protection qui ont de l'effet sur les jeunes et de corriger certains comportements délinquants qu'ils peuvent adopter. La présence soutenue de la travailleuse dans les milieux est souhaitable et s'inscrit dans un cheminement à long terme avec des jeunes qui proviennent majoritairement de milieux défavorisés. Le déménagement de l'organisme, en juin 2017, va permettre d'offrir un milieu de vie aux jeunes afin de faciliter la mise en place de certaines activités et de favoriser des rencontres personnalisées avec des intervenants qui gravitent autour de ces jeunes. Une accentuation de la prévention sur la consommation du cannabis sera effectuée au cours de l'année. 43 087 $
Le Projet Harmonie Travail de proximité : Montréal La continuité du travail réalisé par l'organisme dans l'enclave urbaine du HLM La Pépinière est importante, car il vise à prévenir l'escalade de violence et de criminalité au cœur de cet espace urbain et devient donc un important facteur de protection chez les jeunes plus à risque. L'intervention auprès des 12-25 ans est essentielle afin de pouvoir continuer à faciliter la progression des jeunes et de mettre en place les facteurs de protection afin qu'ils puissent devenir des citoyens actifs, critiques et responsables. Il y a une nécessité de maintenir les services en place afin de continuer de briser le sentiment d'insécurité des résidents dans un aspect préventif et de poursuivre le travail d'intervention afin de ne pas marginaliser ces jeunes à risque et d'accentuer leur isolement social.
Visitez le site Internet
41 136 $
Le Refuge La Piaule du Centre-du-Québec inc. Travail de proximité : Drummondville Par le maintien du travail de rue, l’organisme souhaite contribuer à augmenter les facteurs de protection qui influent sur les jeunes et à réduire les comportements délinquants que ceux-ci peuvent adopter. Par une approche préventive et de réduction des méfaits, les intervenants vont influencer positivement les jeunes grâce à la création de liens de confiance. Ils pourront alors les orienter vers les ressources adéquates et leur faire vivre des expériences positives afin de les amener à développer un sentiment d'appartenance à leur communauté. L’organisme souhaite offrir à ces jeunes des solutions de rechange et contribuer à leur mieux être.
Visitez le site Internet
22 321 $
Le TRÀSH – Travail de rue à Shawinigan Travail de proximité : Shawinigan L'organisme souhaite poursuivre les activités amorcées dans un secteur problématique de la Ville de Shawinigan (secteur Grand-Mère). Par le travail de rue, il vise à augmenter les facteurs de protection des jeunes et à réduire les comportements délinquants que ceux-ci peuvent adopter. Pour l'année 2017-2018, la pratique du travail de rue s'articulera autour de deux objectifs :
  • Continuer à soutenir les jeunes adultes déjà en lien avec l’organisme, afin que ceux-ci maintiennent leurs acquis et poursuivent leur intégration. Intervenir de façon concertée avec les autres ressources utilisées par ces jeunes.
  • Créer de nouveaux liens avec des groupes d'adolescents plus jeunes afin d'introduire la présence du travailleur de rue dans leur existence.
    44 918 $
    Liaison 12-18 inc. Travail de proximité : Témiscaming L’isolement et le manque de ressources dans les communautés de Témiscaming et de Kipawa créent des problématiques majeures reliées à la toxicomanie, à la sexualité et à la surjudiciarisation des jeunes. Le financement accordé à l'organisme va permettre de maintenir en poste le travailleur de proximité, afin de l'ancrer de façon crédible dans la communauté. Les interventions du travail de proximité vont continuer dans les trois volets suivants : travail de rue (prévention, intervention, soutien et accompagnement), travail de corridor (en partenariat avec l’école secondaire locale) et travail communautaire (dynamisation des jeunes dans la communauté). 35 498 $
    Macadam Sud Travail de proximité : Longueuil Le projet vise à poursuivre le travail entamé depuis cinq ans. Le travailleur de rue consacrera la majorité de son temps sur le terrain, dans les endroits ciblés, auprès de jeunes susceptibles d'adopter des comportements délinquants ou criminels. Il maintiendra ses activités de sensibilisation et de prévention avec les groupes ciblés dans les écoles, les centres culturels, les centres jeunesse et sur certaines tables de concertation jeunesse.
