Passer au contenu
Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Intersection

Lauréats du Prix d'excellence Intersection

Lauréats 2011

Premier prix

« Un rodéo mécanic, populaire mais sécuritaire », Sûreté du Québec, poste de la MRC d’Arthabaska

Un groupe d'adeptes de la moto ont mis sur pied dans la petite municipalité de Tingwick un événement qui, bien que modeste au départ, a su attirer une grande quantité de participants au fil des ans. L'événement a pris tellement d'ampleur que son déroulement dans le village mettait à risque la sécurité et l'intégrité des participants et des citoyens. L'équipe du poste a appliqué une méthode de résolution de problèmes à une situation complexe qui menaçait de dégénérer. Plusieurs outils ont été utilisés pour sonder les perceptions et les opinions afin de mieux cerner les problématiques en cause et permettre une évaluation rigoureuse de l’impact de leurs actions. Les interventions ont permis d'assurer la pérennité de l'événement tout en assurant la sécurité des citoyens.

Lauréats de la première place du Prix Excellence Intersection, année 2011

De gauche à droite, Capitaine Luc Marineau (SQ), directeur du poste de la MRC d’Arthabaska, Régis Falardeau, président du Réseau Intersection et directeur général adjoint à la Sûreté du Québec, Lionel Fréchette, président du comité de sécurité publique et préfet de la MRC d’Arthabaska, Manon Bourbeau, directrice générale du Réseau, Nathalie Pelletier (SQ), agente de secrétariat, poste de la MRC d’Arthabaska; inspectrice Caroline Guay (SQ), anciennement directrice du poste de la MRC d’Arthabaska, Paul-Émile Simoneau, maire de la municipalité de Tingwick et le sergent Luc Cloutier (SQ), poste de la MRC d’Arthabaska.

Deuxième prix ex aequo

« Équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance » (EMRII), Service de police de la Ville de Montréal, poste de quartier 21

Ce projet de partenariat avec le CSS Jeanne-Mance vise à combler un chaînon manquant des services en itinérance en favorisant une meilleure complémentarité des interventions du Service de police de la Ville de Montréal avec celle des autres secteurs. Il vise également à contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des quartiers en diminuant les tensions autour des questions de cohabitation et avoir une réponse adaptée aux réalités de la population itinérante.

Lauréats de la deuxième place du Prix Excellence Intersection 2011.

De gauche à droite, Régis Falardeau, président du Réseau Intersection et directeur général adjoint à la Sûreté du Québec présente l’équipe du projet EMRII, gagnant ex aequo de la deuxième place du Prix d’excellence Intersection 2011. Il s’agit des agents Sophie Bellemare, Any Gravel et Laurent Dyke.

« Les couloirs de la violence amoureuse », Sûreté du Québec, poste de la MRC Lac-Saint-Jean-Est

Conçu pour les adolescents de quatrième secondaire et plus, cet outil plonge les jeunes dans un univers multimédia dans lequel ils aiment évoluer et leur fait découvrir les signes précurseurs de la violence amoureuse, son cycle, son évolution, les conséquences possibles de cette violence et les façons de s’en sortir. Spectaculaire, l’outil mesure 20 pieds par 30 pieds et il permet à l’élève de circuler à l’intérieur d’un univers d’effets spéciaux et d’être témoin de l’évolution de la vie amoureuse d’un couple.

Lauréats de la deuxième place du Prix Excellence Intersection 2011.
De gauche à droite, Régis Falardeau, président du Réseau Intersection et directeur général adjoint à la Sûreté du Québec, accompagne les lauréats du projet « Les couloirs de la violence amoureuse » : Chantal Désy, présidente de la Table violence de Lac-Saint-Jean Est, Isabelle Harvey, directrice de La Passerelle, Sylvie Charest, commissaire à CS Lac-Saint-Jean Est et Mario Bouchard (SQ).

Autres finalistes

« Habitaction », Service de police de la Ville de Québec

Ce projet représentait l’occasion de contrer l’escalade de violence en humanisant les relations entres les habitants des HLM et les policiers patrouilleurs en dehors des situations de crise, dans un climat d’échange et par des interventions de nature préventive plutôt que répressive.

« Habitations Saint-Sulpice », Service de police de la Ville de Montréal, poste de quartier 27

Depuis 2009, plusieurs crimes violents et incivilités liés à un gang de rue émergent sont survenus sur le territoire des habitations à loyers modiques (HLM) Saint-Sulpice. Le poste de quartier 27 a donc interpellé plusieurs partenaires afin d’élaborer une stratégie en mode de résolution de problèmes.

Autres finalistes du Prix Excellence Intersection 2011.

Deux projets ont remporté une mention spéciale du jury. De gauche à droite, du Service de police de Québec, on reconnaît Pierre Fortin, lieutenant, Surveillance du territoire, Raynald Bisson, lieutenant, Surveillance du territoire, Denis Simard, directeur du Service des finances et administration et Marc Poiré, Agent OMHQ qui forment l’équipe de Habitaction. Au nom de l’équipe du projet Habitations Saint-Sulpice, Pascal Poirier, sergent en fonction supérieure, superviseur du MAP PDQ27 reçoit la mention spéciale du jury au côté de Régis Falardeau, président du Réseau Intersection et directeur général adjoint à la Sûreté du Québec.

