logo Québec

Ministère de la Sécurité publique

Lutte contre les réseaux criminels

La ministre Guilbault annonce des sommes importantes pour combattre la violence liée aux armes à feu et l’action des groupes criminels

Québec, le 20 octobre 2020. – La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, annonce aujourd’hui l’ajout de près de 65 millions de dollars au cours des prochaines années pour lutter contre les réseaux criminels et la violence liée aux armes à feu.

Quelque 27,6 millions de dollars provenant du Fonds d’action contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs (FACVAFG) serviront, durant les trois prochaines années, à intensifier la lutte contre les groupes criminels. Ce programme pancanadien, dont les provinces et les territoires sont les bénéficiaires, permet de soutenir divers projets. Ainsi, quatre équipes spéciales affectées à la lutte contre les armes à feu et les groupes criminels profiteront de ce financement : l’équipe de lutte contre le trafic d’armes à feu sur Internet et l’équipe responsable de la résolution des meurtres et des disparitions liés au crime organisé de la Sûreté du Québec (SQ), l’équipe de lutte contre le trafic des armes à feu du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui existe depuis novembre 2019, ainsi qu’une toute nouvelle équipe qui sera mise en place par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). Ce financement s’ajoute aux 32,5 millions de dollars sur cinq ans annoncés dans le budget provincial 2020-2021.

Par ailleurs, près de 4,5 millions de dollars provenant de la distribution annuelle du produit des biens confisqués à la suite d’activités criminelles seront partagés entre divers corps de police qui ont participé à ces saisies et des organismes qui luttent contre la criminalité.

Citations :

« Pour notre gouvernement, la lutte contre la violence liée aux armes à feu et aux groupes criminels est un enjeu de sécurité publique de premier ordre. Les sommes annoncées aujourd’hui démontrent que nous agissons pour obtenir des résultats et protéger nos citoyens. Par ailleurs, chaque année, nous distribuons le produit des biens confisqués aux milieux criminels à la suite d’enquêtes policières à nos communautés, en soutien à leur travail de première ligne. C’est une bataille de tous les instants et nous ne devons jamais baisser notre garde! »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« La Sûreté du Québec est au cœur de la lutte contre le crime organisé, sous toutes ses formes et sur l’ensemble du territoire québécois. Elle déploie notamment, avec ses partenaires de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) et des escouades régionales mixtes, des efforts constants pour neutraliser les activités de ces groupes. Les sommes qui sont distribuées fourniront une fois de plus les ressources nécessaires à ce combat de tous les instants. »

Johanne Beausoleil, directrice générale par intérim de la Sûreté du Québec

« Le SPVM joue un rôle prépondérant dans la lutte contre les violences par les armes à feu et les gangs criminels. Avec nos équipes, nous souhaitons assurer aux Montréalais une sécurité accrue. Nous nous réjouissons de l’ajout de ce financement pour soutenir notre travail constant afin de combattre le crime organisé sur notre territoire. »

Sylvain Caron, directeur du Service de police de la Ville de Montréal

« Le crime organisé a toujours su faire preuve de créativité, s’adapter et se réorganiser selon le contexte dans lequel il opère. Avec les annonces d’aujourd’hui, le Service de police de la Ville de Québec sera encore mieux outillé pour y faire face et continuera sa lutte contre le crime organisé avec plus de robustesse et d’agilité. »

Robert Pigeon, directeur du Service de police de la Ville de Québec

Faits saillants :

  • Au cours des trois prochaines années, 27,6 millions de dollars seront versés en vertu du FACVAFG pour renforcer les capacités des corps de police qui ont la responsabilité d’enquêter sur les meurtres et les tentatives de meurtre commis par des organisations criminelles ainsi que sur l’approvisionnement illégal en armes à feu.
    • SQ : 19 450 000 $
    • SPVM : 4 237 500 $
    • SPVQ : 3 921 500 $

  • Par ailleurs, la loi prévoit que le gouvernement peut, selon les conditions et les proportions qu’il détermine, partager le produit des biens confisqués aux criminels. Le procureur général du Québec procède au partage des biens et verse les sommes allouées selon ces modalités. Pour 2019-2020, c’est une enveloppe de près de 4,5 millions de dollars de biens confisqués qui sera remise comme suit :
    • Corps de police municipaux et autochtones : 1 310 324 $
    • SQ : 1 139 496 $
    • SPVM : 946 508 $
    • Escouades régionales mixtes et ENRCO : 739 030 $
    • Info-Crime Montréal : 160 000 $
    • Échec au crime : 160 000 $
    • Gendarmerie royale du Canada : 19 318 $

  • Un investissement de 32,5 millions de dollars additionnels sur cinq ans pour intensifier la lutte contre le crime organisé avait été annoncé dans le cadre du budget du Québec 2020-2021.

Pour en savoir plus sur nos activités ministérielles, suivez-nous dans les médias sociaux :