Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Comité de concertation

Une concertation accrue et une ouverture sur la communauté

Le Comité de concertation des Services correctionnels et de la CQLC facilite notamment l’harmonisation des conceptions, des pratiques et des programmes de formation, de même que la concertation sur les programmes de recherche.

Comité de concertation des Services correctionnels et de la Commission québécoise des libérations conditionnelles  (CQLC)

Le comité de concertation des Services correctionnels et de la CQLC a pour mandat :

  1. de faciliter l'harmonisation des conceptions et des pratiques respectives des Services correctionnels et de la CQLC en conformité avec les orientations et les politiques générales établies par le ministre;
  2. d'établir un programme de recherche;
  3. d'harmoniser les programmes de formation continue des Services correctionnels et de la CQLC;
  4. de faciliter la concertation pour la mise en application de changements rendus nécessaires aux Services correctionnels et à la CQLC en raison de l'évolution des lois, des tendances sociales, des technologies de l'information et des communications, des pratiques professionnelles, des politiques et des orientations gouvernementales et d'autres transformations de l'environnement susceptibles de modifier les pratiques;
  5. d'effectuer tout autre mandat que lui confie le ministre.

Composition et fonctionnement

Le comité se compose du sous-ministre de la Sécurité publique, du sous-ministre associé aux Services correctionnels et du président de la CQLC.

Il se réunit aussi souvent qu'il lui est nécessaire pour l'accomplissement de son mandat et transmet au ministre, au plus tard le 30 juin de chaque année, un rapport de ses activités.