Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Érosion et submersion côtières

Plus de 6 M$ pour stabiliser la falaise à Cap-aux-Meules et contrer l’érosion

Québec, le 7 août 2020 – Une entente intervenue entre le ministère de la Sécurité publique (MSP) et la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine permettra de réaliser d’importants travaux de stabilisation de la falaise et de protection des berges afin d’atténuer les risques d’érosion, dans le secteur de Cap-aux-Meules.

Ces travaux permettront de mieux protéger des infrastructures névralgiques telles que l’hôtel de ville, des immeubles commerciaux et de services ainsi que des immeubles résidentiels à logements multiples, de même que le Centre intégré de santé et de services sociaux des îles. Outre leur rôle essentiel, ces actifs représentent une valeur estimée à près de 47 millions de dollars.

L’aide financière gouvernementale, au montant maximal de près de 7 millions de dollars, provient du Cadre pour la prévention des sinistres et s’échelonnera jusqu’en 2022.

Le MSP a également conclu des ententes avec l’Université du Québec à Rimouski pour financer deux projets à hauteur de 1,8 million de dollars. Le premier projet vise à modéliser et à cartographier des zones exposées à la submersion côtière dans la région de Sept-Îles à des fins d’aménagement du territoire. Le deuxième projet vise à développer un système de prédiction des niveaux d’eau. Ces projets permettront de répertorier les secteurs susceptibles d’être touchés par la submersion côtière durant les tempêtes aux îles de la Madeleine et ailleurs au Québec maritime et, ainsi, de fournir des renseignements supplémentaires aux intervenants d’urgence sur le terrain.

Citations :

« Sécuriser la falaise de Cap-aux-Meules, et ainsi protéger nos citoyens et nos infrastructures névralgiques, revêt une grande importance pour votre gouvernement et l’annonce d’aujourd’hui en est la preuve. Nous sommes fiers d’investir dans des projets d’envergure qui, à terme, permettront d’éviter les dommages majeurs que pourrait subir, dans les prochaines années, un des joyaux du Québec. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Les régions peuvent compter sur notre gouvernement pour soutenir des municipalités, des entreprises ou des concitoyens face aux aléas de la nature. Plusieurs communautés sont engagées dans une course contre la montre pour protéger leurs berges de l’érosion et de la submersion côtières. Aux Îles de la Madeleine, cette annonce va certainement procurer un grand soulagement. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches, de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

« L’annonce d’aujourd’hui vient aider grandement la communauté maritime des îles dans sa volonté de réaliser son plan d’action en matière d’érosion et de submersion côtières. L’aide annoncée permet de protéger un secteur névralgique de notre archipel. »

Jonathan Lapierre

Maire des Îles-de-la-Madeleine

Faits saillants :

  • Les travaux prévus par cette entente devront être terminés au plus tard le 31 mars 2022.
  • Les travaux, qui pourront s’étendre sur une distance maximale de 600 m, consistent à mettre en place un ouvrage de protection en enrochement ou en riprap.

Pour en savoir plus sur nos activités ministérielles, suivez-nous dans les médias sociaux :