Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique
Navigation Recherche

Centre des opérations gouvernementales

Depuis 2006, le Centre des opérations gouvernementales (COG) permet au gouvernement du Québec :

  • d’anticiper les événements pouvant compromettre la sécurité des citoyens grâce à une surveillance continue du territoire;
  • d’informer et d’alerter les intervenants concernés;
  • de coordonner les opérations lors de situations d’urgence, de crises ou de sinistres majeurs.

Le COG surveille notamment les risques d’inondation, les événements météorologiques dangereux, l'état du réseau routier et les avertissements en vigueur. est au service de l’Organisation de la sécurité civile du Québec (OSCQ), des directions régionales de la sécurité civile (DRSC) et de leurs partenaires respectifs.

Vue étendue du Centre des opérations gouvernementales

Activités

Anticipation des événements

Le COG suit des procédures et utilise de nombreux outils en matière d'anticipation, d'alerte et de coordination afin :

  • d'assurer une surveillance opérationnelle en tout temps en sécurité civile;
  • de recueillir et d'analyser de l’information situationnelle et opérationnelle;
  • d'optimiser et de coordonner la circulation de l’information entre les directions ministérielles et les ministères et organismes, notamment ceux faisant partie de l'Organisation de la sécurité civile  du Québec (OSCQ);
  • d'intégrer l’analyse et l’expertise des directions ministérielles et des partenaires gouvernementaux;
  • de faciliter la prise de décision des autorités gouvernementales;
  • de renforcer la position du gouvernement sur le plan international par une vigie active et une capacité d’échange d’information lors de situations pouvant avoir des conséquences au Québec.

Opérations en situation d'urgence ou de sinistre

En situation d'urgence ou de sinistre, le COG :

  • assure l’alerte, la mobilisation, le déploiement et la coordination des ressources de l’OSCQ;
  • fournit, au moyen de rapports, les renseignements requis et les bilans sur l’évolution de la situation aux autorités ministérielles et gouvernementales, afin de faciliter la prise de décisions éclairées;
  • soutient le coordonnateur gouvernemental dans la gestion de toute situation d’urgence ou de sinistre susceptible de menacer la population du Québec;
  • appuie les directions régionales de la sécurité civile dans leurs opérations;
  • soutient les directions générales du ministère de la Sécurité publique et, au besoin, certains autres ministères et organismes;
  • assure la disponibilité des ressources, équipements et installations nécessaires à la gestion d’un sinistre;
  • agit à titre de guichet privilégié, afin de requérir l’intervention de certaines ressources spécialisées ainsi que le soutien du gouvernement fédéral, le cas échéant.

Échange d'information

Lignes d'urgence gouvernementale

Le COG reçoit, traite et transfère aux intervenants concernés les appels provenant des lignes d'urgence gouvernementales suivantes :

Pour bien accomplir son rôle, le COG procède aussi à l'échange continu d'information avec ses principaux partenaires, notamment :

Transports Québec

  • Avis de fermeture de route;
  • Rapport d’accident ferroviaire;
  • Avis d’alerte de séisme transmis par le COG aux fins de sécurité des infrastructures de transport.

Sûreté du Québec

  • Avis d’accident majeur;
  • Avis de sinistres divers;
  • Échanges d’états de situation.

Services Québec

  • Réception des appels médias lors de sinistres importants;
  • Envoi de communiqués en urgence lors de sinistres.

Ministère des Relations internationales

  • Demande de soutien d’une représentation du Québec à l’étranger;
  • Demande d’aide hors Québec;
  • Vérification par le COG du réseau téléphonique satellite d’urgence.

Urgence-Environnement (ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs)

  • Avis de sinistre environnemental;
  • Échanges d’états de situation;
  • Demande d’aide au COG pour joindre une municipalité.

Centre d’expertise hydrique du Québec

  • Transmission de données hydrométriques;
  • Tableau et bulletin de fonte et de ruissellement;
  • Avis de manœuvre de barrage;
  • Expertise hydraulique;
  • Prévisions hydrologiques.

Environnement Canada

  • Alertes météorologiques;
  • Carte prévisionnelle des conditions météorologiques violentes.

Commission géologique du Canada

  • Avis de séisme

Sécurité publique Canada

  • Envoi de bulletins divers.

Institut Maurice-Lamontagne (Pêches et Océans Canada)

  • Avis de surcote d’inondation lors de grandes marées.

Garde côtière canadienne

  • Bulletin des glaces;
  • Opérations de déglaçage.

Organisations de mesures d’urgence des autres provinces et des États de la Nouvelle-Angleterre

  • Alerte en cas de sinistre;
  • Échanges d’états de situation;
  • Échanges de bulletins d’information;
  • Demande d’assistance en vertu du Protocole d’entente internationale d’aide à la gestion des urgences.

Municipalités

  • Demande d’assistance;
  • Alertes diverses;
  • Demande de soutien de la direction régionale;
  • Diffusion par le COG de bulletins météorologiques spécifiques.

Entreprises de téléphonie

  • Avis de panne du réseau téléphonique.

Centres d'urgence 9-1-1 (CU 9-1-1)

  • Avis concernant toute défectuosité ou tout dérangement perturbant leurs activités.

Historique

Dans la foulée des grands sinistres de 1996 (pluies diluviennes du Saguenay) et 1998 (verglas sur le sud du Québec), le ministère de la Sécurité publique a amorcé des travaux de mise en place d’un centre de veille en sécurité civile avec les principaux ministères et organismes qui disposaient déjà d’une veille active. Les événements du 11 septembre 2001 ont accéléré le processus de mise en place. Les impacts sur le territoire du Québec ont amené le gouvernement à dégager des budgets spéciaux pour renforcer ses capacités d’anticipation et de réaction.

Ainsi, le 2 avril 2002, le Centre national de veille a vu le jour. Sa mission principale était d'anticiper les événements pouvant compromettre la sécurité civile en vue d’alerter les intervenants concernés. En 2006, des améliorations sur les plans opérationnel et structurel ont amené la transition du Centre national de veille vers le Centre des opérations gouvernementales (COG) que l’on connaît aujourd’hui avec la mission de vigie (surveillance et alerte), d'anticipation et de coordination qui lui est dévolue.

Postes de travail au Centre des opérations gouvernementales