Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Statistiques 2008 sur la criminalité au Québec

Date de publication : juin 2010

Introduction

Chaque année, grâce aux données recueillies par les services policiers dans le cadre du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (DUC), le ministère de la Sécurité publique (MSP) réalise le rapport Statistiques sur la criminalité au Québec. Ce rapport permet de suivre de près la nature et l’étendue de la criminalité enregistrée dans la province. Les données qui y sont présentées font état des événements criminels1 signalés ou connus de la police et pour lesquels, après vérification, celle-ci estime qu’une infraction a été commise. Bien que les données policières ne couvrent pas la totalité de l’activité criminelle dans la province, réglementées par un programme rigoureux, qui est uniforme à travers le pays et implanté depuis plus de 40 ans, elles en constituent les indicateurs les plus fiables pour examiner le volume et la nature de la criminalité commise au Québec annuellement.

1. Les règles de déclaration du Programme DUC définissent l’événement criminel comme une situation qui est survenue généralement dans le même lieu, qui implique une même personne ou un même groupe de personnes et qui s’est produite au cours d’une même période.

Le premier chapitre fournit de l’information sur la compilation, le traitement des données, et les éléments statistiques utilisés pour la présentation et l’analyse des tableaux statistiques. Le Programme DUC faisant l’objet périodiquement de modifications, ce chapitre présente également l’information sur les changements méthodologiques survenus au cours de la dernière année.

Le deuxième chapitre est consacré à l’analyse du portrait statistique de la criminalité au Québec. Ce chapitre dépeint les changements enregistrés en 2008 et les analyse au regard de l’évolution des tendances au cours des dernières années. L’analyse réalisée fait état tant de la criminalité globale que des différentes catégories d’infractions au Code criminel (sauf les infractions relatives à la conduite de véhicules) et des infractions relevant de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances. Le profil des auteurs présumés complète l’analyse.

Enfin, le dernier chapitre comprend 28 tableaux statistiques, répartis en quatre séries, présentant les plus récentes données statistiques recueillies. La première série de tableaux porte sur les infractions commises, sur les auteurs présumés ainsi que sur les victimes de crimes contre la personne et de crimes relatifs à la conduite de véhicules. Les tableaux des séries 2 et 3 présentent une vue d’ensemble de la criminalité respectivement dans les dix-sept régions administratives du Québec et selon les territoires desservis par les territoires des corps de police municipaux. Enfin, les tableaux de la série 4 tracent l’évolution de la criminalité et des auteurs présumés au cours des dix dernières années.2

2. Les règles de déclaration du Programme DUC définissent l’événement criminel comme une situation qui est survenue généralement dans le même lieu, qui implique une même personne ou un même groupe de personnes et qui s’est produite au cours d’une même période.

Page couverture statistiques 2008 sur la criminalité au Québec