Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique
Navigation Recherche

Projets subventionnés en prévention de la criminalité 2011-2012

Retour au bilan des projets subventionnés

Les subventions proviennent du Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité dont la thématique était : La prévention de la délinquance chez les jeunes.

Ville de Montréal
OrganismeProjetDescriptionSubvention
Action Jeunesse de l'Ouest de l'Île (AJOI) L'aut' gang - South Side Le projet L'Aut'gang - South Side propose de rejoindre les jeunes du sud de l'ouest de l'Île de Montréal par le travail de rue, des activités de loisirs, en plus de mettre l'accent sur la concertation entre les organismes du milieu et de miser sur la complémentarité des services offerts. Établi dans un milieu considéré comme bien nanti, l'organisme a bien ciblé les milieux les plus à risque et la clientèle la plus vulnérable de développer des comportements délinquants.50 000 $
Centre des jeunes Saint-Sulpice Programme de développement d’influence positive de milieu (phase III) Avec l'embauche d'un intervenant psychosocial, ce projet implique une dizaine de jeunes des HLM Saint-Sulpice dans des activités prosociales. Ces jeunes adultes seront formés et encouragés à jouer leur rôle d'aînés auprès des plus jeunes et à devenir ainsi des leaders positifs. Ils recevront une formation pour notamment devenir des leaders, mener à bien des projets, assumer un rôle d'administrateur et/ou d'animateur et concevoir un projet fédérateur pour l'animation du quartier. Également, l'organisme prévoit mettre de l’avant la médiation sociale dans le secteur.45 000 $
Club garçons et filles de LaSalle Unité d'animation et d'intervention mobile La Van (phase IV) Le Club garçons et filles de LaSalle entend poursuivre son travail auprès des jeunes de l'arrondissement de LaSalle en maintenant les activités de l'unité mobile « La Van » qui sillonne le secteur afin d'offrir aux jeunes une présence significative, des conseils et du soutien. L'organisme approfondira ses liens avec les acteurs de la communauté afin d'améliorer, de façon constante, les services offerts aux jeunes.36 000 $
Dopamine C qui ta gang? (phase IV) L'objet du projet est d'assurer la présence d'un travailleur de rue auprès des jeunes du quartier Hochelaga-Maisonneuve et d'un travailleur de milieu dans les HLM Hochelaga et Boyce-Viau, de manière à intervenir dans les milieux de vie des jeunes. De nombreux jeunes du quartier sont désœuvrés et flânent autour des HLM, des parcs, des écoles et des stations de métro, trouvant peu d'activités positives. Ces adolescents ont également peu de modèles positifs auxquels s'identifier dans leur milieu familial. Ces conditions font en sorte que ces jeunes sont vulnérables et à risque d'adopter des comportements délinquants. Porté par 3 organismes du milieu, soit Dopamine, GCC La Violence et CJBV, l'objectif du projet est d'établir une action englobante et systémique afin d'agir sur les facteurs de risque et de protection liés à la délinquance des jeunes, en leur offrant des activités permettant à favoriser leur développement.75 000 $
Maison des jeunes par la Grand'porte Choisis ta vie avec ta gang! La Maison de jeunes Par la Grand'Porte prévoit embaucher 2 travailleurs terrain pour rejoindre les jeunes du quartier Saint-Michel, secteur nord René-Goupil. Diverses activités sportives et culturelles seront également organisées ainsi que des ateliers de prévention portant notamment sur la toxicomanie, les droits et les responsabilités, les différentes formes de violence, l'intimidation, le phénomène des gangs, les relations amoureuses, etc.40 000 $
Maison des jeunes de Saint-Léonard Équipe Saint-Léonard Par l'ajout de travailleurs de milieu, la Maison des jeunes de Saint-Léonard souhaite agir sur les facteurs de protection afin de minimiser l'impact de la présence de gangs de rue sur les territoires contigus à l'arrondissement de Saint-Léonard. Cette stratégie permettra d'intégrer des milieux non couverts telles les écoles primaires et secondaires anglophones de l'arrondissement. Les travailleurs de milieu, en plus d'assurer une présence dans les parcs, aux abords des écoles secondaires, près des commerces, etc., pourront diriger les jeunes vers les ressources appropriées, agir en tant que médiateurs et les sensibiliser à différentes problématiques.45 000 $
