Passer au contenu
Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique

Le monoxyde de carbone

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone (CO)?

Le monoxyde de carbone (CO) est produit lorsqu’un véhicule ou un appareil brûle un combustible comme l'essence, l’huile, le gaz naturel, le kérosène, le propane et le bois.

Le CO est inodore, incolore, sans saveur et non irritant. Il est impossible pour un être humain d’en détecter la présence.

Il cause des centaines d’intoxications annuellement au Québec, dont une quinzaine sont mortelles.

Le CO est présent dans la plupart des domiciles.

Seul un avertisseur de CO peut détecter sa présence. Un avertisseur de fumée ne protège donc pas contre le CO.

Identifiez les sources de CO

  • Les véhicules à moteur à combustion (les automobiles, les motoneiges, les véhicules tout-terrain) en marche dans les garages souterrains ou attenants à la maison, ou dans des endroits clos
  • Les fournaises au mazout, les poêles au bois et le chauffage au gaz
  • Les appareils de chauffage à combustible comme le gaz naturel, le kérosène, le pétrole et le bois
  • Les appareils fonctionnant au propane ou au gaz comme une cuisinière, un réfrigérateur, une sécheuse et un barbecue
  • Les outils à moteur à combustion comme les tondeuses, les souffleuses, les scies et les polisseuses

Identifiez les symptômes d’une intoxication au CO

Les intoxications surviennent lorsque l’appareil ou le véhicule fonctionne mal ou lorsqu’il est utilisé dans un espace fermé ou mal ventilé. Les bébés, les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques sont plus sensibles aux effets du CO.

Les symptômes varient en fonction de l’intensité de l’intoxication passant du simple mal de tête si l’intoxication est légère à la perte de conscience si elle est grave.

Souvent, les symptômes d’une intoxication au CO s’apparentent à ceux d’une indigestion alimentaire.

Les symptômes

  • Faible exposition : mal de tête frontal, nausées et fatigue
  • Exposition moyenne : mal de tête frontal persistant avec sensation de battements, nausées, vertiges ou étourdissements, somnolence, vomissements, pouls rapide, baisse de réflexes et du jugement
  • Exposition très importante : faiblesse, évanouissement, convulsions, coma et décès

Souvent, les symptômes d’une intoxication au CO s’apparentent à ceux d’une indigestion alimentaire.

Prévenez les intoxications…

Par un entretien rigoureux de l’appareil de chauffage :

  • Assurez-vous du bon état du système de chauffage en le faisant inspecter par un entrepreneur professionnel au moins une fois par année ou lors d’une modification ou du remplacement du système.
  • Lors d’une modification au système de chauffage, assurez-vous que la dimension intérieure de la cheminée et du conduit de raccordement est compatible avec le nouvel appareil de chauffage.
  • Faites ramoner la cheminée au moins une fois par année.
  • Vérifiez que rien n’obstrue la cheminée, comme un nid d’oiseau, des débris ou de la neige.
  • Lors de rénovations, assurez-vous que les modifications comme des fenêtres plus étanches, un ventilateur de cuisinière plus puissant, une meilleure isolation et un échangeur d’air ne diminueront pas la quantité d’air frais nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil de chauffage.
  • Si vous possédez une maison secondaire, lors de votre première visite après l’hiver, vérifiez tous les appareils fonctionnant avec un combustible.

Par une utilisation adéquate des appareils à combustion :

  • Ne laissez jamais le moteur de l’automobile en marche à l’intérieur du garage, même la porte ouverte.
  • N’actionnez jamais le démarreur à distance de l’automobile lorsque celle-ci est dans le garage. Ne laissez pas la manette de démarrage à distance de votre véhicule à portée de la main des enfants afin d’éviter que le véhicule soit démarré accidentellement.
  • N’utilisez jamais un four à gaz à la place du système de chauffage principal même pour une courte période.
  • N’utilisez jamais un barbecue au propane, une chaufferette à combustible à l’intérieur de la maison, du logement, du chalet, de la roulotte ou d’un autre type de bâtiment.
  • Ne bouchez jamais les entrées d’air et les systèmes d’évacuation des appareils fonctionnant au combustible.
  • N’utilisez jamais dans un espace fermé un appareil émettant une flamme comme une lampe ou un poêle.
  • Ne faites jamais fonctionner un outil à moteur comme une scie à chaîne ou une génératrice dans un garage ou un cabanon fermé ou mal ventilé.