    Visitez le site Internet
    47 459 $
    Maison des Jeunes de Beauce-Sartigan Travail de rue La travailleuse de rue va poursuivre le travail qu'elle a entamé depuis un an, c'est-à-dire d'aller dans les polyvalentes de la MRC Beauce-Sartigan, de fréquenter les parcs, le centre-ville, les maisons de jeunes, et ce dans le but de maintenir les liens qu'elle a développés et d'en créer de nouveaux. De plus, elle continuera de développer et de maintenir les partenariats avec les organismes de la MRC.
    Visitez le site Internet
    34 968 $
    Maison des jeunes l’Escapade de Val-Bélair Travail de rue Val-Bélair En favorisant la concertation et le partage d'information entre les intervenants du milieu et à partir des observations « terrain » et de la communauté, le présent projet vise à assurer et à maintenir la présence de travailleurs de rue auprès de la clientèle cible dont les facteurs de risque sont les plus présents. Tout en offrant un soutien constant et personnalisé axé sur la réalité du jeune, l'organisme souhaite, grâce aux maillages facilités par les travailleurs de rue, offrir un meilleur soutien aux jeunes susceptibles d'adopter des comportements délinquants. L'ajout d'un travailleur de milieu viendra bonifier les actions déjà entreprises afin d’entrer en contact avec les jeunes qui adoptent ou qui sont à risque de développer des comportements délinquants. Cette initiative est née d'une nouvelle concertation jeunesse afin de mieux répondre aux besoins de la communauté.
    Visitez le site Internet
    50 000 $
    Maison des jeunes Merciérois Travail de proximité : Mercier L'organisme souhaite poursuivre le travail amorcé sur son territoire depuis 2008. Le projet de travail de proximité de l'organisme couvre l'ensemble du territoire de la Table de concertation jeunesse de la région de Châteauguay. L'importance du territoire en termes de population et d'étendue nécessite une ressource supplémentaire afin de mieux répondre aux besoins des jeunes. 25 000 $
    Motivaction Jeunesse TRANSITIONS TRANSITIONS a pour but de prévenir la criminalité juvénile ainsi que la toxicomanie et de promouvoir la santé, auprès des jeunes à risque de 12-17 ans vivant dans les milieux défavorisés de Vanier et de Limoilou. Le cœur du projet repose sur l'accompagnement des jeunes et l'intervention psychosociale par des intervenants/animateurs (agents de transitions) présents directement dans les écoles et le milieu de vie des jeunes. Guidés par ces figures significatives, les jeunes participants vont vers l'actualisation de leur plein potentiel en développant leur motivation à réussir. L'organisme va poursuivre les actions entreprises à l'école Jeunes-du-Monde et souhaite faire progresser son implantation dans le milieu de l'école Boudreau.
    Visitez le site Internet
    39 419 $
    Organisme Centretien de Nicolet et Régions Travail de proximité : Nicolet Le travailleur de rue maintiendra sa mission d’entrer en contact avec les jeunes de 12 à 25 ans pour stimuler leur participation sociale et leur inclusion dans la communauté. La prise de contact avec les jeunes à haut risque et cumulant un indice de vulnérabilité élevé se fera directement dans leur milieu, en tout respect de leurs règles et mode de vie. De plus, des actions seront portées dans la communauté pour sensibiliser les citoyens et les mobiliser en vue d’une harmonisation des liens sociaux, afin de recréer un filet social pour ces jeunes ayant un potentiel délinquant. Finalement, il favorisera la sortie de la criminalité en offrant des opportunités d’emploi, des revenus d’appoint et le développement de relations saines qui dévalorisent l’adhésion aux comportements criminels. 36 400 $
    Orignal tatoué, café de rue Travail de proximité : Joliette L’organisme souhaite poursuivre sa mission auprès des jeunes en difficulté en maintenant un lieu d'appartenance permettant de briser l'isolement, d'augmenter les facteurs de protection et de réduire les comportements délinquants des jeunes et de prévenir la criminalité chez ceux-ci. Le travailleur de milieu contribuera au maintien d'un lieu positif, inclusif et neutre dans lequel les jeunes pourront vivre des expériences socialement positives; répondre à des besoins fondamentaux et urgents; et être référés et accompagnés dans leurs démarches. 26 910 $
    P.I.A.M.P inc. Travail de proximité : Montréal L’objectif de la demande est de pouvoir embaucher une personne à temps plein, consacrée à l’intervention de proximité auprès des jeunes hommes de 12 à 25 ans afin de prévenir les comportements délinquants associés à la prostitution. Par la présence de l’intervenant dans différents milieux, l’organisme tentera de : démystifier la prostitution afin de sensibiliser les jeunes et de prévenir leur implication dans les activités de prostitution; cibler des milieux où se trouvent des groupes vulnérables, pour offrir les services de l’organisme et investir certains milieux susceptibles d’être fréquentés par de jeunes hommes pratiquant la prostitution.