Maison des jeunes L'Escalier de Lachine Le travail de milieu à Saint-Pierre En élaborant une offre de service spécifique aux jeunes de 8 à 12 ans, l'organisme et ses partenaires souhaitent encadrer ces jeunes afin d'éviter qu'ils adoptent des comportements délinquants. L'approche privilégiée mise sur la complémentarité des actions en vue de tout mettre en place pour créer un environnement favorable à l'épanouissement des jeunes. Les objectifs de ce projet sont donc d'accentuer l'intervention de milieu auprès des plus vulnérables et de leur famille, tout en renforçant les liens entre les acteurs du milieu afin d'obtenir une meilleure coordination des interventions jeunesse et d'ancrer celle-ci dans la réalité du milieu.76 000 $
Maison de transition de Montréal Reprendre en main son quartier (phase V) Ce projet veut contribuer au développement d’un environnement communautaire moins criminogène pour les jeunes du quartier nord-est de Montréal-Nord. Comme nous le rappelle l’émeute de 2008, ce quartier est aux prises avec différentes problématiques de nature à susciter des comportements délinquants chez les jeunes qui y résident. C’est à l’ensemble des facteurs de risque et de protection qu’il faut s’attaquer à la fois, d’où l’importance d’une action intégrée sur le terrain où chacun apporte sa contribution spécifique. Tandem Paix et Sécurité Montréal-Nord entend agir ici surtout sur les facteurs de risque et de protection se situant à l’échelle de cette communauté. Par ses liens étroits avec le Comité des citoyens pour la paix et la sécurité, il entend aussi agir sur les facteurs de protection relatifs aux caractéristiques personnelles et aux groupes de pairs des jeunes de ce quartier.40 000 $
Maison d'Haïti Encadrement des jeunes de Saint-Michel : une prévention contre la violence, une action pour la sécurité de tous (phase IV) L'organisme souhaite poursuivre un projet financé par le Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité depuis 2008-2009. Ce projet consiste à embaucher 4 intervenants pivots qui interviennent auprès des jeunes dans les parcs, les rues et les écoles en plus de leur offrir diverses activités sportives et culturelles ainsi que des ateliers de sensibilisation sur des thèmes qui les rejoignent.70 000 $
Projet Ado Communautaire en Travail de rue (PACT de rue) Prévenir l'adhésion aux gangs de rue : Travail de rue Rosemont/Saint-Michel L'organisme PACT de rue envisage d'engager un troisième travailleur de rue dans le quartier Saint-Michel pour couvrir le secteur sud et un travailleur de rue dans le quartier Rosemont pour intervenir auprès des jeunes dans ces deux arrondissements. Ces travailleurs de rue participeront aux tables locales de concertation jeunesse et la direction participera, dans chaque secteur, à un comité de suivi composé d'un représentant policier, d'un représentant de la table locale de concertation et d'un représentant de la ville.40 000 $

Rue action préventive (RAP) jeunesse

Influençons positivement nos adolescents et jeunes adultes Le projet consiste à poursuivre le travail de rue effectué dans le secteur Bordeaux-Cartierville depuis 2 ans et à offrir des ateliers de prévention (toxicomanie, violence dans les relations amoureuses, infection transmissibles sexuellement et par le sang) dans les classes de 1re et de 4e secondaire. Un soir par semaine, le travailleur de rue organise une activité sportive avec les jeunes. De par sa présence et sa disponibilité, le travailleur de rue offre de l'écoute, des conseils40 000 $

Travail de rue / Action communautaire (TRAC)

Travail de rue dans le Sud-Ouest : prévenir la criminalité chez les jeunes  Ce projet de travail de rue allie se démarque par une une capacité d’orienter les jeunes rejoints vers les ressources appropriées et la volonté de leur faire vivre des expériences significatives par l'organisation d'activités spéciales. Il s'inscrit dans une logique de mobilisation des partenaires et de concertation afin de responsabiliser le milieu face aux problèmes existants et de trouver des solutions durables. Il offre également une aide personnalisée aux jeunes les plus marginalisés du sud-ouest grâce au travail de rue.45 000 $