Par un comportement sécuritaire lors de panne de courant :

  • Utilisez seulement des appareils d’éclairage, de chauffage et de cuisson conçus pour l’intérieur.
  • Si vous utilisez une génératrice, installez-la à l’extérieur et suivez les instructions du fabricant.

Choisissez vos avertisseurs de CO

Choisissez-les en vérifiant :

  • la présence du sceau d’un organisme d’homologation reconnu comme CSA et ULc
  • Le type d’alimentation :
    • à piles
    • électrique
      • appareil enfichable dans une prise de courant ou
      • appareil permanent installé par un maître électricien
    • combinée (piles et électricité)
  • le type d’alarme : visuelle, sonore ou combinée (visuelle et sonore)
  • la présence d’un bouton-test permettant de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil
  • la présence d’un avertisseur de piles faibles
  • la présence d’un afficheur de concentration de CO
  • l’existence de modèles combinés :
    • avertisseurs de CO et de fumée
    • avertisseurs de CO et de propane
    • avertisseurs de CO et de gaz naturel

Installez vos avertisseurs de CO

Installez-les, en suivant les recommandations du fabricant :

  • sur chaque étage de la maison
  • dans le corridor, près des chambres à coucher
  • près de la porte du garage attenant à la maison
  • dans la pièce au-dessus du garage attenant à la maison
  • à n’importe quelle hauteur sur le mur puisque le CO se répand également dans l’atmosphère. Cependant, choisissez un emplacement qui en facilite la surveillance et qui les garde hors de portée des enfants et des animaux domestiques.
  • les modèles combinés CO et fumée s’installent comme un avertisseur de fumée

Évitez :

  • les pièces trop chaudes (plus de 37,8 °C) ou trop froides (moins de 4,4 °C)
  • la cuisine ou les endroits à moins de deux mètres de tout appareil de cuisson et de combustion
  • les pièces humides comme la salle de bain ou à moins de six mètres d’une source d’humidité
  • la proximité d’une sortie ou d’une entrée d’air comme un système de ventilation et un courant d’air
  • les pièces non aérées où sont entreposés des produits chimiques
  • l’intérieur même d’un garage
  • l’espace mort d’un plafond cathédrale
  • les prises de courant actionnées par un interrupteur mural

Entretenez vos avertisseurs de CO

  • Testez l’alarme de votre appareil en maintenant enfoncé le bouton test jusqu’à ce que l’alarme retentisse. Le temps de réaction peut prendre jusqu’à 20 secondes.
    C’EST LA SEULE MANIÈRE APPROPRIÉE DE TESTER L’AVERTISSEUR DE CO.
  • Ne tentez jamais de tester votre avertisseur de CO en l’exposant au tuyau d’échappement d’un véhicule. Cette façon de faire endommagerait irrémédiablement votre appareil et entraînerait l’annulation de la garantie.
  • Nettoyez l’extérieur de l’avertisseur une fois par mois avec un aspirateur en utilisant une brosse douce. Évitez d’utiliser de l’eau, des produits nettoyants domestiques ou du solvant qui ne font pas bon ménage avec les composants de l’appareil.

Changez la pile tous les ans ou utilisez, si possible, une pile au lithium.

Sachez quoi faire si une personne présente des symptômes d’intoxication ou si l’avertisseur de CO émet un signal

  • Évacuez rapidement les lieux.
  • Composez le 9-1-1.
  • Ne retournez pas à l’intérieur des lieux contaminés; attendez l’autorisation d’un expert qui confirmera qu’il n’y a plus de risques d’intoxication.

Dernière mise à jour : 20 août 2014

Gouvernement du Québec, 2016
© Gouvernement du Québec, 1996-2016