    Visitez le site Internet
    38 831 $
    Pilier Jeunesse Filet de protection Le projet vise à maintenir les liens développés avec les jeunes à risque de se trouver en situation de délinquance ou de victimisation dans les secteurs Vanier, Duberger-Les Saules et Lebourgneuf de la Ville de Québec. En continuant à tisser les liens avec ces jeunes, l'organisme poursuit son travail sur les facteurs de risque propres à ces communautés. Il contribue aussi à augmenter la confiance des jeunes à l'égard de la société. 37 744 $
    Plein Milieu Le travail de milieu, un outil de prévention à privilégier Il s'agit de la poursuite du projet financé depuis 2015-2016 qui s'est vu décerner, en 2016, le Prix d'excellence du ministère de la Santé et des Services sociaux pour son engagement auprès des jeunes en difficulté, aux prises avec la consommation de drogues et des comportements à risque. Les interventions de la travailleuse de milieu se feront principalement à l'école secondaire Espace Jeunesse, mais aussi dans les parcs et les stations de métro.
    Visitez le site Internet
    44 990 $
    Point de Rue Travail de proximité : Trois-Rivières Le projet 2017-2018 s'inscrit dans la continuité des actions mises en place les années précédentes, c'est à dire : la prévention de l'adhésion aux groupes d'influence malsains; la prévention de la détérioration de la santé mentale et physique; et la mise en œuvre des approches aptes à favoriser la déjudiciarisation des jeunes en rupture sociale. De plus, plusieurs protocoles d'intervention interprofessionnels avec les partenaires devraient être formalisés. Cela permettra d’appuyer la déjudiciarisation et la prévention de la judiciarisation des jeunes avec lesquels nous sommes entrés en contact. Il s’agit d’une solution structurelle à un problème chronique. Cette subvention permettra de finaliser les ententes formelles avec les partenaires et ainsi de parfaire une intervention interprofessionnelle rigoureuse, cohérente et novatrice, tout en contribuant à une meilleure cohabitation sociale.
    Visitez le site Internet
    41 860 $
    Prévention Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce Travail de proximité : Montréal L'organisme souhaite poursuivre ses interventions auprès de jeunes âgés de 16 à 25 ans en leur offrant un accompagnement individualisé, grâce à un travailleur de rue. L'organisme va continuer de travailler en concertation avec divers partenaires de la communauté.
    Visitez le site Internet
    41 328 $
    Projet Ado Communautaire en Travail de rue Travail de rue Rosemont En utilisant le travail de rue comme modèle efficace de prévention auprès des jeunes délinquants, PACT de rue souhaite assurer une pérennité des actions et maintenir en place une ressource dans Rosemont. Ce projet correspond aux priorités établies par la table jeunesse de Rosemont, quartier très peu pourvu en ressources comparativement à d'autres quartiers de Montréal. Pour l'année à venir, l'organisme souhaite mettre plus d'emphase sur les alentours de l’HLM Rosemont, à la suite d'incidents graves qui s'y déroulent. Le travailleur de rue va agir en amont avec les adolescents à risque qui gravitent autour de l'école Père-Marquette.
    Visitez le site Internet
    43 262 $
    Projet Intervention Prostitution Québec inc. Prévenir l’implication ou l’enlisement dans des activités criminelles des jeunes filles (12-25 ans) prises dans l’engrenage de la prostitution La troisième année va permettre de poursuivre et de bonifier les activités du projet. Il s'agit de poursuivre la prévention de l'implication, voire de l'enlisement dans des activités criminelles des jeunes filles (12-25 ans) prises dans l'engrenage de la prostitution. L'organisme va maintenir sa présence dans les milieux naturels et institutionnels des jeunes filles à risque ou déjà actives dans des activités criminelles, tout en ajoutant des lieux à explorer. Cette année sera une année charnière pour plusieurs des jeunes filles rencontrées depuis le début de ce projet, car elles vont atteindre la majorité. Les conséquences des délits sont plus grandes lorsque l'on atteint l'âge de 18 ans. Le travailleur de rue pourra les aider à faciliter la transition vers la vie adulte. Par ailleurs, un partenariat avec le SQUAT Basse-Ville devrait se mettre en branle au cours de la prochaine année.