Lauréat 2010

« UNITÉ sans violence, Exprimez-vous! »

Mis en oeuvre depuis quelques années, ce projet de prévention est parvenu à maturité, et atteint maintenant l’excellence par les partenariats que les responsables ont su partager avec les membres de leur communauté.  De plus, ce projet s’est attaché à ce que les jeunes engagés dans l’action prennent en charge leur propre sécurité ainsi que celle de leur communauté étudiante.

Plus précisément, le programme « UNITÉ sans violence, Exprimez-vous! » a pour but la prévention de la violence en milieu scolaire. Il s’adresse aux élèves de 5e et/ou 6e années du primaire et son objectif est d’amener les élèves à ne pas accepter la violence et à s’exprimer pour la faire diminuer.

Il consiste en un contrat par lequel l’élève s’engage à passer à l’action.  Il permet un engagement collectif de tous les élèves d’un groupe-classe dans une démarche commune de non-violence. Toute la classe forme une UNITÉ sans violence.

Un des aspects novateurs du projet consiste à faire signer le jeune directement sur le tissu d’un chandail sur lequel est inscrit le contrat. Ce vêtement est porté une journée par semaine tout au long de l’année scolaire.

Le programme est soutenu par :

  • cinq ateliers, dont quatre sont animés par un policier;
  • un système de renforcement positif, « le billet-récompense »;
  • des objets promotionnels variés;
  • la « Journée UNITÉ sans violence ».

Description détaillée du projet

De gauche à droite, Mme Manon Bourbeau, directrice générale du Réseau Intersection, M. André Drolet, président d’Info-Crime Montréal, M. Régis Falardeau, président du Réseau Intersection et DGA à la SQ, Mme Liette Picard, enseignante au département des Techniques policières du Collège de Sherbrooke, M. Jean-François Bolduc, ancien étudiant en Techniques policières et instigateur du programme ainsi que Mme Manon Vouligny, agente de concertation à la Section des Enquêtes multidisciplinaires et Coordination Jeunesse Sud du SPVM et coordonnatrice du projet, Unité sans violence, exprimez-vous!, lauréat 2010.

Lauréat 2009

Toutes catégories

Sûreté du Québec – District de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Le prix Intersection édition 2009 toutes catégories est attribué à la Sûreté du Québec – District de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour la résolution de problèmes intitulée Lutte à la culture du cannabis. Au début des années 2000, le district a dû faire face à une hausse importante de la culture de cannabis, notamment sur les terres agricoles. Le jury de sélection tient à souligner la qualité de présentation et les éléments suivants qui sont inscrits dans cette démarche de résolution de problèmes, à savoir : le cheminement critique à suivre lors d’une plainte ou d’une dénonciation pour culture de cannabis, la création du contrat social, la mise en place de l’escouade régionale mixte de lutte contre la drogue. Mentionnons également, pour le volet prévention, le projet Information, prévention et action contre le cannabis, qui a donné lieu à l’embauche de deux travailleurs sociaux et enfin soulignons le volet recherche et partenarial.

Photographe : Robert Greffard. De gauche à droite : Serge Bélisle (directeur, Service de police de la Ville de Québec), Robert Lafrenière (sous-ministre associé à la Direction générale des affaires policières), Yves Guay (inspecteur-chef, commandant du district de la Mauricie-Centre du Québec) et Serges Bruneau (CIPC).

Catégorie Sûreté du Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) de Drummond

Le prix Intersection édition 2009 dans la catégorie Sûreté du Québec est attribué à la municipalité régionale de comté (MRC) de Drummond pour le projet Vol de véhicules 2007. Depuis 3 ans, plus de 700 véhicules sont déclarés volés chaque année sur le territoire de la MRC de Drummond. En 2006, la valeur moyenne des pertes financières a été évaluée à 13 840,00 $ par plainte, soit des pertes économiques totalisant plus de 9 millions de dollars. Le jury de sélection tient à souligner la qualité de la présentation de la Sûreté du Québec-MRC de Drummond. Tous les éléments constitutifs de l’approche stratégique en résolution de problèmes sont présents et bien documentés. De plus, l’analyse qui a été produite afin de bien évaluer l’ampleur de la problématique digne de mention. L’énoncé Bien comprendre pour mieux agir! s’applique très bien dans ce cas de résolution de problèmes. On doit également reconnaître l’effort porté à l’évaluation.

Photographe : Robert Greffard. De gauche à droite : Daniel Jutras (agent de relations communauté, MRC de Drummond), Denis Bélanger (sergent enquêteur, MRC de Drummond) et Serges Bruneau (CIPC).

