Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique
Navigation Recherche

Suivi dans la communauté

Ce sont les directions des services professionnels correctionnels (communément appelées services de probation) qui sont responsables, en collaboration avec les organismes communautaires, du suivi des personnes contrevenantes dans la communauté.

Les mesures administrées par les services de probation au Québec

Les services de probation administrent deux types de mesures. Les mesures sentencielles dans la communauté, qui sont des peines imposées par les tribunaux, comme l’ordonnance de probation avec surveillance, l’ordonnance d’emprisonnement avec sursis ou l’ordonnance de travaux communautaires. Ils administrent également les mesures correctionnelles s’adressant aux personnes qui ont obtenu un élargissement à la suite d’une peine d’emprisonnement. Ces mesures sont la permission de sortir et la libération conditionnelle, et leur objectif est de favoriser la réinsertion sociale progressive de la personne condamnée à une peine d’emprisonnement.

En 1970, le Service de probation québécois comptait 28 agents de probation et 140 en 1974. En mars 2011, 335 agents de probation travaillaient aux Services correctionnels. Quant au nombre de personnes contrevenantes suivies dans la communauté par nos services, pour l’année 2013-2014, la moyenne mensuelle de cas actifs était de 16 918 répartis comme suit : 10 631 en probation, 2 868 pour emprisonnement avec sursis, 523 cas en libération conditionnelle, 89 en permission de sortir et, finalement, 2 806 pour les travaux communautaires.

Les mesures sentencielles

  • Ordonnance de probation avec surveillance
  • Ordonnance d’emprisonnement avec sursis
  • Heures de service communautaire

Les mesures correctionnelles

  • Permission de sortir
  • Libération conditionnelle