    Visitez le site Internet
    46 388 $
    Regroupement Action Prévention Jeunesse des Laurentides Travail de proximité : Québec L'organisme veut consolider la présence de travailleurs de rue dans les secteurs Saint-Rodrigue et Des Jésuites du secteur Charlesbourg. Les travailleurs vont poursuivre la création de liens avec les jeunes exposés à divers facteurs de risque liés à la délinquance. En prenant appui sur les liens crées dans les milieux de vie des jeunes et en utilisant diverses stratégies (information, écoute, soutien, échanges, références, accompagnement, activités, projets, etc.), les travailleurs de rue renforceront les facteurs de protection des jeunes dans les différentes sphères de leur vie (relations avec les pairs et la famille, parcours scolaire et socioprofessionnel, etc.), de manière à prévenir ou à réduire les divers risques associés à l'adoption de comportements délinquants. Le renforcement des partenariats avec les divers acteurs communautaires et institutionnels développés depuis les débuts du projet contribue à soutenir les personnes en difficulté du milieu grâce au réseau mis en place par les travailleurs de rue.
    Visitez le site Internet
    50 000 $
    Répit Jeunesse Travail de proximité : Victoriaville L’organisme souhaite procéder au recrutement d’un travailleur de rue additionnel afin de répondre aux besoins suivants : assurer une présence continue dans la rue et contrer les bris de services ou les risques de bris de service qui menacent l’organisme; augmenter le nombre et la qualité des accompagnements qui représentent des moments privilégiés pour tisser des liens et favoriser la collecte d’informations pertinentes; documenter plus à fond diverses réalités et permettre à l’organisme d’agir en prévention plutôt qu’en perpétuelle situation d’urgence.
    Visitez le site Internet
    35 000 $
    Réseaux d’entraide des Appalaches Travail de proximité : Thetford Mines L'organisme souhaite poursuivre les actions débutées en 2015-2016, c'est-à-dire celles visant à diminuer les effets négatifs chez le jeune délinquant par le biais d'interactions positives, tout en respectant son rythme, sa réalité et selon les divers contextes rencontrés. Le travail de concertation pour contrer les effets dévastateurs des comportements délinquants des jeunes à risque de 12 à 25 ans, ainsi que les effets de la négligence familiale, se continuera. L'organisme va continuer d'offrir différents types de soutien personnalisé et des programmes d'aide pour contrer ou atténuer les effets négatifs de la délinquance juvénile. Par ailleurs, pour l'année 2017-2018, l'organisme souhaite accroître la prévention de la consommation des drogues dures en identifiant et en ciblant les lieux de consommation ainsi que les risques associés à la vente. 10 000 $
    Ressource alternative des jeunes de Bellechasse Travail de rue L'organisme vise une continuité dans ses actions entamées au cours des dernières années, car les résultats de ses actions permettent une prise de contact efficace avec les jeunes susceptibles d'adopter des comportements délinquants dans la MRC de Bellechasse. Les principaux problèmes de délinquance recensés sont les délits contre les biens, les actes de violence contre les personnes, les infractions liées aux drogues et les infractions relatives à la conduite de véhicules. Par ailleurs, l'organisme souhaite rester à l'affût de différentes opportunités afin d'élargir son potentiel d'intervention.
    Visitez le site Internet
    41 140 $
    Rue Action Prévention Jeunesse Travail de rue dans Ahuntsic-Est Le projet de RAP-Jeunesse, " Travail de rue dans Ahuntsic-Est ", participe à la création d'une zone d'influence positive auprès des jeunes à risque de délinquance, afin de prévenir celle-ci. Intervenant, plus particulièrement dans le secteur Est du quartier, le travailleur de rue travaille aussi à la création de liens avec des jeunes à risque de victimisation. Les jeunes se verront offrir un environnement stimulant et sécurisant qui les valorisera dans leur communauté et qui collaborera à la réalisation de leurs possibles. Par ce projet, l’organisme souhaite assurer une pérennité de ses actions et maintenir deux ressources de proximité dans le quartier Ahuntsic.