Catégorie Services de police municipaux

Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville

Le prix Intersection édition 2009 dans la catégorie Services de police municipaux est attribué à la Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville pour son projet ROSO. En 2004, près de 20% des crimes contre la propriété étaient des vols de véhicules. De ceux-ci, 15 % étaient perpétrés dans le stationnement de Place Rosemère, d’où le projet ROSO. Les membres du jury tiennent à souligner la qualité de la présentation de ce projet. Celui-ci permet rapidement de saisir la portée de cette résolution de problèmes. Plus précisément, on tient à souligner l’effort porté à l’analyse de la situation et au partenariat développé autant auprès de la population que des commerçants de Place Rosemère.

Photographe : Robert Greffard. De gauche à droite : Jacques Farley (directeur général, Place Rosemère), Hélène Daneault (mairesse, Ville de Rosemère), Michel Foucher (directeur, Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville), Serges Bruneau (CIPC) et Boniface Dalle-Vedove (président du conseil d'administration, Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville).

Catégorie Service de police de la Ville de Montréal

Services à la communauté Sud

Le prix Intersection édition 2009 dans la catégorie Service de police de la Ville de Montréal est attribué aux Services à la communauté Sud pour le projet Cache monnaie. Le jury de sélection a reconnu que l’action menée répondait bien aux problèmes évoqués, à savoir un nombre croissant de vols de sac à main chez les personnes âgées. Plus de 16 000 cache-monnaies ont ainsi été distribués. Le jury tient à souligner le partenariat engagé dans cette résolution de problèmes et le fait que ce projet a donné lieu à la création d’un outil fort intéressant et pertinent. Enfin, il faut souligner le caractère exportable de cet outil.

Photographe : Robert Greffard. De gauche à droite : Serges Bruneau (CIPC) et Laurent Dyke (agent de concertation section intervention jeunesse et prévention, SPVM).

Lauréats 2008

Catégorie Sûreté du Québec

MRC des Laurentides - Sainte-Agathe des Monts

Catégorie Service de police de la Ville de Montréal

Poste de quartier 22 (PDQ 22) : J'affiche pour les garder en santé

Catégorie Autres organisations policières municipales

Police de Laval - Poste de quartier 3 : Projet Bella III

Toutes catégories confondues

Service de police de Sherbrooke : Projet quiétude

Lauréats 2007

Catégorie Sûreté du Québec

MRC Beauharnois : Projet Sécurisons nos routes!

La diversité des mesures et le choix des partenaires, qui se fondent sur l'analyse du problème et la construction d'objectifs clairs, traduisent la qualité de ce cas de résolution de problème. L'étape de l'évaluation indique non seulement que les objectifs visés ont été atteints mais aussi que les mentalités ont changé en raison des valeurs prônées.

Catégorie Service de police de la Ville de Montréal

Poste de quartier 3 (PDQ 3) : Un cas de disparition très problématique

La disparition périodique d'une personne peut-elle être considérée dans une approche de résolution de problème? La description du problème, telle qu'élaborée par l'agent Montour à l'étape de la situation, motive une réponse sans équivoque : OUI!! Plus de 50 rapports de disparition rédigés en 8 ans, en plus de tous les événements non signalés, un sujet souffrant de déficience intellectuelle, de multiples intervenants mobilisés chaque fois et une mère qui collabore difficilement, voilà autant d'éléments indiquant que cette réalité est suffisamment dérangeante pour que les partenaires en fassent un cas de résolution de problème. Par sa qualité, ce cas de nature micro du PDQ 3 nous démontre que le partenariat extraordinaire entre les policiers et la communauté peut avoir de grandes incidences. Effectué dans une démarche rigoureuse, ce projet très créatif, bien qu'il s'agisse d'un cas restreint, respecte bien les principes de la police communautaire.

Catégorie Autres organisations policières municipales

Police de Laval : Projet Vols à la pompe

Que de rigueur méthodologique dans ce cas de résolution de problème! Grâce à une analyse approfondie, le Service de la protection des citoyens de la Ville de Laval a élaboré des moyens adaptés et originaux pour contrer les vols d'essence à la pompe en misant sur l'engagement de plusieurs partenaires. L'originalité et l'adaptation de certaines mesures efficaces, telles que la création d'un formulaire adapté à la problématique et la mise sur pied d'un réseau d'échange et d'information contribuent à la qualité et à l'originalité de ce cas qui se caractérise particulièrement par l'excellence de ses moyens d'action.

Toutes catégories confondues

Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville : Projet quiétude

Une grande partie du mérite de ce cas tient à la rigueur méthodologique de sa réalisation. Par une analyse approfondie et un plan d'action diversifié, le projet a fait l'objet d'une évaluation judicieuse et multivariée qui permet de concrétiser les impacts réels de cette approche stratégique en résolution de problème. Soulignons également la participation de plusieurs partenaires dès la mise en oeuvre des mesures transitoires, ces dernières étant variées et tout à fait appropriées. Enfin, c'est la complétude et la rigueur professionnelle caractérisant ce cas qui lui méritent l'honneur d'excellence toutes catégories de l'approche stratégique en résolution de problèmes.

Dernière mise à jour : 10 novembre 2011

Gouvernement du Québec, 2016
© Gouvernement du Québec, 1996-2016