Un itinéraire pour tous Jeunesse en action Montréal-Nord L'organisme Un itinéraire pour tous offre aux jeunes du secteur nord-est de Montréal-Nord des activités variées après l'école et en dehors des périodes d'activités scolaires. Le projet « Jeunesse en action Montréal-Nord » vise le maintien d'un poste d'agent de liaison jeunesse et l'ajout d'un intervenant jeunesse, afin de bonifier les activités offertes aux jeunes fréquentant l'organisme et d'offrir des services d'accompagnement à la fois aux intervenants et aux jeunes en difficulté.31 000 $
Autres villes ou régions ciblées
OrganismeProjetDescriptionSubvention
Maison des jeunes Châtelois (Ville de Châteauguay) Travail de proximité Le projet consiste à mettre en place deux ressources spécialisées en travail de proximité afin de créer des liens significatifs avec les jeunes qui fréquentent la rue, les lieux publics, les parcs, les bars et aussi les écoles et certains organismes. On vise à les sortir de la rue, à les accompagner et à les diriger vers des ressources appropriées au besoin. Il y a plusieurs objectifs dans ce projet, desquels découlent une foule d'activités, dont la sensibilisation au phénomène des gangs, l’organisation de compétitions sportives diverses, un concours de murales (graffitis), une cuisine collective pour jeunes, un voyage humanitaire et enfin la concertation entre les organismes.30 000 $
Groupe communautaire Deschênes (Ville de Gatineau) La communauté d'Aylmer, avec ses jeunes, contre la criminalité Le projet consiste à poursuivre la variété d'activités rejoignant tant les jeunes que les intervenants, les parents et la population en général soit : 1) diverses activités culturelles (théâtre), récréatives et sportives à des jeunes provenant d'un milieu défavorisé; 2) des rencontres de jeunes de milieux différents (anglophones et francophones); 3) des activités de sensibilisation des parents et de la population en général sur le phénomène des gangs; 4) implanter le projet Pacifique dans une école; 5) impliquer les personnes retraitées dans des projets de prévention de la criminalité et 6) soutenir le développement et l'implantation d'un projet rassembleur et innovateur dans un quartier en particulier.54 000 $
Macadam Sud (Ville de Longueuil) Symbiose entre le Travailleur de Rue et le Travailleur de Milieu : Espace-Jeunes Macadam Sud souhaite augmenter leur rayon d'action afin de rejoindre le plus de jeunes à risque possible. Son intervention mise sur la complémentarité entre l'intervention personnalisée du travailleur de rue et les activités visant le renforcement des facteurs de protection effectuées au sein d'un centre pour jeunes. Les objectifs du projet sont de rejoindre les jeunes à risque de développer des comportements délinquants, de favoriser leur intégration dans la communauté, d'agir sur les facteurs de protection et d'offrir des solutions de rechange à la consommation de drogues et d'alcool et au mode de vie délinquant. Plusieurs activités sportives et culturelles sont offertes de même que des ateliers de sensibilisation.50 000 $
Coalition sherbrookoise pour le travail de rue (Ville de Sherbrooke) Travail de rue : au centre de la prévention de la délinquance Grâce à l'ajout de travailleurs de rue dans le secteur Centre-sud de Sherbrooke, l'organisme souhaite consolider son offre de services auprès des jeunes. La coordination entre l'unité mobile Macadam J et les différents travailleurs de rue aura pour objectifs d'agir directement sur les facteurs de risqué liés à la délinquance, de faire le lien entre les différents milieux de vie des jeunes, de les diriger au besoin vers les ressources appropriées et d'assurer une présence là où le réseau de soutien est absent.44 000 $
