Ministère de la Sécurité publique

Prévention et intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes

Le gouvernement du Québec invite les organisations à déposer leurs projets

Québec, le 5 avril 2017. – Afin de soutenir la mise en œuvre d’actions visant la prévention de l’exploitation sexuelle des jeunes, le gouvernement du Québec a lancé le Programme de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes (PPI). Ce programme s’inscrit dans les mesures prévues par la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021.

Le PPI est doté d’une enveloppe globale de 5,8 millions de dollars jusqu’en 2021, dont 1 million uniquement pour l’année 2017-2018. Les organisations sont invitées à soumettre leur projet pour l’année 2017-2018 avant le 31 mai 2017.

Citations

« Le gouvernement du Québec est très sensible aux problématiques liées à l’exploitation sexuelle des jeunes et met en place des mesures de prévention pour lutter contre ce type de criminalité. Grâce à ce programme, nous nous engageons à soutenir les organisations dans leurs actions de prévention et d’intervention visant à lutter contre ce phénomène. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Ce programme s’inscrit dans les mesures prévues par la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021. Grâce à celles-ci, le gouvernement du Québec met tout en œuvre pour offrir aux jeunes des milieux de vie plus sécuritaires. Nous avons le devoir d’agir afin de prévenir et de contrer de tels actes. »

Lise Thériault, vice‑première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants

  • Le PPI est administré par le ministère de la Sécurité publique. Ce programme vise à soutenir financièrement des projets de prévention de l’exploitation sexuelle des jeunes et à appuyer les acteurs qui interviennent localement auprès des clientèles en situation de vulnérabilité et des victimes d’exploitation sexuelle.
  • Les municipalités locales, les arrondissements, les municipalités régionales de comté, les agglomérations, les regroupements de municipalités, les communautés autochtones et les organismes sans but lucratif répondant aux critères d’admissibilité peuvent déposer une demande d’aide financière dans le cadre de ce programme.
  • Les projets ou les actions qui ont pour objectif de prévenir ou de contrer l’exploitation sexuelle des jeunes vulnérables de 12 à 25 ans, à risque d’exploitation sexuelle ou qui en ont été victimes dans une région circonscrite, sont admissibles au PPI.

Lien connexe