    Visitez le site Internet
    37 470 $
    Service de travail de rue de Chicoutimi Travail de proximité : Chicoutimi Le financement va permettre de maintenir en poste deux travailleurs de proximité afin de continuer d'augmenter les facteurs de protection chez les jeunes de 12 à 25 ans à risque. Ils vont maintenir et développer les contacts avec les jeunes vivant en milieu urbain ou rural. Les deux volets de l'intervention seront la prise de contact « à pied » et celle avec l'unité mobile. Cette présence dans les milieux de vie des jeunes va permettre d'établir et de renforcer les liens de confiance et de faciliter l'accompagnement et l'orientation vers les services spécialisés. 45 328 $
    Spectre de rue inc. Travail de rue : Ville Marie L'embauche d'un travailleur de rue va permettre d'agrandir l'équipe de travailleurs de rue de l’organisme et d'intervenir exclusivement auprès des jeunes qui transitent par Ville-Marie, y travaillent ou y habitent. Le travail de rue permet de faire le pont pour amener les jeunes au programme TAPAJ (réinsertion à l'emploi) et aux organismes partenaires. Ce travailleur de rue jeunesse va permettre à l'organisme de mieux investir le milieu des gangs de rue, de faciliter l'intégration des jeunes au programme TAPAJ et aux organismes partenaires, et de diminuer la criminalisation.
    Visitez le site Internet
    41 637 $
    SQUAT Basse-Ville Travail de proximité : Québec Le projet vise à maintenir en poste le travailleur de rue du SQUAT Basse-Ville. L'organisme va pouvoir continuer de développer les liens qu'il entretient avec les jeunes de 12 à 25 ans à risque de délinquance.
    Visitez le site Internet
    33 230 $
    Table de quartier l’Engrenage de Saint-Roch Vie de parvis Le travailleur de proximité du projet Vie de parvis vise à favoriser la cohabitation harmonieuse dans le quartier Saint-Roch en soutenant la création de liens entre les différents groupes et acteurs du quartier, notamment les personnes marginalisées. Il vise également à soutenir leur participation à différents projets en les référant vers les ressources adéquates du milieu. Le projet renforce les facteurs de protection auprès des jeunes de 12 à 25 ans : soutien et référence vers les ressources adéquates, soutien à la communauté dans le développement d'une cohabitation harmonieuse, proposition de projets structurants permettant aux jeunes de trouver un encadrement dans leur communauté et de tisser des liens avec des adultes significatifs, etc., ceci afin de contrer les différents facteurs de risque (consommation, pauvreté, délinquance associée, etc.).
    Visitez le site Internet
    25 655 $
    Tandem-Jeunesse Entente de services en travail de proximité pour le territoire du KRTB Ce projet s'inscrit dans la poursuite du travail des dernières années en prévention de la délinquance auprès des jeunes de 12 à 25 ans dans le secteur du KRTB (Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques). Le financement permet de couvrir une partie du salaire des travailleurs de rue répartis dans quatre MRC. Ces travailleurs établissent des relations significatives avec les jeunes, permettant ainsi une discussion sur les sujets qui les intéressent. Ils assurent une présence régulière et constante dans le milieu pour servir de repère positif et pour réduire la marginalisation et l'exclusion sociale. Ils incitent les jeunes à adopter et à maintenir des comportements sécuritaires et non abusifs en matière de santé mentale et physique. Enfin, ils effectuent des actions à caractère informatif, préventif et éducatif tant auprès des jeunes que de leur milieu.
    Visitez le site Internet
    50 000 $
    Trame d’actions et d’initiatives concertées (T.R.A.I.C.) Jeunesse Travail de proximité : Québec L'organisme souhaite poursuivre la mise en place du travail de rue sur le territoire de La Cité-Limoilou afin d'améliorer l'offre de services dans cet arrondissement de la Ville de Québec. Les liens de confiance développés avec les jeunes l'an dernier pourront être maintenus et développés.
