Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Création d’une chaire de recherche en réinsertion sociale à l’Université Laval

Québec, le 21 juin 2018. – Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, est fier d’annoncer la création de la Chaire de recherche en réinsertion sociale des personnes contrevenantes à l’Université Laval.

Cette chaire contribuera à faire avancer le domaine de la criminologie et à améliorer les pratiques en matière d’intervention correctionnelle, particulièrement sur le plan de la réinsertion sociale des personnes contrevenantes. Elle constituera un lieu privilégié de savoir, et ce, autant par ses travaux que par la compétence des chercheurs qui y seront mis à contribution. 

Citations :

« La réinsertion sociale est au cœur des objectifs du ministère de la Sécurité publique. Elle contribue à améliorer la sécurité de la population en réduisant le risque de récidive. En finançant la recherche, nous nous donnons les moyens de développer des pratiques d’avant-garde en matière de réinsertion sociale. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal 

« En investissant dans des mesures permettant de faciliter la réintégration des personnes qui ont commis des délits dans la société, nous contribuons à bâtir une société plus juste et sécuritaire. Une réinsertion sociale réussie représente un gain pour toute la société. »

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Les mécanismes de réinsertion sociale doivent faire l’objet de davantage d’études de haut niveau, afin que nous puissions cibler les meilleures pratiques pour aider les personnes contrevenantes à s’en sortir. »

Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur et ministre responsable de la Condition féminine

« Je salue la mise en place de ce partenariat fort prometteur avec le ministère de la Sécurité publique. La chaire conduira des travaux de recherche d’avant-garde sur les différents aspects de la question de la réinsertion sociale, notamment la prévention, le parcours de vie et les trajectoires criminelles en fonction de populations délinquantes diverses. Elle constituera alors un lieu de référence crédible pour les divers intervenants de ce secteur. La concrétisation de cette chaire contribuera à générer de nouvelles approches en réinsertion sociale des personnes contrevenantes avec un impact positif pour elles et la société. L’Université Laval, et tout particulièrement son École de travail social et de criminologie, est fière de contribuer à cette initiative. »

Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval

Faits saillants :

  • Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a l’obligation, en vertu de la Loi sur le système correctionnel du Québec, de faire de la recherche en matière correctionnelle en association avec les divers intervenants du milieu. 
  • Il s’est engagé à verser à l’Université Laval une somme totale de 500 000 $, à raison de 100 000 $ par année, de 2018 à 2022.
  • Les travaux de la chaire permettront d’améliorer les pratiques des agents de probation, des agents des services correctionnels, des conseillers en milieu carcéral et de tous les autres intervenants gravitant autour du milieu correctionnel.

Liens connexes :

Pour de plus amples informations sur la recherche en sciences sociales à l’Université Laval, rendez-vous au https://www.fss.ulaval.ca.

Pour en savoir plus sur les activités du MSP, suivez-nous sur les médias sociaux :