Évasion St-Pie X (Ville de Québec) Agir ensemble pour renforcer les facteurs de protection des jeunes des quartiers défavorisés de la Ville de Québec L'objectif de ce projet est de renforcer les facteurs de protection dans les milieux où les facteurs de risque liés à la délinquance sont très présents. En partenariat avec le Projet intervention prostitution Québec et TRAIC Jeunesse, Évasion Saint-Pie X souhaite offrir un service de travail de rue dans des milieux non couverts de la basse-ville de Québec, de Limoilou et de Vanier. Une démarche d'observation des milieux est prévue à cet effet. De plus, ces organismes sont alliés avec l'OMHQ et le CSSS de la Vieille-Capitale afin d'être en mesure de créer un filet de protection solide pour les clientèles vulnérables et/ou marginalisées rejointes par leur intervention de travail de rue.56 000 $
La maison des jeunes de Les Saules et de Lebourneuf inc. (Ville de Québec) Filet de protection en prévention de la délinquance dans Vanier, Duberger, Les Saules et Lebourneuf Le projet vise à développer un filet de protection pour les jeunes de 11 à 25 ans plus particulièrement à risque d’adopter des comportements délinquants. Ce filet de protection prend la forme de liens significatifs entre les jeunes et des intervenants de proximité, eux-mêmes en lien avec les ressources jeunesse de nos secteurs. Les intervenants travaillent en première ligne auprès d’une clientèle non rejointe par les services traditionnels, et accompagnent les jeunes dans leur cheminement personnel, dans le respect du rythme et des objectifs de ceux-ci. Par leur approche, les intervenants de proximité sont susceptibles de renforcer les facteurs de protection les plus déterminants (développement de liens significatifs, accès à une alternative, développement d’habiletés et obtention de reconnaissance). Ce faisant, ils travaillent à la fois en prévention, en accompagnement individualisé et en réduction des méfaits. Les milieux couverts sont les espaces publics, les écoles, les bars et les organismes partenaires dans les secteurs de Vanier, Duberger, Les Saules et Lebourgneuf.41 000 $
Les Oeuvres de la Maison Dauphine inc. (Ville de Québec) Prévenir les comportements délinquants chez les jeunes en agissant sur les facteurs de risque et de protection L'organisme prévoit embaucher un travailleur de rue additionnel pour intervenir auprès des jeunes à risque d'adopter des comportements délinquants dans l'arrondissement La Cité-Limoilou. En sus de leur travail d'intervention, les travailleurs de rue organiseront différentes activités (sportives et culturelles) après avoir identifié leurs besoins. Également, l'organisme souhaite améliorer les relations entre les jeunes, la police et les autres intervenants en organisant des activités communes, une vidéo ainsi qu'une journée portes ouvertes pour la police et les intervenants concernés.60 000 $
Regroupement Action Prévention Jeunesse des Laurentides (Ville de Québec) Jeunes en rupture et communauté L'organisme souhaite ajouter un travailleur de rue pour recréer ou renforcer le lien entre les jeunes en rupture sociale et la communauté. Le projet vise à offrir une présence significative dans les milieux de socialisation des jeunes, à développer des liens de confiance avec les jeunes, à aider les jeunes à prévenir et dénouer des impasses liées aux difficultés familiales, scolaires, relationnelles et judiciaires, à soutenir les jeunes dans leurs efforts d'intégration, à augmenter les facteurs de protection des jeunes face aux risques d'adopter des comportements délinquants, à intervenir sur les attitudes autodestructrices et à freiner l'escalade de la violence. L'organisme travaille aussi en collaboration avec la Maison des jeunes l'Intégrale, le CSSS de Québec-Nord et la Table d'actions préventives jeunesse.33 000 $
L'Avenue Justice alternative (Région de Lanaudière) Projet Dominos Ce projet de mobilisation du milieu vise la compréhension du phénomène des gangs de rue dans la région de la MRC de L’Assomption et de son évolution sur ce territoire. Les activités de sensibilisation auprès des jeunes du primaire et du secondaire sont axées sur les préoccupations du milieu. Ce projet cherche aussi à former le plus d'intervenants possible au phénomène des gangs et à sensibiliser les parents. La phase IV du projet vise à consolider les acquis au cours des trois années précédentes. À cet effet, l'objectif général a été redéfini ainsi : Maintenir les efforts déployés en matière de mobilisation des partenaires concernés par les groupes ou gangs criminels et entretenir la concertation. Les comités mis en place poursuivront leurs activités en plus d'ajouter de nouveaux partenaires.55 000 $
