Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Une aide financière de 50 000 $ pour prévenir l'exploitation sexuelle des jeunes

Montréal, le 27 juin 2017. – Le gouvernement du Québec accorde un soutien financier de 50 000 $ à l’organisme sans but lucratif Prévention CDN-NDG, de l’arrondissement Côte-des-Neiges‒Notre-Dame-de-Grâce, pour la poursuite de son projet visant à sensibiliser les jeunes à la manipulation et à la victimisation sexuelles.

C’est le député de D’Arcy-McGee, M. David Birnbaum, qui en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux.

Cette aide financière s’inscrit dans le cadre du Programme de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes 2016-2017 du ministère de la Sécurité publique. Cette initiative contribue à la mise en œuvre de la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021.

Le projet consiste, entre autres, à mieux informer les adolescentes et les adolescents afin qu’ils soient en mesure de bien identifier les situations à risque. Il s’adresse aussi aux intervenants afin qu’ils puissent détecter plus facilement ceux et celles qui sont exploités. De plus, l’organisme offre un accompagnement aux jeunes appartenant déjà à un gang de rue ou pratiquant des activités de prostitution et qui désirent s’en sortir. La mobilisation des acteurs du milieu scolaire est également un des volets du projet. L’objectif premier est la bonification des services offerts aux jeunes qui sont dans une position de vulnérabilité.

Citations

 « Depuis plus de 25 ans, Prévention CDN-NDG intervient dans sa communauté et l’impact positif de son approche et de ses actions est indéniable. Ce sont des gens engagés et dévoués, qui, parce qu’ils sont bien intégrés dans leur milieu, peuvent agir rapidement et sur plusieurs fronts. Cela commence par la création et la consolidation de liens de confiance, l’écoute active et la création d’un réseau d’intervenants qui assure des services qui sont adaptés à la réalité des jeunes d’aujourd’hui. »

David Birnbaum, député de D’Arcy-McGee et adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et de la ministre responsable de l'Enseignement supérieur

«  La prévention est la pierre angulaire de notre approche en matière de sécurité publique. Le soutien financier annoncé aujourd’hui permettra à l’organisme Prévention CDN-NDG de poursuivre son projet tout en renforçant sa capacité d’action auprès des jeunes vulnérables de ce secteur de Montréal. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

Faits saillants

  • Actif dans sa communauté depuis 1989, Prévention CDN-NDG initie des projets communautaires qui concernent, entre autres, la sécurité urbaine, la prévention du crime, la sensibilisation et la mobilisation des citoyens ainsi que le soutien aux clientèles vulnérables, dont les jeunes.
  • Ce projet est l’un des six qui ont été financés par le Programme de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes pour 2016-2017, pour une enveloppe totale de 300 000 $.
  • Le Programme de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes vise à soutenir financièrement des projets de prévention de l'exploitation sexuelle des jeunes et à appuyer les acteurs qui interviennent localement auprès des clientèles en situation de vulnérabilité et des victimes d'exploitation sexuelle.
  • Ce programme est doté d'une enveloppe globale de 5,8 millions de dollars (jusqu'en 2021), dont 1 million de dollars uniquement pour l'année 2017-2018.
  • La Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles 2016-2021 vise à renforcer l'action gouvernementale en matière de prévention et d'intervention relativement aux agressions et à l'exploitation sexuelles. Elle est appuyée par un investissement gouvernemental de 200 millions de dollars sur cinq ans, dont 44 millions de dollars qui serviront à la mise en œuvre de 55 nouvelles actions. Elle est sous la responsabilité du Secrétariat à la condition féminine. 

Liens connexes