Passer au contenu
Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique

Pour en savoir plus

Conseils de prévention

Jeu questionnaire interactif

Pleins feux… sur l’avertisseur de fumée.

L'avertisseur de fumée

Depuis la commercialisation de l’avertisseur de fumée au début des années 1980, le nombre de décès dans les incendies a diminué. Il se situe actuellement sous la barre des 40 décès par année en moyenne, comparativement à environ 180 avant l’arrivée de l’avertisseur.

Le meilleur moyen de sauver votre vie et celle de vos proches

L'avertisseur de fumée constitue le meilleur moyen de sauver des vies. Vérifiez régulièrement son fonctionnement, qu’il soit à pile ou électrique.

  • Remplacez périodiquement sa pile ou utilisez, si possible, une pile longue durée comme une pile au lithium. 
  • Ne retirez jamais la pile de l'avertisseur et ne le débranchez pas, même s'il se déclenche inutilement. Utilisez plutôt la touche de sourdine de l'appareil.
  • Remplacez les avertisseurs selon les recommandations du fabricant, généralement aux dix ans. La date de fabrication ou d’expiration est indiquée sur le boîtier. En l’absence d’une telle date, ne prenez aucun risque, remplacez immédiatement l’appareil.

Comment choisir un avertisseur de fumée

  • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant. Il s’installe près des chambres à coucher.
  • L'avertisseur de fumée à cellule photoélectrique s'installe près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage, car il déclenche moins d'alarmes inutiles causées par les vapeurs d'humidité ou de cuisson.
  • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans.
  • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son.
  • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant.
  • Le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada doit apparaître sur l’avertisseur de fumée, indiquant qu’il répond aux normes canadiennes.

L'avertisseur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone. Seul un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) peut le faire.

Où l'installer

  • Installez un avertisseur de fumée par étage, y compris au sous-sol.
  • Installez-en un dans le corridor, près des chambres.
  • Installez-en un dans chaque chambre où l'on dort la porte fermée.
  • Installez-en un à proximité d'un escalier.
  • Assurez-vous que tous les occupants entendent l’avertisseur de fumée lorsqu’ils dorment. Sinon, installez un avertisseur de fumée dans la chambre de ceux qui ne peuvent l’entendre.
  • Si chaque étage mesure plus de 10 mètres (35 pieds), installez 2 avertisseurs par étage, soit 1 près de chacune des extrémités.
  • Ne retirez jamais la pile d’un avertisseur qui se déclenche trop souvent, il doit sûrement être trop près de la cuisine ou de la salle de bain. Éloignez-le légèrement de ces deux pièces.
  • Installez aussi un avertisseur de fumée au chalet.

Comment l'installer

  • Installez l’appareil au plafond, à un minimum de 10 cm (4 po) du mur, ou sur un mur, à une distance de 10 à 30 cm (4 à 12 po) du plafond. 
  • Installez l’avertisseur à une distance de 100 cm (40 po) d’un ventilateur, d’un climatiseur, d’une prise ou d’un retour d’air. Le déplacement d’air provoqué par ces appareils peut repousser la fumée et nuire au fonctionnement de l’avertisseur.
  • Assurez-vous qu’il n’y a aucune obstruction possible dans la trajectoire potentielle de la fumée vers l’avertisseur. Par exemple, installez l’avertisseur sur la partie la plus basse d’une poutre et non entre les poutres où la fumée risquerait de ne pas se rendre.
  • L’avertisseur de fumée relié à une centrale permet une intervention encore plus rapide des pompiers. Assurez-vous d’être bien relié, surtout si vous faites faire des modifications à votre réseau téléphonique ou électrique (Internet haute vitesse, téléphone IP).
  • Faites interconnecter par un maître électricien tous les avertisseurs de fumée électriques de la maison. Ainsi, lorsque l’un d’eux sonne, ils sonnent tous, peu importe où est le feu. Vous gagnerez de précieuses minutes pour évacuer.

Comment l'entretenir

La pile

  • Remplacez la pile lorsque l'avertisseur émet un signal sonore intermittent. Utilisez le type de pile recommandée par le fabricant.
  • N'utilisez jamais de pile rechargeable, à moins que le manufacturier le recommande.
  • Remplacez-la lorsque vous emménagez dans une maison ou un logement.
  • Pensez à utiliser une pile longue durée comme une pile au lithium.

