Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Aléa inondations

Près de 2 M$ investis en mesures de gestion de risques à Saint André d’Argenteuil

Québec, le 26 août 2020. – Le ministère de la Sécurité publique et la Municipalité de Saint André d’Argenteuil, dans la région des Laurentides, ont conclu une entente de deux ans pour la mise en œuvre de mesures de gestion de risques liés aux inondations, comme celles qui ont été causées par la rivière des Outaouais et par la rivière du Nord en 2019.

L’entente, dont le financement de 1 810 882 $ est assuré par le ministère, s’échelonne de 2020 à 2022. Elle donnera lieu à une étude complémentaire du niveau de risque pour certains secteurs résidentiels ciblés par la Municipalité. Cela permettra par la suite de déterminer les résidences principales pouvant faire l’objet d’une aide financière et celles qui devront être retirées de la zone à risque d’inondation. L’aide versée à Saint-André-d’Argenteuil permettra également d’embaucher une personne ressource pour soutenir la bonne conduite de ces activités.

Citations :

« Protéger nos citoyens contre les aléas naturels est une priorité pour votre gouvernement. Au cours des dernières années, certaines régions du Québec, dont les Laurentides, ont connu des inondations majeures qui ont marqué les Québécois. C’est pourquoi nous investissons dans la recherche afin d’offrir à nos communautés des milieux de vie plus sécuritaires. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« La région des Laurentides a passablement souffert des inondations en 2019. Mais aujourd’hui, je suis heureuse que nous agissions pour mieux nous préparer. Saint André d’Argenteuil est un lieu propice pour établir de nouvelles mesures de gestion de risques, car une partie de son territoire est située en zone inondable. Les leçons du passé nous servent à mieux appréhender l’avenir pour protéger la population. »

Sylvie d’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides

Faits saillants :

  • Le financement de cette entente est prévu dans les budgets du Cadre pour la prévention de sinistres, adopté en juin 2013.
  • L’entente répond aussi à la mesure no 4 du Plan d’action en matière de sécurité civile relatif aux inondations   Vers une société québécoise plus résiliente aux catastrophes, lequel prévoit 24 mesures pour rendre le Québec plus résilient aux inondations. 

Pour en savoir plus sur nos activités ministérielles, suivez-nous dans les médias sociaux :