Société de criminologie du Québec (Ville de Laval) Prévention - Réseautage Laval Le projet comprend deux axes : le premier s'adresse aux jeunes de Laval et vise à déployer une «action terrain» auprès des jeunes à risque de faire partie d'un gang, et ce, dans trois milieux lavallois jugés à risque. Un intervenant, en collaboration avec trois organismes du milieu dont deux maisons de jeunes et le Bureau de consultation jeunesse, réalisera un sondage auprès des jeunes à risque pour connaître leurs besoins et intérêts dans le but d’élaborer un programme d'activités fait pour et par les jeunes visés. Un second axe visera à assurer la cohérence au sein des intervenants jeunesse de Laval. Pour ce faire, des activités de formation et de promotion des services offerts aux jeunes de Laval seront faites auprès des membres de la Table gang de rue de Laval afin d'assurer une action concertée de la part des différents intervenants concernés auprès des jeunes. De plus, l'organisme demandeur assumera la coordination de la Table gang de rue de Laval.58 000 $
Centre d'Intervention-Jeunesse des Maskoutains Travail en milieu : au coeur de la MRC Le Centre d'intervention jeunesse des Maskoutains, surtout actif dans la ville de Saint-Hyacinthe, souhaite assurer une présence plus assidue auprès des jeunes des municipalités. L'embauche de travailleurs de rue permettra à l'organisme de rejoindre des jeunes présentant des facteurs de risque liés à la délinquance. Ainsi, les objectifs du projet sont de rejoindre les jeunes de ce milieu, d'agir en renforçant les facteurs de protection, d'améliorer le continuum de services offerts dans la région en misant sur la concertation et d'offrir aux jeunes des solutions de rechange au mode de vie délinquant.45 000 $
Groupe Action Jeunesse de Charlevoix Travail de milieu Charlevoix étant une région rurale, les activités et les services sont moins accessibles, surtout en période estivale. Les jeunes étant laissés seuls, ils posent davantage de gestes de violence, de vandalisme, de délinquance, ils consomment et flânent. Le travail de milieu permet de travailler sur les facteurs de risque et de protection tels que le sentiment d’insécurité dans la région, les relations sociales, le renforcement social, le sentiment d’appartenance à la communauté. Le travail de milieu s’effectue dans les municipalités de Baie-Saint-Paul, Clermont et La Malbaie, dans la région de Charlevoix auprès d'une clientèle âgée entre 10 et 25 ans. L'activité première est de circuler, à pied dans les rues, afin d’entrer en relation avec les jeunes, de créer un lien significatif et de voir leurs besoins particuliers. Par la suite, l'organisme prévoit faire des activités de prévention.31, 000 $
Tandem-Jeunesse Entente de services en travail de proximité pour le territoire K.R.T.B. Ce projet s'insère dans une entente globale régionale. Il vise essentiellement la prévention des actions à caractère délinquant, auprès des jeunes de 12 à 30 ans, dans la région de Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et les Basques (K.R.T.B.). Les travailleurs et travailleuses de rue établiront une relation significative avec les jeunes. Ils exerceront une présence régulière et continue dans le milieu pour servir de repère positif et réduire la marginalisation et l'exclusion sociale. Ils sensibiliseront les jeunes à adopter et à maintenir des comportements sécuritaires et non abusifs en regard de leur santé mentale et physique; et effectueront des actions à caractère informatif, préventif et éducatif tant auprès des jeunes que de leur milieu. Ils feront connaître aux jeunes et démystifieront les ressources existantes dans leur milieu qui seraient aptes à répondre à leurs besoins. Finalement, ils participeront aux tables de concertation du milieu (COSMOSS, toxicomanie, santé mentale, etc,) et effectueront des rencontres individuelles avec les intervenants pouvant offrir des services aux jeunes.60 000 $