L'appareil

  • Passez légèrement l’aspirateur, en utilisant une brosse douce, à l’extérieur et à l’intérieur du boîtier de l’avertisseur à pile, au moins une fois par année, sauf pour l'avertisseur électrique qu'il ne faut jamais ouvrir. Nettoyez l'extérieur seulement. Cela empêche que la poussière s'accumule sur les capteurs de fumée.
  • Ne peinturez jamais l'avertisseur de fumée.

Comment le vérifier

Avertisseurs de fumée à pile ou électrique 

Une fois par mois :

  • Appuyez sur le bouton d’essai pendant quelques secondes. Un signal sonore doit se faire entendre immédiatement. Si ce n'est pas le cas, changez la pile.
  • Faites la vérification aussi au retour des vacances ou après une absence de plus de 7 jours. En effet, le signal sonore indiquant une pile faible ne se fait pas entendre plus d’une semaine.
  • Vérifiez aussi les avertisseurs de fumée branchés à une centrale de surveillance. Informez d’abord le fournisseur de services et suivez ses instructions.

Une fois par année :

  • Vérifiez sa capacité à détecter la fumée en l’exposant à la fumée produite en éteignant une chandelle, placée à une distance raisonnable, ou à celle produite en brûlant, dans un contenant sécuritaire, un bâton d’encens ou un fil de coton. Avec le temps, la corrosion, la poussière et la graisse peuvent s’accumuler dans l’appareil et nuire à son bon fonctionnement.

Prudence : Soyez TRÈS vigilant au moment d'utiliser du matériel incandescent pour faire de la fumée afin de ne pas endommager l’appareil, et de ne pas causer d’incendie.

Quand le remplacer

  • Remplacez-le 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si la date est absente, ne prenez aucun risque, remplacez-le immédiatement.
  • Remplacez-le s’il est endommagé, peinturé ou s’il n’émet pas de signal au remplacement de la pile ou lors du test de détection de la fumée.
  • Remplacez-le si la pile présente une fuite et que les bornes de la pile sont corrodées.

Comment se débarrasser de vos vieux avertisseurs de fumée

Les avertisseurs de fumée peuvent être jetés à la poubelle avec les autres déchets domestiques, puisque :

  • Aucune radiation ne traverse le boîtier métallique contenant la source scellée.
  • La quantité de rayonnement gamma émise par un avertisseur de fumée à chambre d’ionisation est très faible.

Pour en savoir plus : Info matières dangereuses résiduelles.

Responsabilités des propriétaires et des locataires

  • Les propriétaires ont l'obligation d'installer, dans chaque logement, un avertisseur de fumée qui fonctionne par étage, ainsi que dans les corridors et cages d'escalier.
  • Dans un immeuble à logements, le locataire a généralement la responsabilité de l’entretien de l’avertisseur de fumée et de sa pile. Par contre, cette responsabilité peut faire l’objet d’une entente entre le locataire et le propriétaire à la signature du bail.
  • Les municipalités peuvent aussi réglementer sur la responsabilité de l’entretien de l’avertisseur et de sa pile.

Conseils supplémentaires

  • Faites un plan d'évacuation de votre maison et faites-en l'exercice au moins une fois par an.

En cas d'incendie :

  • Sortez rapidement. Marchez à quatre pattes s'il y a de la fumée.
  • Rendez-vous au point de rassemblement.
  • Ne retournez jamais dans un bâtiment s’il y a de la fumée ou s’il est en flammes.
  • Composez le 9-1-1 une fois dehors.

L’avertisseur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone (CO) et l’avertisseur de CO ne détecte pas l’incendie. Procurez-vous les deux types d’avertisseurs ou un avertisseur qui détecte à la fois la fumée et le monoxyde de carbone, pour plus de sécurité, si vous possédez une ou plusieurs sources de monoxyde de carbone (CO).

Si vous entreprenez des rénovations majeures ou si vous faites construire une nouvelle demeure, envisagez l'installation d'un système de gicleurs. Les gicleurs combinés aux avertisseurs de fumée réduisent de façon importante le risque de mourir dans un incendie.

Dernière mise à jour : 12 septembre 2012

Gouvernement du Québec, 2016
© Gouvernement du Québec, 1996-2016