Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité

Six organismes de la région de la Chaudière-Appalaches reçoivent une aide financière

Saint-Malachie, le 29 novembre 2017. – Chaque année, dans la cadre du Programme de financement issu du partage des produits de la criminalité (PFIPPC), des organismes communautaires œuvrant en prévention de la criminalité auprès des jeunes se partagent les sommes disponibles. Pour 2017-2018, ce sont 2 M$ qui seront ainsi redistribués.  

Le gouvernement du Québec accorde des aides financières à six organismes de la région afin de les aider à poursuivre leur travail visant à prévenir la criminalité auprès des jeunes. 

ORGANISMESVILLEMONTANT
Centre aide et prévention jeunesse de LévisLévis20 000 $
Ressource alternative des jeunes de BellechasseSaint-Gervais41 140 $
Réseaux d’entraide des AppalachesThetford-Mines10 000 $
Maison des Jeunes de Beauce-SartiganSaint-Georges34 968 $
La maison des jeunes de Montmagny Inc.Montmagny40 000 $
Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-ChaudièreLévis19 492 $
TOTAL166 050 $

La députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Mme Dominique Vien, en a fait l’annonce au nom du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux. 

Citations :

« En étant accompagnés par des travailleurs passionnés, les jeunes ont davantage de chance de sortir du cycle de la délinquance. Je suis heureuse de savoir que les jeunes de la région de la Chaudière-Appalaches peuvent compter sur des organismes dévoués. Cette aide financière permettra assurément d’offrir des services de qualité aux jeunes et de les aider à développer leur plein potentiel ».

Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

« Chaque jour, des milliers d’intervenants travaillent auprès de jeunes afin de les éloigner de la délinquance. Le gouvernement du Québec est fier de poursuivre dans cette lignée ses efforts afin de prévenir la criminalité et de lutter contre celle-ci. Les sommes redistribuées permettront d’appuyer les intervenants dans leur travail exceptionnel. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal  

Faits saillants :

  • Le PFIPPC est administré par le ministère de la Sécurité publique.
  • Depuis 1999, la loi prévoit qu’une partie des sommes provenant de la revente des biens confisqués à la suite d'opérations policières en application du Code criminel et de certaines lois fédérales soit remise à des organismes communautaires voués à la prévention de la criminalité.
  • Le PFIPPC soutient les organismes communautaires qui travaillent auprès de la jeunesse et qui appliquent la stratégie de prévention préconisée pour prévenir la délinquance, soit le travail de rue et de milieu.
  • Avant 2016-2017, les organismes communautaires travaillant en prévention de la criminalité se partageaient annuellement une somme maximale de 1,25  M$ dans le cadre du PFIPPC. Depuis, ce budget a été bonifié de 750 000 $ annuellement grâce aux crédits supplémentaires consentis par le gouvernement du Québec, et ce, jusqu’en 2018-2019.
  • Le PFIPPC offre la possibilité d’une reconduction du financement, pour une période maximale de trois ans, dans le but d’assurer une meilleure efficacité des interventions réalisées.

Liens connexes :

Pour de plus amples informations sur le PFIPPC ou pour consulter la liste des organismes subventionnés.

Pour en savoir plus sur les activités du MSP, suivez-nous sur les médias sociaux :