    Visitez le site Internet
    24 820 $
    Travail de rue action communautaire Travail de rue dans Lachine Est L’aide financière octroyée va permettre l’implantation du travail de rue à Lachine afin d’entrer en contact avec les jeunes de 12 à 25 ans à risque de délinquance. Le projet est basé sur une approche de proximité avec les milieux de vie des jeunes en rupture. L’approche se veut volontaire et confidentielle. C’est aussi une approche systémique qui se bâtit à travers deux réseaux principaux : celui de la rue en soi, ainsi que celui de la communauté, afin de faire le pont et de permettre une réinsertion pour les jeunes visés.
    Visitez le site Internet
    22 322 $
    Travail de rue action communautaire Travail de rue dans Saint-Pierre Le projet est basé sur l'approche de proximité dans les milieux de vie des jeunes en rupture. L'approche se veut volontaire et confidentielle, et se bâtit à partir de deux réseaux : celui de la rue et celui de la communauté, afin de construire un pont avec les jeunes et de faciliter une réinsertion dans la communauté. Le projet vise à maintenir la présence d'un travailleur de proximité auprès des jeunes à risque de 12 à 25 ans afin de prévenir la criminalité et de créer un réseau de partenariat avec les organismes communautaires et institutionnels. Tout le travail investi dans le quartier Saint-Pierre devrait être bénéfique pour l'organisme, car la travailleuse de rue à réussi à s'intégrer dans des milieux jamais investis dans le passé par l'organisme. Il y aura certainement une incidence sur un nombre grandissant d'actions posées par la travailleuse de rue qui aura su consolider et créer plus de liens auprès des 12-25 ans.
    Visitez le site Internet
    29 520 $
    Travail de rue action communautaire Travail de rue dans le Sud-Ouest Le projet est basé sur l'approche de proximité dans les milieux de vie des jeunes en rupture. L'approche se veut volontaire et confidentielle, et se bâtit à partir de deux réseaux : celui de la rue et celui de la communauté, afin de construire un pont avec les jeunes et de faciliter une réinsertion dans la communauté. Le projet vise à maintenir la présence d'un travailleur de proximité auprès des jeunes à risque de 12 à 25 ans afin de prévenir la criminalité et de créer un réseau de partenariat avec les organismes communautaires et institutionnels. Ce financement va permettre de maintenir en place une ressource en travail de rue dans l'arrondissement Le Sud-Ouest. De nouveaux lieux seront investis afin de prendre contact avec un plus grand nombre de jeunes à risque des quartiers du Sud-Ouest (Verdun, Pointe-Saint-Charles, Saint-Henri et Ville Émard/Côte-Saint-Paul).
    Visitez le site Internet
    44 304 $
    Travail de rue le Trajet Travail de proximité : Terrebonne L'organisme désire maintenir un poste de travailleuse de rue afin de prendre contact spécifiquement avec des jeunes filles et d'augmenter leurs facteurs de protection. De plus, cela va permettre d'élargir le territoire couvert et de répondre aux besoins grandissants des jeunes de Terrebonne. 44 262 $
    Un itinéraire pour tous Jeunesse en action Montréal-Nord Réalisé par un organisme très présent au sein du quartier Montréal-Nord et reconnu auprès de la population, ce projet permet de mettre en place des actions sociales pour consolider les stratégies jeunesse et pour répondre aux attentes et aux besoins du milieu. L'organisme continuera de développer des conditions favorables à l'épanouissement des jeunes, de faire de la prévention auprès des jeunes à risque et de les outiller pour qu'ils améliorent leur qualité de vie grâce au maintien de l'équipe en place. Le travail de proximité permet à l'équipe jeunesse de développer des liens et de mieux cibler les besoins et les problématiques des jeunes. Par ailleurs, Un itinéraire pour tous représente pour de nombreux jeunes un lieu d'accueil qui leur évite de se retrouver à flâner dans les espaces publics.
    Visitez le site Internet
    30 000 $
    YMCA du Québec (établissement centre-ville) Premier arrêt Premier Arrêt joue un rôle primordial dans la prévention de l'itinérance et de la criminalité dans le secteur centre-ville et ce, depuis maintenant plus de 18 ans. Étant donné l'augmentation des demandes et la hausse des besoins dans le milieu de la gare, le financement d'un poste de travailleur de milieu qui sera affecté au travail d'« outreach » à l'extérieur viendra combler un besoin au sein de l'organisme. L’organisme cible les jeunes vulnérables qui se trouvent dans le secteur Ville-Marie.
    Visitez le site Internet
    36 882 $
    Total 2 000 000 $