logo Québec

Ministère de la Sécurité publique

Drogues et alcool

La consommation de drogues et d'alcool

L’adolescence est la période de ta vie où tu pourrais consommer de l’alcool ou des drogues pour la première fois. Quelle que soit la raison pour laquelle tu consommes, il est important que tu connaisses les risques et les conséquences liés à cette consommation.

La consommation de drogues et d’alcool est assez courante parmi les jeunes qui fréquentent l’école. En 2006, près de 60 % des jeunes du secondaire avaient consommé de l’alcool dans les 12 mois précédant le sondage sur les drogues et l’alcool de l’Institut de la statistique du Québec. C’était 30 % des jeunes du secondaire qui avaient pris de la drogue durant la même période. Ça veut donc dire que ce n’est pas tout le monde qui consomme. D’autant plus que seulement une minorité des jeunes du secondaire ont une consommation régulière (la fin de semaine) ou quotidienne d’alcool ou de drogues.

Même lors d’une consommation modérée de drogues ou d’alcool, un maximum de vigilance est de mise. Les risques associés à la consommation de drogues et les impacts sur ta santé et ta vie en général sont très nombreux. Concernant la drogue, il n’y a aucun moyen de savoir ce qu’elle contient réellement, d’autant plus s’il s’agit de drogues de synthèse comme l’ecstasy (MDMA), les speeds (amphétamines ou méthamphétamine) ou le crystal meth (méthamphétamine). La composition de ces drogues est variable. Il est donc impossible d’en prédire les effets. Il va sans dire que la consommation de drogues et d’alcool est très risquée pour la santé.

Vendredi, 20 h 30

C’est le party chez Jeff. Plein de monde est attendu. Sonia a demandé à son frère de sortir la bière au dépanneur. Mathieu, le vendeur de pot, devrait passer bientôt. Il a dit qu’il amènerait des pilules pour ceux qui sont « game ».

22 h 15 - Ça s’annonce comme le meilleur party de l’année. L’ambiance est « hot ». T’as déjà bu trois bières. Le joint était malade, t’en avais jamais fumé un si gros. Lewis t’offre une pilule. « C’est des speeds, y’a rien là, tout le monde en prend ».

Minuit - Cinq bières, un joint, un speed : t’es pu sûr de ce que tu fais, ça tourne, t’as de la difficulté à marcher. Y’a du monde partout. Maya file pas. Elle est dans les toilettes depuis une heure.

Samedi, 9 h 10 – Le débuzze est brutal. T’as perdu le fil de la soirée. Tu t’es réveillé à côté d’une flaque de vomi, peut-être le tien, peut-être celui de Raph… Tu te demandes ce que tu as fait. « Rien de grave, j’espère ».

Certaines substances comme l'alcool, la cocaïne, le crystal meth créent rapidement une dépendance chez les utilisateurs et les impacts négatifs sur la santé sont d'autant plus grands lors d'une consommation régulière. De plus, la consommation régulière de drogues ou d'alcool mène à adopter des comportements nocifs pour toi et ton entourage. Pour obtenir sa dose, pour toujours avoir plus d'alcool, certains iront jusqu'à voler ou commettre des agressions.

Pour plusieurs, la relation entre consommation de drogues et d'alcool et les comportements violents est une évidence. Dans les faits, les comportements violents sont, pour la plupart du temps, dus à la personnalité, à nos expériences passées et au contexte dans lequel nous sommes. Néanmoins, certaines drogues accentuent nos comportements violents. L'effet de sevrage dû à l'arrêt de consommation peut aussi rendre agressif. De même, la criminalité d'une personne intoxiquée n'est pas, dans la plupart des cas, due aux effets de la drogue. Elle est le plus souvent liée aux marchés de la drogue et à la façon de s'en procurer.

Outre le risque d'avoir des comportements déplacés, violents ou de commettre un geste criminel, la consommation de drogues et d'alcool, surtout à grandes doses, augmente tes risques d'être victime d'une agression ou d'un vol. L'abus de drogues et d'alcool peut être lié aux comportements sexuels à risque comme avoir des relations sexuelles non protégées. Tu es aussi plus susceptible de subir une agression sexuelle lorsque tu es soûl ou gelé.

Comment prévenir les abus liés à la consommation d'alcool ou de drogues

Malgré tous les avertissements qu’on va te donner, les conseils de tes parents, de tes professeurs ou de policiers, seul toi peux prendre la décision de consommer ou non. L’important est que tu agisses en connaissance de cause, que tu évalues les risques et les bénéfices. Une consommation modérée d’alcool peut procurer du plaisir, mais la ligne entre la modération et le verre de trop est très mince. Lors d’une soirée, la pression de tes amis peut faire que tu consommes plus que tu avais prévu. Afin d’éviter les abus et les conséquences négatives de la consommation sur ta vie, ne dépasse pas tes limites. Surtout ne prend pas n’importe quoi. Fais confiance en ton jugement. La pilule que le cousin d’un ami de ton ami te vendra ne contient sûrement pas ce qu’il dit qu’elle contient. Les conséquences pour toi peuvent être extrêmement graves.

Cultive tes talents et tes forces! Le temps et les efforts que tu investiras dans une passion, que ce soit la musique, le vélo, le scrapbooking ou l'escalade, sont inestimables par rapport au temps que tu perdras à trouver un pusher, à consommer et à te remettre de ta soirée. La seule façon d'éviter les abus et les impacts négatifs liés à la consommation de drogues et d'alcool est de bien te connaître, de miser sur tes capacités et de ne pas te laisser influencer par ceux qui ne croient pas en toi ou les autres qui veulent t'embarquer dans des mauvais trips.

Ressources

Tu veux en savoir plus?

Tu penses que ton ami a des problèmes de consommation ou tu te questionnes sur ta propre consommation? N’hésite pas à aller chercher de l’aide!

Dernière mise à jour : 22 novembre 2012