Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique
Ministère de la Sécurité publique

Partage des produits de la criminalité 2016-2017 : 37 991 $ au Centre Le S.P.O.T.

Québec, le 21 juin 2017. – Le Gouvernement du Québec accorde une somme de 37 991 $ au Centre Le S.P.O.T. qui contribue par son travail à réduire la criminalité et à prévenir la délinquance auprès de jeunes vulnérables.

Citations

« L’organisme Centre Le S.P.O.T. effectue un travail de terrain important en matière de prévention de la criminalité dans la région. L’aide gouvernementale annoncée aujourd’hui permettra d’appuyer ses actions quotidiennes qui ont un impact concret pour la population. Je salue l’équipe du Centre qui travaille sans relâche pour épauler nos jeunes et pour leur garantir un meilleur développement. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec, ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et député de Roberval

« La prévention est la pierre angulaire de notre stratégie de lutte contre la criminalité, particulièrement auprès des jeunes. Ainsi, le gouvernement appuie les actions des organismes œuvrant en prévention, puisqu’ils sont ceux qui connaissent le mieux la réalité sur le terrain. Grâce à cette aide financière, les jeunes pourront profiter de tout l’accompagnement et de tous les outils nécessaires au développement de leur plein potentiel. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

Faits saillants

  • Les fonds accordés par l’intermédiaire du PFIPPC, qui est administré par le ministère de la Sécurité publique, proviennent de la revente des biens, obtenus illégalement, qui ont été saisis à la suite d'opérations policières.
  • À partir de 2016-2017, et ce, jusqu'en 2018-2019, le budget de ce programme est bonifié de 750 000 dollars grâce aux crédits supplémentaires consentis par le Gouvernement du Québec.
  • Soulignons qu'en 2016-2017, ce programme aura soutenu financièrement un total de 54 projets de prévention de la criminalité auprès des jeunes de 12 à 25 ans.