Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique
Navigation Recherche

Projets subventionnés en prévention de la criminalité 2008-2009

Retour au bilan des projets subventionnés

Les subventions proviennent du Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité dont la thématique était : La prévention de l'adhésion des jeunes aux groupes ou gangs criminels.

Ville de Montréal
Organisme Projet DescriptionSubvention
Centre des jeunes Boyce-Viau C qui ta gang?

L’objectif de ce projet est d’établir une action englobante et systémique visant la prévention auprès des jeunes du quartier Hochelaga-Maisonneuve à risque d’adhérer aux groupes et aux gangs criminels. Plus spécifiquement, l’organisme vise à :

  1. joindre les jeunes à risque ainsi que leur famille pour leur offrir un soutien d’intervention adapté à leurs besoins;
  2. aider les jeunes à développer et à utiliser leur esprit critique face aux réalités de la criminalité;
  3. maintenir et bonifier des liens de partenariat étroit pour être des intervenants significatifs et cohérents;
  4. documenter le phénomène de gangs criminels présents afin de prévenir l’enracinement des gangs de rue.
40 000 $
Club garçons et filles de LaSalle Unité d'animation et d'intervention mobile (phase II) Ce projet consiste à effectuer un travail de proximité auprès de jeunes à risque de l’arrondissement LaSalle âgés de 12 à 18 ans , par l’entremise d’une unité mobile d’intervention. Les jeunes ont la possibilité d’exprimer leurs attentes et de proposer des solutions de rechange aux gangs de rue, à l’alcool, à la drogue, à la cigarette et au sexe. Les intervenants pourront orienter les jeunes dans le besoin vers les ressources adéquates.20 000 $
Conseil national des citoyens et citoyennes d'origine haïtienne (CONACOH) Stratégie concertée pour la prévention de l'adhésion des jeunes aux groupes ou aux gangs criminels Le CONACOH a publié en juin 2007 les États généraux de la communauté haïtienne en vue de promouvoir un plan stratégique d’intervention et le développement de la communauté dans divers domaines d’activité, y compris des activités de prévention et de l’adhésion des jeunes aux gangs de rue. Le requérant et ses partenaires souhaitent aider les jeunes et leurs parents à acquérir des habiletés sociales par des ateliers, des conférences, le Web, des capsules et de la formation de leaders positifs dans les écoles et organismes pour en arriver à mieux intervenir auprès de leurs pairs.35 000 $
Équipe RDP Intégration des jeunes à risques du quartier de Rivière-des-Prairies Équipe RDP poursuit son projet d’intervention débuté en 2005. Ce projet vise le développement d’activités dans le but de prévenir l’adhésion des jeunes aux groupes ou aux gangs criminels en mettant à la disposition des milieux scolaires, institutionnels et communautaires des intervenants en animation, en intervention et en accompagnement. L’organisme veut poursuivre les démarches visant la sensibilisation, l’animation, l’implication et la prise en charge des jeunes de la communauté haïtienne. Il vise également à consolider le partenariat développé avec le milieu par l’adaptation et l’élaboration de structures d’aide et de soutien aux jeunes de la communauté haïtienne. On entend encore poursuivre une approche spécifique à l’intention des jeunes expulsés de l’école. 100 000 $
Maison de transition de Montréal inc. Reprendre en main son quartier (phase II) Ce projet s’inscrit dans la continuité d’une démarche amorcée en 2007-2008, mais il souhaite en élargir la portée et se préoccuper de deux secteurs « plus à risque » de Montréal-Nord. Par ailleurs, ce projet se veut complémentaire des actions menées par d’autres acteurs qui sont plus directement concernés par le phénomène des gangs dans les quartiers visés et orientées davantage vers une prévention de type développement social. Ainsi, pour 2008-2009, il poursuit comme objectif général de diminuer le sentiment de vulnérabilité et le niveau réel de vulnérabilité face au phénomène des gangs des citoyens des quartier visés de Montréal-Nord (quartier nord-est de l’arrondissement Montréal-Nord et quartier limitrophe aux rues Pelletier et Garon de l’arrondissement Montréal-Nord) en les aidant à se réapproprier leur milieu de vie. Parmi les activités prévues figure la diffusion d’un message de promotion de la paix et de la sécurité, des activités d’information, d’éducation et de formation, l’organisation de marches exploratoires et d’activités de représentation, la participation à l’animation ou l’animation d’activités et d’événements de même que la participation à l’organisation ou l’organisation d’activités et d’événements.115 000 $
