Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Unité permanente anticorruption

Le ministre Robert Dutil annonce la nomination du Commissaire

 

Québec, le 16 mars 2011. – Le ministre de la Sécurité publique, M. Robert Dutil, annonce la nomination de M. Robert Lafrenière, à titre de Commissaire à la lutte contre la corruption, à compter du 28 mars prochain.

Je suis heureux de souligner l’entrée en fonction prochaine de M. Lafrenière qui aura pour mandat de diriger l’Unité permanente anticorruption. Grâce à 39 années passées au service de la sécurité publique, il possède indéniablement une grande compétence ainsi qu’une vaste expérience qui font de lui le candidat idéal pour assumer cette importante responsabilité », a souligné M. Dutil.

M. Lafrenière a derrière lui une longue carrière au sein de la Sûreté du Québec, où il a notamment occupé les postes de directeur des services d'enquêtes criminelles, de directeur de la protection des personnalités et de directeur de la protection du territoire. Il a également fait un saut dans le domaine de l’éducation en tant qu’enseignant en Techniques policières. Il a par la suite été sous-ministre associé aux Affaires policières puis sous-ministre en titre au ministère de la Sécurité publique.

« L’Unité permanente anticorruption est un formidable outil auquel je crois profondément. À titre de commissaire, j’entends mettre toute mon énergie à relever l’importante responsabilité qu’y m’est confiée aujourd’hui. Je suis convaincu d’avoir l’indépendance requise et les ressources pour accomplir mon mandat et intervenir auprès de quiconque transgresse les règles, peu importe son statut », a déclaré M. Lafrenière.

Rappelons que l’UPAC aura principalement pour mandat de détecter et de réprimer, de façon concertée, les diverses infractions associées à la corruption, à la collusion et à la fraude dans l’adjudication et la réalisation des contrats publics. Elle mènera des enquêtes criminelles, pénales et administratives et utilisera des dispositions des différentes lois pour cotiser, saisir, bloquer et confisquer les biens et les avoirs liés à ces activités. De plus, elle aura la responsabilité de prévenir la collusion et la fraude dans l’attribution et la réalisation des contrats publics au moyen de mesures de vérification et de contrôle.

Création de l'Unité permanente anticorruption.