Passer au contenu
Bandeau d'identification visuelle du Ministère de la sécurité publique

IGO, le tout premier logiciel libre de l'administration publique québécoise en géomatique

Québec, le 13 août 2015. – Le ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP) est heureux d’annoncer la mise en ligne d’IGO (Infrastructure géomatique ouverte), le premier logiciel gratuit en géomatique utilisant une licence libre en français produite par l'administration publique québécoise. IGO permet de tirer profit d’une multitude de données géographiques grâce à une interface cartographique accessible par un navigateur Web.

Cette interface est destinée notamment aux partenaires du MSP, comme les centres d'urgence 9‑1‑1, les organisations municipales et régionales en sécurité civile et incendie, mais aussi aux autres organisations de l'administration publique québécoise voulant mettre en valeur leurs données géographiques. À titre d'exemple, on peut voir dans le site de données ouvertes du gouvernement du Québec, accessible à données.gouv.qc.ca, les casernes de pompiers faisant partie de la base de données du MSP, les sites et immeubles patrimoniaux répertoriés au Québec, les territoires agricoles, les îlots de chaleur et les villages relais où IGO est utilisé comme solution Web en géomatique pour visualiser les données.

Mis en œuvre au départ par des spécialistes en géomatique du MSP et par la suite en collaboration avec des experts de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), cet outil a attiré l’attention d’autres ministères et organismes gouvernementaux. Cet intérêt, qui s’est traduit par la mise en place d’un réseau d’échanges entre le MSP, l’INSPQ, le ministère de la Culture et des Communications, la Financière agricole du Québec, le ministère des Transports, la Commission de protection du territoire agricole du Québec et le Centre de services partagés du Québec, a mené à la création commune de cette solution Web gratuite en géomatique adaptée aux besoins de la communauté qui en est membre. 

Toute la communauté géomatique ainsi que les entreprises, les municipalités, les développeurs et même les citoyens peuvent en profiter. De plus, les internautes de partout dans le monde sont encouragés à contribuer à IGO de plusieurs façons en vue de l’améliorer, et ce, au bénéfice de ses utilisateurs. Ainsi, par son développement basé sur un modèle collaboratif de code source libre (open source), il demeure en constante évolution.

Pour en savoir plus sur IGO ou contribuer à son développement, vous pouvez consulter son site Web: www.igouverte.org/contribuer.

Mentionnons finalement qu’IGO respecte les standards ouverts internationaux en géomatique et s'appuie sur des logiciels libres existants dans l'industrie.

Consulter tous les communiqués

Gouvernement du Québec, 2016
© Gouvernement du Québec, 1996-2016