Maison d'Haïti Encadrement des jeunes de Saint-Michel : une prévention contre la violence, une action pur la sécurité de tous Afin de prévenir la violence des gangs et combattre le sentiment d’insécurité, une équipe d’intervenants pivot et des jeunes patrouilleurs de rue assurent la sécurité aux abords des écoles, dans les parcs et les rues du secteur nord-ouest de Saint-Michel. Par la médiation, ils font la promotion de la gestion pacifique des conflits. De plus, ils encadrent les jeunes par de l’animation de rues et des activités de loisirs se déroulant dans un milieu sécuritaire. Le projet, qui s’adresse principalement aux jeunes Québécois d’origine haïtienne et des différentes communautés ethnoculturelles, tente de répondre aux besoins identifiés par eux lors de consultations : Manque de sécurité dans les rues, manque d’activités sportives, culturelles et de loisir organisées dans des lieux sécuritaires et manque de rapprochement entre les jeunes et le milieu.70 000 $
Mouvement Jeunesse Montréal-Nord Gangs de rue et insertion des jeunes marginalisés dans la communauté : une affaire de tous L’objectif principal de ce projet est de prévenir le phénomène des gangs de rue et ses effets, en ouvrant un débat plus large sur la place des jeunes dans Montréal-Nord, y compris celle des jeunes « hors cadre » plus marginalisés en l’abordant d’un point de vue intergénérationnel. Le projet se déroulera en étapes, chacune étant consacrée à un secteur précis de Montréal-Nord, soit le nord-est, le centre et l’ouest, afin de couvrir l’ensemble du territoire et ses différents intervenants. Les activités porteront entre autres sur l’organisation et l’accompagnement de groupes et seront centrées sur la thérapie sociale (jeunes, adultes et groupe de pilotage).45 000 $
Prévention Notre-Dame-de-Grâce Travailleur de milieu
Secteur Montclair/Fielding Jeunes en santé (phase II)
En tenant compte du peu de ressources destinées aux jeunes durant l’été, surtout en soirée, ce projet vise la poursuite de la programmation débutée à l’été 2007 au Centre Walkley, et le développement plus en profondeur du cheminement social des jeunes de 14 à 25 ans, tout en leur assurant une structure d’encadrement « optimale ». Cette programmation consiste en l’embauche d’un travailleur de milieu afin de résoudre les problèmes liés à la flânerie, au jeu et à la consommation illégale d’alcool ou de drogues à l’extérieur, dans le secteur des rues Montclair, Walkley et Fielding, situées dans l’arrondissement de Notre-Dame-de-Grâce.20 000 $
Projet Ado communautaire en travail de rue (PACT) Travail de rue/Gangs de rue : un lien incontournable Par le maintien sur le terrain d’un travailleur de rue, le projet vise à assurer une présence continue dans les milieux de vie des jeunes du quartier Saint-Michel liés de près aux gangs de rue. Le travailleur de rue devra intervenir de manière à prévenir l’adhésion plus poussée des jeunes à un gang et à favoriser la désaffiliation de ceux déjà impliqués. Un évaluateur externe sera chargé de suivre les actions du travailleur de rue et de mettre au point des indicateurs d’impact.25 000 $
Autres villes ou régions ciblées
Organisme Projet DescriptionSubvention
Groupe communautaire Deschênes (Ville de Gatineau) Un petit pas pour notre secteur Le projet consiste à réaliser des activités de sensibilisation sur le phénomène des gangs de rue dans les trois districts du secteur d’Aylmer. Ces activités consistent en un forum de discussion, la réalisation d’une murale, la tenue d’activités sportives et récréatives, une journée de formation et la tenue de projets intergénérationnels avec les jeunes.20 000 $
Centre Défi-Jeunesse de Saint-François (Ville de Laval) Animation urbaine Le projet d’animation urbaine est structuré autour d’une animation à l’intention des jeunes qui ne participent pas aux activités offertes dans le quartier Saint-François à Laval. L’intervenant se définit comme un animateur urbain et travaillera en concertation avec les partenaires concernés dans le but de créer des liens significatifs avec les jeunes. Il ne vise pas l’intervention clinique, mais il jouera plus un rôle de modèle positif de proximité et amènera les jeunes à s’impliquer dans diverses activités.30 000 $
L'Oasis, unité mobile d'intervention (Ville de Laval) Connais-tu tes droits, les lois et les responsabilités face aux gangs? Ce projet vise à offrir aux jeunes lavallois plus à risque d’être attirés par le phénomène des gangs un lieu d’écoute, d’aide et de référence par des sorties plus ciblées de l’unité mobile d’intervention, dans d’autres secteurs habituellement non couverts et sur des plages horaires différentes. Par la distribution d’outils d’information sur les droits et responsabilités des jeunes, on vise à mieux équiper les jeunes en vue d’une éventuelle victimisation ou adhésion aux gangs.25 000 $
Coalition sherbrookoise pour le travail de rue (Ville de Sherbrooke) Réseau d'alliés pour la prévention de la criminalité La Coalition sherbrookoise pour le travail de rue agit auprès des jeunes de 12 à 17 ans vulnérables à la délinquance et à la criminalité. Ce projet permettra d’améliorer la concertation avec les organismes agissant auprès de cette clientèle. Grâce à des interventions régulières à bord de l’autobus MACADAM J et à l’organisation d’activités sportives, l’organisme vise à offrir des occasions aux jeunes de s’identifier à des regroupements positifs et constructifs favorisant un sentiment d’appartenance.75 000 $
Motivaction Jeunesse (Ville de Québec) Projet Intervention-concertation jeunesse et gangs de Québec Le projet Intervention-Concertation-Gangs est axé sur une initiative de mobilisation communautaire offrant aux jeunes en difficulté des activités de rechange visant à prévenir l’attrait des groupes ou gangs criminels. Il fonctionne par du travail de milieu réalisé dans les parcs et les écoles de Limoilou et de la basse-ville et privilégie le soutien au quotidien, le développement de l’estime de soi et l’accompagnement des jeunes pour une meilleure implication dans leur communauté, le tout en concertation avec les partenaires du milieu, dont trois écoles secondaires.80 000 $
La maison des jeunes de Les Saules et de Lebourneuf inc. (Ville de Québec) Filet de protection contre les gangs de rue Le projet vise à créer un filet de protection par la présence d’intervenants de proximité adultes et significatifs pour des jeunes à risque de tisser der des liens avec les groupes criminels émergents. Les intervenants de la maison des jeunes couvriront un territoire actuellement non desservi par leurs activités habituelles et pourraient agir jusque dans 4 quartiers dans les parcs, les écoles primaires et les bars (Duberger, Les Saules, Lebourgneuf et Vanier).60 000 $
Les oeuvres de la Maison Dauphine inc. (Ville de Québec) Déclique! Le promoteur veut créer les conditions pour que les jeunes en rupture sociale et affective qui fréquentent la rue s’attachent et s’intègrent à la communauté au lieu de s’affilier aux gangs criminels par un travail de milieu s’inscrivant en prévention secondaire et tertiaire. On veut créer des liens significatifs, gérer des crises psychosociales, répondre aux besoins fondamentaux (se nourrir, se vêtir, hygiène, santé), faire de l’accompagnement judiciaire, des activités ponctuelles thématiques et des projets spécifiques conçus par les jeunes.40 000 $
Patro Laval inc. (Ville de Québec) Gang + Ce projet s’adresse aux jeunes qui ne participent pas aux activités organisées par les organismes communautaires de la basse ville de Québec, plus spécifiquement Saint-Malo et Saint-Sauveur, par la présence d’intervenants du milieu significatifs qui travailleront dans des endroits stratégiques. On veut offrir aux jeunes la possibilité de participer et de s’impliquer à l’intérieur de milieux de vie stimulants et engageants. Par exemple, les organismes communautaires partenaires du projet pourraient offrir à ces jeunes la chance d’intégrer des équipes sportives ou prendre part à des projets de dépassement qui leur permettraient de relever des défis et connaître des succès.50 000 $
Réseaux d'entraide Amiante (Région de la Chaudière-Appalaches) Organisons la rue (phase IV du projet Travail de rue) Projet qui s’inscrit dans une large démarche de concertation et de réalisation d’actions concrètes visant à agir sur les conditions de vie des jeunes à risque ou en difficulté qui vivent à Thetford Mines.15 000 $
L'Avenue Justice alternative (Région de Lanaudière) La concertation, on y « gang » (phase II) Ce projet met l’accent en 2008-2009 sur la mise en place d’une structure d’échange d’information et de renseignements sur le phénomène des gangs dans la MRC de L’Assomption. Il vise aussi à sensibiliser et à former les intervenants, les parents et les jeunes de différentes écoles secondaires au phénomène des gangs.50 000 $
La maison des jeunes de Terrebonne (2003) (Région de Lanaudière) Concertation, action, prévention et sensibilisation Le projet vise à améliorer la concertation régionale dans la MRC Les Moulins au regard de la planification globale des actions effectuées par une multitude d’organismes soucieux d’intervenir sur la problématique des gangs de rue criminels. Il vise à réduire les facteurs de risque d’adhésion aux gangs et à freiner l’émergence des gangs dans la MRC Les Moulins. Le comité concertation gang déjà en place pourra ainsi prendre un nouvel élan.25 000 $
Projets d'intérêt national
Organisme Projet DescriptionSubvention
Maison de transition de Montréal inc. (Montréal) Formation en prévention du phénomène des gangs au Québec (phase IV) Formation offerte à différents intervenants des milieux scolaire, communautaire et policier afin de mieux comprendre le phénomène des gangs de rue pour pouvoir mieux intervenir auprès des jeunes.115 000 $
Fondation québécoise pour les jeunes contrevenants (Montréal) Sortie de secours Ce projet vise à consolider la mobilisation et l’action d’un réseau d’accompagnement engagé auprès des jeunes en processus de désaffiliation des gangs de rue.125 000 $
Maison des jeunes La Parenthèse (Québec) Réseau d’échange et d’information sur les gangs de rue criminels (phase IV) Ce projet vise à mettre en réseau la grande majorité des intervenants jeunesse de la région de la Capitale-Nationale afin de permettre une circulation rapide et efficace de l'information, de coordonner les initiatives intersectorielles et de favoriser l’établissement d'alliances entre les différents secteurs.70 000 $